• Accueil
  • > Archives pour novembre 2007

Archive pour novembre 2007

Olivier Greffé (suite 1)

Dimanche 25 novembre 2007

Je donnerai à mes 2 témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant 3 ans 1/2.    Ce sont les 2 oliviers et les 2 chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre (Apocalypse 11; 3-4).

Si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu (Jean 3; 5)             On coupera les grosses branches à l’enfourchure du tronc.

C’est quoi naître de nouveau ?                                  Si ton oeil, ou ton oreille, ou ta main, sont pour toi des occasions de chute (Matthieu 5; 29-30)  Est-ce à dire que nous devons nous imputer des membres ? NON. Mais apprendre ce qui est bie et ce qui est mal à lire, entendre, apprendre et faire avec.

En d’autres mots émonder l’arbre que nous sommes, pour qu’il apprenne de Dieu, de son Esprit, de sa Parole, et qu’il pousse des boutures saines (fruit de l’Esprit, (Galates 5; 22) et de greffer les instructions de la Parole de Dieu à la place de ce que nous avons appris de faux de nos pères, ou à la petite école, ou dans nos assemblées religieuses.                                                 Consulter la Bible pour voir ce que nous entendons est bien selon ce qu’Elle enseigne, (Actes 17; 11).

Et si c’est nécessaire de débarrasser l’olivier que nous sommes de ce qui est mauvais et de le terreauter de la Vérité du Christ et des Apôtres, de le faire selon ce qu’il nous est révélé, afin de devenir participant de la racine (Parole, Jésus l’Olivier Divin) et de se lier par la foi à son Chemin et Vérité enseignés pour avoir droit à la Vie Éternelle promise premièrement à nous les prémices, puis au Jugement dernier à tous les ressuscités de la 2* résurrection (Apoc.20; 5) qui se laisseront corriger par la Verge de fer du Seigneur Jésus (Apc.19; 15).

C’est un fait qu’il y a toujours un obstacle qui se dresse devant nous voulant nous faire lâcher ou abandonner les Vérités de Dieu envers son peuple, son Église.                                                  Mais cessons de regarder en arrière, à gauche ou à droite devant les travers de la vie actuelle avec ses tentations malignes, pauvreté, maladie, etc. etc. et lions nous à l’Esprit de Christ pour ne plus chanceler comme un arbre au vent, car Dieu veut nous greffer à son Arbre de Vie (Romain 11; 17) afin que nous ayons la force d’abandonner notre orgueil, ou incrédulité à toutes les fâbles habilement conçues depuis la Pentecôte 2 Pierre 1; 16) puisque depuis ce jour de l’Église la Parole seule doit être notre guide.

Comment savoir si je suis de l’Olivier Franc ?

Il nous faut d’abord remarquer que la Parole ne parle jamais d’Élection avec Christ aux incrédules.                                                              L’Écriture présente l’état des inconvertis comme perdu et devant passer sous le Jugement de Dieu, alors que les élus entendent l’appel à la repentance, et placent l’Oeuvre et les instructions des Évangiles et de Épitres dans leur vie, afin qu’elles orientent leur foi.

(1 Thessaloniciens 1; 4-7 dit: Sachant, frères aimés de Dieu, votre élection = Comment ?  Car notre Évangile n’est pas venu à vous en parole seulement, mais avec la puissance de l’Esprit-Saint et une pleine persuasion, vous amenant à devenir nos imitateurs au milieu de beaucoup de renoncements, mais toujours dans la joie du St-Esprit, devenant vous-mêmes un modèle pour tous les croyants (tes).

Que dit l’Écriture sur l’Élection ?

