• Accueil
  • > Archives pour décembre 2007

Archive pour décembre 2007

Le Pain du Ciel (fin)

Samedi 29 décembre 2007

Sincérité et Vérité:

Travaillez, non pour la nouuriture qui périt, mais pour celle que le Fils de Dieu donnera, (Jean 6; 27).

Jésus est bien le Messie annoncé; il est l’Agneau immolé sur la croix il y a environ 1975 ans pour prendre sur lui nos faiblesses et péchés que nous reconnaissons devant Dieu selon ce que l’Esprit de Dieu révèle à notre esprit et qui nous donnes droit de parler au Père Céleste sans aucune barrière. Ce qui devient une grande consolation dans notre être entier.

L’Esprit lui-même rend témoignage en nous de ces choses (Romains 8; 16). Ainsi l’assurance du salut (vie éternelle) est communiquée à notre coeur et nous fait goûter à l’Amour inconditionnel qu’est Dieu. Il n’est plus ni loin ou inconnu à notre vie, et comme son Fils nous a donné la preuve de la résurrection des corps, par la propre résurrection du sien par Dieu, nous savons avec assurance que notre tour viendra, parce que grâce au sang de la croix, Dieu voit le nôtre rendu semblable à celui de son Fils.

Alors, notre esprit est libéré de la peur de la mort devant une éternité inconnue, car par la foi nous savons que Dieu est Vérité et Sincère.

Soyez toujours joyeux (1 Thess.5; 16) peut maintenant faire partie de chaque instant de ma vie, que ce soit devant la maladie ou ses accidents qui m’arrête dans mes projets présents ou futurs, un seul devient mon ambition que ce soità mon travail, à mon repos, pendant mes loisirs, ou que je vois mon corps vieillir année après année, je sais qu’un jour Dieu m’en donnera un nouveau sur une nouvelle terre Apc.21; 1, ou dans un nouveau ciel selon son Bon plaisir, où il fera bon de vivre éternellement.

Cessons d’être sympa avec le monde et soyons réel avec Dieu. Que son St-Esprit ouvre nos yeux sur l’importance de la sanctification si je veux un jour être dans son Nouveau ciel, et ainsi éviter la Verge du Jugement (Apc.19- 15) qui m’apportera que la honte éternelle (Daniel 12; 2) sur une nouvelle terre où j’aurais pu avoir pas mal mieux que d’apporter à Dieu la gloire qu’elle me procurera (Apc.21; 24).

C’est certain que la Parole m’apprend que le Potier est Maître de nos vases pour en faire soit un d’honneur ou d’un usage vil (Romains 9; 21), mais Il m’apprend aussi à demander à Dieu par le Fils avec foi (Jean 14; 13) qui promet de ne pas  nous laisser orphelin (vs.18). En d’autres mots me débattre seul avec la vie, avec l’avenir avec les démons qui veulent me détruire à tout jamais (Apc.20; 14-15) parce qu’il sont jaloux de Dieu, jaloux d’avoir perdu leur félicité auprès de tant d’Amour.

Comment recevoir la puissance pour devenir un (une) fidèle témoin du Christ ici-bas en attendant la promesse éternelle ?  En s’engageant très sérieusement auprès du Potier à fuir le mal que nous apprenons au cours de notre vie et à rechercher le bien selon Lui.  Abandonner les mensonges du monde, même le plus religieux, et découvrir par les Paroles écrites du Sauveur qu’est-ce la Lumière ou les ténèbres. Quel part a le fidèle avec l’infidèle. Quel rapport peut-il y avoir entre un Dieu 3 fois Saints et une idole quelconque, entre Christ et bélial. Découvrir que nous sommes un temple, soit du démon ou de Dieu, et que nous devons sortir de tout ce qui est faux, mensonge et astuce ici-bas (1 Cor.4; 14-16).

Il faut demander à Dieu la Puissance de son Esprit-Saint promis à la Chambre Haute vers l’an 31 de notre ère, il faut insister pour ce cadeau, s’attacher aux instructions de la Parole (Luc 16; 13). Cessons de chercher à paraître justes devant les hommes, car Dieu connaît les coeurs (vs.15). Heureux et saints (tes) ceux et celles qui auront part à la première résurrection !  La seconde mort n’aura plus de pouvoir sur eux (Apc.20; 6).