Bien que beaucoup de passages du Testament de Jésus parlent d’élection (1 Pierre 1; 2, Tite 1; 2, ou 2 Timothée 1; 9, etc.) nous trouvons le sujet principal dans Romains 8; 28-30 et Éphésiens 1; 3-14.                                                                     Dans Romains 8; 29 et 30, nous pouvons lire que Dieu a préconnus, qu’il nous a prédestinés à être semblable à l’image de son Fils, et que ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés, et que ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés, et que ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés (Greffés)

Donc, Dieu a préconnus (prédestinés) des personnes à devenir semblable à son Fils.             Il n’est pas écrit que Dieu s’arrêterait à leur manière de naître ou de race, mais qu’il connaissait celles dont il changerait leur façon de penser et de vivre en les amenant à son Fils, Lui premier-né d’entre plusieurs frères depuis la croix.

Ici, il est indéniable de constater que Dieu même avant la fondation du monde (création de la première matière) avait déjà un certain nombre d’hommes et de femmes classés pour le temps de la grâce (comme prémices du salut). Si quelqu’un n’a pas la foi selon Dieu, qu’il la demande.

Dans le jardin d’Eden, satan n’a pas surpris Dieu quand il a tiré l’humain de son côté en semant le doute dans l’esprit du terrien que nous sommes, mais Dieu voulait absolument que la séduction diabolique soit reconnue par tous (Genèse 3; 13) afin de pouvoir nous manifester sa Miséricorde Infinie.

À suivre

Sincèrement                                                http://guygibeau.unblog.fr

Visitez également  » Source de Vie  » pour d’autres articles et informations Bibliques.   MERCI.

Olivier Greffé (suite 5)

Dimanche 25 novembre 2007

LES  DROITS

Ismaël; les Arabes de nos jours, et Israël  »les Juifs  », chacun veut ses droits sur la planète.

Les Juifs ne veulent par reconnaître les Arabes comme leur demi-frère provenant de la même souche qu’eux du côté paternel (Abraham XIX* siècle av.J.-C.), et se proclament ainsi être les seuls descendants légitimes de l’Éternel Yahvé..

Les 2 côtés ne comprennent pas qu’ils sont des peuples rebelles et pécheurs à leur façon envers un Dieu Libre et Puissant dans ses Droits et dans sa Grâce qu’Il veut aussi étendre à d’autres humains sur cette planète.

Il ne s’agit pas présentement d’une élection ou rejet éternel, mais seulement d’une d’une position privilège à chaque peuple naissant depuis Adam et Eve.

Dans les 8 premiers chapitres de l’Épître aux Romains, Paul donne une description très claire de la condition de tout humain, et la réponse précise de Dieu envers tous.

L’homme est irrémédiablement perdu depuis l’Eden, et aucun n’est depuis ce temps greffé à l’Olivier franc, qu’il soit Juif, Grec, Arabe, ou autre, circoncis ou incirconcis, barbare ou civilisé, mais Christ depuis la croix est tout en tous, (Colossiens 3; 11).

Tous, sans exception, doivent être un jour justifiés par ce Sang de la croix, et cela n’est pas seulement pour quelques-uns depuis et désignés comme prémices (Jacques 1; 18), que Dieu donne à son Fils comme Épouse (Église) (Jean 17; 9) mais pour les hommes de toute tribu, toute langue, tout peuple, et toute nation qui auront existé sur cette terre (Apc.1; 6, – 5; 10, – 22; 1-5, – 14; 6, – Hébreux 8; 11, et autres).

Chaque sauvé est un unique cas de la Grâce et pas limité seulement à quelques-uns, car s’il en était ainsi la Bible ne parlerait pas de prémices, qui sont désignés comme exemple aux nations, et en exiteront la jalousie (Romain 11; 11).

C’est pourquoi que l’Apocalypse montre 2 résurrections (Ch.20; 4-5) Une première pour ceux qui ont été choisis présentement par Dieu (Jean 15; 19) et les autres qui à la dernière trompette (7*) lors de la révolte internationale contre Christ, ressusciteront pour passer par la tentation universelle (Apc.3; 10).

C’est un peu la question qui préoccupait Paul dans son livre aux Romains  9 @ 11, devant la position particulière des Juifs en une même position que les païens en ce qui concerne l’Évangile de la Grâce.   »il en conclu donc que par 2 choses immuables » (impossible que Dieu mente aux hommes (Rom.6; 18).

Ce qui est impossible aux hommes  »disait Jésus » est possible à Dieu (Luc 18; 27).

Si la Racine est sainte (Gen. 3; 15) les branches le sont aussi, si les prémices sont saintes, la masse l’est aussi(Rom.11; 16).  Ainsi le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme le croient quelques-uns, mais il patiente envers tous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance (2 Pierre 3; 9) que ce soit sous la Grâce  ou sous sa Verge de fer (Apc.19; 15).

Personne n’enseignera plus son concitoyen, ni personne son frère, en disant: Connais le Seigneur !  Car tous me connaîtront (Héb.8; 11)

Que penser de nos enfants, de nos amis et voisins qui ne veulent rien savoir de la Parole ?  Qui ne veulent même pas connaître Christ ? (2 Cor.5; 16) de ceux qui n’en ont jamais entendu parlé, que ce soit avant la croix ou depuis la croix.  Ou s’il en ont entendu parlé, ce n’était pas du tout selon sa Parole, mais bien plus selon des enseignements d’hommes (Jérémie 17; 5)(Marc 6; 34) parce qu’ils aiment entendre des choses flatteuses (Rom.16; 18) et ainsi se conformer aux siècles présents (Rom.12; 2)  SONT-ILS COUPABLES ?

La bible répond: Le Potier de la vie, de l’argile que nous sommes, n’en est-il pas le Maître ? (Rom.9; 21).  Ce n’est pas nous qui cherchons Dieu, c’est Dieu qui a prédestiné, qui appelle (Rom.8; 30).

Avant que nous soyons conçu dans un lieu secret, tous les jours de notre vie qui nous étaient destinés étaient déjà inscrits dans un le Livre de Dieu (Psaumes 139; 16).  Donc Dieu ne pouvait pas nous prédestiner à la colère Éternelle, mais à connaître un jour le salut de nos âmes (1 Thess.5; 9).

Quand, alors seront-ils appelés tous ceux qui n’ont jamais entendu parler du Christ Sauveur, ou qui n’ont pas cru à notre avertissement ?  Au dernier grand jour (Jean 7; 37) le Grand Jour de la Fête (Lévitique 23; 36)  » le 8* Jour  »….pour lui il sera sauvé, mais comme au travers du feu (1 Cor.3; 15).

Mais, SI: Une fois éclairé, avoir goûté le don céleste, avoir eu part au St-Esprit, goûté la bonne Parole de Dieu et les puissances du siècle à venir, refuse la repentance (Héb.6; 4-6) Dieu le jettera lui-même dans l’étang de feu (Apc.21; 8).

Frère, ne soyez pas des enfants….sous le rapport du Jugement, mais pour la méchanceté soyez des enfants, soyez des hommes faits (1 Cor.14; 20)

Fin sur l’Olivier.

Sincèrement Vie et Bible                                         http://guygibeau.unblog.fr                                      pour vos commentaires.

Visitez également  »Source de Vie » popur d’autres articles et informations Bibliques,         MERCI.

Olivier Greffé (suite 4)

Dimanche 25 novembre 2007

Naissance de l’Amérique

Les nouveaux Israélites (selon les Puritains d’outremer réfugiés) maintenant sur la côte Nord-Est de l’Amérique, établiront la législation initiale des colonies de la Nouvelle Angleterre, dont le code du Connecticut de 1620, apportera les bases d’un gouvernement assis presqu’entièrement sur la Loi Mosaïque, appuyé de nombreuses citations bibliques.

Il en sera de même pour le code de New Havven et plusieurs autres colonies.