Ouvrez la Parole de Dieu qui au commencement était avec Dieu et était Dieu, et dont toutes choses ont été faites par Elle, la vie, la Vie qui est la Lumière des hommes (Jean 1; 1-5).  Seigneur pardonne mes péchés, mes faiblesses mon incrédulité et mon ignorance (Marc 9; 24). Ceux qui me disent Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le Royaume à venir, seulement celui (celle) qui fait la Volonté de mon Père (Mtt. 7; 21).

Au reste frères, (soeurs) puisque vius avez appris des apôtres comment vous devez vous conduire et plaire à Dieu, nous vous prions et conjureons au nom du Seigneur Jésus de marcher de progrès en progrès (1 Thessaloniciens 4; 1-8).

Sincèrement: http://guygibeau.unblog.fr

Visitez aussi  » Source de Vie  » pour d’autres articles et informations bibliques.

Vos commentaires ou questions sont les bienvenus,        MERCI.

Le Pain du Ciel

Samedi 22 décembre 2007

Les oeuvres de Dieu

Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains.

Jésus répondit à satan: L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu (Mtt.4; 4)

Mais où est la bouche de Dieu pour nous humains sur notre planète terre ?

Aucun homme ne peut être la bouche de Dieu, qu’il soit le plus saint parmi nous.

Mais comme tout est possible à Dieu, il peut donc nous parler par les écrits de l’homme, mais pas n’importe quel homme, et pas n’importe quel écrit. Donc il doit, et il a inspiré des hommes dans le cours de l’histoire humaine de parler (d’écrire) ses pensées, ses désirs, sa volonté, dans des livres, que nous avons nommé Bible, ou Livre de Dieu, dont le dernier composant le tout porte le nom d’épître de Jude, (juste celui précédent celui des révélations de la fin du monde Apocalypse) et dont Jude au verset 3 écrira  » Foi transmise aux saints une fois pour toutes  ».

Ainsi, le Pain du ciel devenait complet pour chacun de nous, et permettait à quiconque le désire de travailler maintenant selon Dieu, non seulement pour la nourriture qui périt, mais surtout pour celle qui subsiste et subsistera pour toute éternité: vie éternelle pour notre être entier (corps, âme et esprit: 1 Thessaloniciens 5; 23) Misérable que je suis !  Qui me délivrera de la mort ?  Or vous le savez, Jésus a paru pour que par son sacrifice sur la croix, que la mort soit engloutie dans sa Résurrection qu’il donnera à tous (Apocalypse 20; 5-6).

En vérité, en vérité, disait Jésus: Je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père (votre Père) donne le vrai pain du ciel (Jean 6; 32) La loi a été donnée par Moïse, mais la grâce (le salut) et la vérité sont venues par Jésus-Christ (Jn.1; 17).

Que devons-nous faire, pour accomplir les oeuvres de Dieu ?  C’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé (Jn 6; 28-29).

Au commencement était la Parole, la Parole était Dieu, et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous (Jn.1; 1 et 14).

Père j’ai fait connaître ton nom (tes pensées) aux hommes (Jn. 17; 6).

Mais nous Seigneur, quel miracle fais-tu, afin que nous croyions en toi ?  Jésus répondit: Je suis le pain de vie, (Celui descendu du ciel) celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif.

La femme sur cette terre qui m’a enfanté, n’est pas devenue enceinte par une semence d’homme, mais par la Puissance du Très-Haut, l’Esprit de Dieu (Luc 1; 35).

Jésus parlait souvent du St-Esprit (de son Père) à ses disciples, surtout quelques temps avant de mourir (Jn.8; 42) et disait: Si vous m’aimez, gardez mes commandements, et moi je prierai le Père et il vous donnera un Consolateur (l’Esprit de Vérité) afin qu’il demeure éternellement avec vous (Jn.14; 17).

Les disciples (tout comme vous et moi, avant de le recevoir) avaient du mal à comprendre ces paroles de vérité de Jésus.

Qu’est-ce le St-Esprit et d’où vient-il ?  Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre, l’Esprit de Dieu se mouvait au-desus des eaux (Genèse 1; 1-2) et Dieu dit: que la Lumière soit (vs.3) Cette Lumière était la Véritable Lumière, qui en venant dans le monde éclaire tout homme (Jn.1; 9) Elle est la vie qui parle (vs.4).

Dieu est Esprit (Vie et Lumière) et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité (Jn 4; 24) Les disciples ne pouvaient pas se représenter ce que cela pouvait être, jusqu’au jour de la Pentecôte, c’est-à-dire 50 jours après la Pâque du Christ (crucifixion et résurrection) du Maître de toute chose, le Pain de Dieu, celui qui est descendu du ciel et qui donne la vie au monde (Jean.6; 33).