Lors de la première assemblée de New Haven en 1639, John Davenport donnera clairement la primauté à la Bible en tant que référence légale et morale pour la colonie. La Bible, disait-il: donne des statuts parfaits quant à la direction et au gouvernement de tous les hommes, pour tous les devoirs qu’ils doivent accomplir envers Dieu et envers le prochain, pour le bon fonctionnement des familles, de l’État, et de l’Église. La Parole de Dieu doit être la seule règle qui nous guide dans la mise en place du gouverneme de cette plantation.

Cet accent par les Puritains sur la Bible et sur la responsabilité individuelle aura un effet encore plus significatif sur l’instruction dans les colonies Américaines et en Angleterre.

Toutes les villes Américaines comptant au moins 50 foyers, devaient, de par la Loi, ouvrir des écoles et engager des professeurs.

Des Universités seront créées et plusieurs presses à imprimer seront importées, car les Puritains savent que la nouvelle technologie de l’imprimante inventée en Allemagne depuis 1453 par Gutenberg, peut copier des livres à rytme infiniment plus rapide qu’à la main, tout en réduisant considérablement le coût du livre.        Ce n’est pas par hasard que le premier livre imprimé par Gutenberg fut la Bible.

La traduction de la Bible dans différentes langues et sa production en série grâce à l’imprimerie, conduira à une véritable explosion sur le plan de sa popularité et de son influence.

Au 16* siècle, des changements très importants sur le plan religieux se produira. Martin Luther fondera une nouvelle communauté chrétienne, qu’il nommera  »Protestant » car ce mouvement proteste contre les excès matériels et les sacrements multiples de l’Église de Rome, et veut introduire un christianisme beaucoup plus empreint de l’Esprit de la Bible et de sa simplicité.

Les théologiens protestants prennent conscience du fait que l’esprit même du christianisme, tant sur le plan éthique que religieux, tire son origine de la Bible, ce qui les poussent à insister sur le droit et la responsabilité pour chacun de consulter directement la Bible et d’en faire un guide moral (Actes 17; 11).

Martin Luther, écrira au pape Léon X: Je ne peux accepter que l’interprétation de la Parole de Dieu soit soumise à des règles strictes et guidée par des hommes au-delà des apôtres, car la Parole est une source de toute liberté individuelle, et doit demeuré libre en elle-même au coeur de l’homme.

Un des effets bénéfiques de l’attrait des Puritains pour la Parole de Dieu, se traduira par l’augmentation rapide du taux de l’alphabétisation, car savoir lire avait toujours été un luxe et était hors de la portée du petit peuple souvent relégué dans l’illettrisme par les classes dirigeantes.

Mais le fait que les Puritains savaient que l’accès de la connaissance de Dieu passait par l’Étude de sa Parole, devait forcément conduire à la connaissance de la lecture. Ainsi, la nécessité d’avoir un contact direct avec la Bible devait donner lieu à une augmentation significative de l’alphabétisation dans tous les pays protestants.

l’influence de la Bible ne se limitait pas seulement aux colonies Puritaines de la Nouvelle Angleterre (USA) qui dès son début créaient des coll`ges ou des universités sous les auspices de différents groupes protestants, comme Harvard, Yale, William and Mary, Rutgers, Princeton, Brown, etc. etc.

Le principal but de ces institutions était de former des officiants et des pasteurs capables d’enseigner la Bible devant un groupe indigènes et les amener à un Christianisme Évangélique.  La Bible occuperait donc sa place centrale dans tous les programmes des institutions d’enseignement supérieur où le Grec et l’Hébreu seront des matière obligatoires.

Plusieurs des Universités adoptèrent pour devise ou emblème des mots ou des phrases en langue hébraïque, qui devinrent tellement courants, qu’au 18* siècle, plusieurs étidiants de Yale firent leurs discours inauguraux en hébreu.

Le développement politique de l’Amérique sera fortement influencé par les concepts Juifs acquis par le biais de l’Hébreu, et une grande partie de la population, y compris les nombreux pères Fondateurs, deviendront le produit des universités Américaines, au point que la majorité des leaders politiques possédaient non seulement une bonne connaissance de Nouveau Testament et de l’Ancienne Alliance, mais aussi une maîtrise de l’Hébreu.

Le premier sceau officiel des États-Unis approuvé Franklin, Adams et Jefferson en 1776, représentera les Juifs traversant la Mer Rouge, et sa devise sera: Se rebeller contre les tyrans, c’est obéir à Dieu.

L’inscription qui figurera sur la cloche de la Liberté du Hall de l’indépendance à Philadelphie sera: Proclamez dans le pays la liberté pour tous les habitants (Lévitique 25; 10).

Bien que les auteurs de la Déclaration d’indépendance aient été influencés par la philosophie des Lumières et en aient adopté nombre d’idées, il est incontestable que le concept d’une intégrité morale basée sur l’autorité Divine demeure le pilier central de la démocratie Américaine.

Mais qu’arrivera-t-il aux USA au cours des 2 derniers siècles ?  Ont-ils été abandonnés par l’Olivier Franc, ou plutôt, l’ont-ils abandonner en devenant la première puissance mondiale ?

Quel est son avenir devant les nouvelles puissances comme la Chine, l’Inde, le Brésil, et certainement bientôt l’Union Européenne ?

La première chose dont se réclamaient les Juifs, c’était d’être de la semence d’Abraham !  Bien disait l’apôtre Paul, mais alors il vous faudrait aussi reconnaître Ismaël, car lui aussi est un fils d’Abraham ?  Même si l’on peut prouver que sa mère n’était qu’une esclave dont cescendent les Arabes, (Galates 4; 22-23).

Il y a aussi Ésaü et Jacob !  Ils avaient un même père et une même mère en plus d’être jumeaux. et pourtant, Ésaü bien qu’étant l’aîné, ne fut pas l’ancêtre du peuple de Dieu. Non pas parce que Jacob était le meilleur, car même avant leurs naissances Dieu avait dit que le plus grand serait asservi au plus petit, tout comme les Juifs, ce n’est pas par droit qu’ils ont une position qui les privilègent, mais bien en vertu de la libre puissance, et libre grâce de Dieu (Romains 14; 13-19.

À suivre

Vos commentaires S.V.P. à                                  http://guygibeau.unblog.com

Visitez également  » Source de Vie  » pour d’autres articles et informations.    MERCI

Olivier Greffé (suite 3)

Dimanche 25 novembre 2007

Le dernier chapitre de la Bible mentionne un arbre qui 12 fois par année a des feuilles servant à la guérison des nations, ce qui semble être le même arbre dont parle Genèse 3; 22, où Dieu l’Éternel empêcha le premier couple humain de notre planète d’en prendre le fruit et vivre éternellement après leur désobéissance envers le Créateur.

Avec des recherches dans la Bible, nous découvrons qu’il s’agit d’un Olivier Divin, Jésus le Fils et Parole de Dieu, qui est la seule source des bénédictions du Père de l’univers.

Cet arbre  » Jésus  » serait le Conseil de l’Amour de Dieu dont le Parfait accomplissement se réalise envers quiconque garde sa Parole (1 Jean 2; 5).

Pour l’Église, les frères et soeurs du Fils de Dieu, Elle sait quand il se manifestera pour Elle, tout comme ses adeptes savent quand et comment pour les incrédules.

C’est pourquoi que la Bible parle de 2 résurrections (Daniel 12; 2, Apocalypse 20; 5, ainsi que 1 Thessaloniciens 4; 16, puis 1 Corinthiens 15; 52.

Les premiers recevront un corps de Gloire alors que les autres recevront un corps incorruptible s’il passe au travers du feu du Jugement (1 Cor.3; 15)

Dans Romains 11; 31, nous trouvons le lie entre l’Amour de Dieu et les temps des nations, car Dieu a renfermé tout le monde depuis Adam et Ève dans la désobéissance pour faire miséricorde à tous (vs.32).

Présentement nous ne voyons pas cet appel général ordonnant à tous la repentance (Jean 17: 9) car le Grand Jour de Dieu n’est pas encore là, (Jean 7: 37)….Lui qui appelle les choses qui ne sont point encore comme si elles étaient (Romains 4; 17).

Tout est vu et prévu par Dieu selon son Conseil.

En ce qui concerne le Nouveau ciel à venir, le nombre est placé dans un petit troupeau (1 Jean 1; 5 et 4; 9), car il aura connu l’Amour de Dieu, et qu’il aura cru (vs.16).

Aussi Diau l’a élu pour qu’il réponde à sa propre Nature, mais non seulement cela, mais pour qu’il partage les sentiments de la Divinité du Père et ses Pensées d’Amour.

Quant et comment la Parole de Dieu a-t-elle traversé l’Atlantique ?

Depuis Constantin en 325, l’Église qui se veut universelle, cherchera à s’implanter partout où il y aura un nouveau monde, et son emprise religieuse, morale et politique, devra s’étendre sur tous les continents, ce qui l’amènera à traverser l’Atlantique.

Lorsque Christophe Colomb découvre l’Amérique en 1492, il ne sait pas que dès la fin du 1* millénaire après J.-C. que des Vikings (explorateurs Scandinaves) sous le capitaine Leif Erikson avaient fondé Vinland  » terre des vignes  » qui deviendra l’USA, ce qui fera des États-Unis une place à part dans l’histoire.

Lorsque les Puritains (réfugiés protestants) apprirent sous le roi Jacques 1* (1603-1625) qu’un continent existait au-delà de l’Atlantique, voulant fuirent les persécutions devenues de plus en plus évidentes depuis le Concile tenu à Trente en réaction à la réforme protestante, ils embarquèrent une vingtaine de familles sur des voiliers et s’engagèrent sur l’océan à la grâce de Dieu.

Ils arrivèrent 40 jours plus tard sur la côte Nord-Est de l’Amérique, et fondèrent la colonie  » Plymouth Rock  » en 1620, dont des milliers d’autres vinrent les rejoindre dans les mois suivants, fondant ainsi le Nouveau Monde.

Ces Puritains américains s’identifiaient fortement aux traditions historiques et aux coutumes Hébreux de l’Ancienne Alliance. Ils considéraient leur émigration d’Angleterre comme une véritable réplique de la sortie d’Égypte.

l’Angleterre, c’était l’Égypte avec un roi sévère et cruel, c’était le  » Pharaon  », et l’Océan Atlantique était leur Mer Rouge, et l’Amérique devenait la terre promise, où il y avait des indiens  » des Cananéens  ».

Donc, ils étaient en quelque sorte les nouveaux Israélites concluant une Nouvelle Alliance avec Dieu et sa Parole en Terre Promise.

L’Olivier franc (Jésus) par des circonstances et des temps contrôlés, amenait par l’homme sa Parole sur un nouveau continent. Ainsi ses colons se retrouvaient dans un Nouveau Monde vierge de toute loi et de tout gouvernement. La première tâche sera donc de créer un cadre légal pour la nouvelle communauté. Alors ils prendront la Bible comme référence. C’est ainsi que la législation initiale des colonies de la Nouvelle Angleterre sera déterminée.

À suivre

Vos commentaires S.V.P. à

http://guygibeau.unblog.fr

Visitez également  »Source de Vie » pour d’autres articles et informations bibliques.    MERCI

Dimanche 25 novembre 2007

Si quelqu’uns des branches ont été retranchées, et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été greffé à leur place, et rendu participant de la racine nourricière, ne te glorifie pas aux dépens de ces branches (Romains 11; 17.

Chers amis (es)

L’olivier est un symbole de résurrection, d’espérance, de victoire, de force et de puissance.

Il y a quelques 5000 ans, il entait dans l’histoire de nos générations, lorsque après les 150 jours du déluge qui immergea notre planète jusqu’aux sommets des plus hautes montagnes, et que plusieurs considèrent comme un mythe, pendant que d’autres donnent foi au récit de la Bible que plusieurs archéologues appuient, Noé lâcha une colombe qui revint avec un jeune rameau d’olivier dans le bec.

Quelques siècles plus tard, sous les ordres de Dieu, l’huile d’olive fut l’un des principaux composant dont Moïse devait se munir pour préparer l’huile consacrée à l’onction de l’Autel, de l’Arche de l’Alliance, et des fils pour le service. 

L’olivier devint aussi le symbole du sacrifice, puisque c’est au Mont des Oliviers que Jésus versera des grumeaux de sang.

L’olivier est un arbre qui s’accommode à tous les terrains, mais ne rendra un plein rendement que dans les pays chauds.                                               Sa culture est d’une grande importance, et ne sera réussie que si le sol n’est pas trop sec ou trop humide. Il se multiplie par des boutures, des greffes, des marcottes ou des rejetons.

Il est nécessaire de le débarrasser des herbes parasites qui pollulent quelquefois autour de son pied et de le terreauter en automne en y mettant du fumier ancien, ou des vieux chiffons à environ 2 pieds (60 cemtimètres) tout autour.

Fin Mars, on le déchaussera pour qu’il profite des pluies.                                                                        La taille de l’olivier doit toujours être selon son état vital et se faire aux 2 ans en Février ou Mars. Elle consistera à raccoucir ou à emputer les branches mortes ou secondaires. La taille doit lui donner une forme arrondie qui est la plus courante.

On coupera les grosses branches  » Ravalement  » à l’enfourchure du tronc que si elles sont mortes ou improductives. L’année suivante, de nouvelles branches pousseront de toutes parts, alors on coupera tout ce qui est inutile et on traitera l’arbre comme nouvellement planté.                     Les plaies seront cicatrisées avec du goudron (Bitume).

La récolte de ses fruits se fait en Novembre, et pour avoir une bonne qualité de l’huile il ne faut pas trop entasser les olives, et les porter le plus tôt possible au pressoir avant qu’elles ne soient échauffées.

Tout le pressoir au complet doit être d’une grande propreté, et l’huile versée dans des vases bie décantés (transvasés pour enlever tout dépôt, et placer bien au frais.

Pourquoi parler tant de l’olivier ?

C’est que maintenant nous donnerons un sens biblique à tout ce qui a été dit.

Commençons par Jésus lorsqu’il prend un aveugle par la main et le conduit hors du village, alors que la foule le prie de le guérir.

Il est écrit, que Jésus mit de la salive sur les yeux, lui imposa les mains, et lui demanda ce qu’il voyait ?

L’aveugle répondit, qu’il appercevait des hommes comme des arbres qui marchent (Marc 8; 22-24)

Zacharie 4; 11, ne dit-il pas qu’il a vu 2 oliviers, dont l’un se tenait à la droite du chandelier et l’autre à la gauche, et que ces 2 oliviers sont les 2 oints se tanant devant le Seigneur de toute la terre.

Apocalypse 11; 3-4,  parle de 2 témoins vêtus de sacs, et ayant le pouvoir de prophétiser pendant 3 ans 1/2, et qu’ils sont les 2 oliviers et le 2 chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre.

Jésus disait que: si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu (Jean 3; 5).                                                      C’est quoi naître d’eau et d’Esprit ?

C’est ce que nous regarderons dans la suite de cette recherche.

Sincèrement                                                             http://guygibeau.unblog.fr

Visitez également  » Source de Vie  » pour d’autres articles et informations bibliques.        MERCI.