Ce jour-là, à la Pentecôte, le nombre des disciples augmenta d’environ 3000 âmes (Actes 2; 41) Les disciples venaient de comprendre la promesse du Christ (Jn.16; 7) Celui qui pourtant avait nourri durant sa Vie plus de 5000 personnes (Mtt.14; 21)  et dont aucune d’elle ne s’était repentie et avait demandé le baptême d’eau (le baptême de Jean le Baptiste) mais ici à la Pentecôte 3000 venant d’être visitées par l’Esprit de Dieu qui leur avait parlé à chacune dans sa langue maternelle (Act.2; 8) fut touchée jusque dans son coeur, au point de demander ce qu’elle devait faire (vs.37) ?

Alors, Pierre les guida toutes vers le don du St-Esprit (la foi, l’obéissance à la Parole) (vs.38) qui permettrait d’être en relation avec Dieu en cédant leur vie à la Parole de Dieu sur tous les domaines de son Autorité (Romains 8; 9-11) Ainsi leur vie (corps, âme et esprit) serait restauré par cette nouvelle naissance qui donnerait direction à leur être entier.

Mais pour que cela fonctionne, il faut que la personne reconnaisse dans son esprit humain, qu’elle doit tout céder à l’Esprit Divin. Que la connaissance religieuse qu’elle possède doit reculer devant la connaissance de la Parole de Dieu inspirée dans le Testament Éternel de son Fils.  Rien de plus important que de saisir que nous ne nous fions plus seulement à notre intelligence humaine, mais bien à celle de Dieu  dans ses Écrits.

Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ?  De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu qui le lui montre (1 Corinthiens 2; 12).

Le dessein de Dieu n’est pas de détruire le monde mais de le sauver. Ainsi Dieu le Père peut par la Parole (Fils sacrifié sur la croix) accomplir l’oeuvre du salut en l’homme, qui seule, Elle peut lui donner la foi selon l’Esprit de Dieu, une foi qui fera bouger l’homme dans les oeuvres que Dieu Lui-même a prescrit d’avance qui le fera professer la sanctification dans tout son être au milieu d’un monde sans foi, sans espérance, et perdu.

L’oeuvre de chacun habité par l’Esprit-Saint manifestera l’Église que Christ bâtit avec chaque être né de nouveau, parce qu’il le connaîtra, ainsi que le seul vrai Dieu qui l’a envoyé (Jn.17; 3) Et si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié et que vous serez mes disciples (Jn.15; 8).

À suivre

Sincèrement: http://guygibeau.unblog.fr

Voir aussi  » Source de Vie  » pour d’autres articles et informations bibliques.

Vos commentaires ou questions sont les bienvenus         MERCI.

Généalogie du salut (Fin)

Samedi 15 décembre 2007

 »Retiré de la mort »

L’Éternel dit: J’ai vu la souffrance de mon peuple….(Exode 3; 7)

Quelle Parole encourageante pour chacun de nous, qui tôt ou tard connaîtront la délivrance de ce corps de mort qui parfois a de grandes souffrances.

Aucun corps n’était caché devant Moi, lorsqu’il fut conçu dans un lieu secret (Psaumes 139; 15)

Aussi anodin que cela puisse paraître, ce jour-là la fille de Pharaon descendit au fleuve se baigner, et ses compagnes se promenèrent sur la grève. Coïncidence ? NON !!

Du lieu de sa demeure Dieu observe tous les habirants de la terre (Psaumes 33; 14)

Soudain, la fille du Pharaon aperçut une caisse en jonc au milieu des roseaux, elle envoya sa servante la prendre, et lorsqu’elle l’ouvrit, elle vit que c’était un petit garçon hébreu qui pleurait, elle en eut pitié (Exode 2; 6)

Alors la soeur de l’enfant s’approcha et demanda si elle voulait qu’elle aille parmi les femmes Hébreux chercher une nourrice ?  Va lui dit la fille du Pharaon.

La jeune soeur de l’enfant alla chercher la mère du bébé, et la fille du Pharaon dit: Emporte cette enfant et allaite-le-moi, je te donnerai ton salaire.

Quand l’enfant eut grandi, la mère l’amena à la fille du Pharaon qui l’aima comme un fils, et elle lui donna le nom de Moïse  » retiré des eaux » (Ex. 2; 10).

Elle protègera ainsi cet homme jusqu’à ses 40 ans (Actes 7; 23) et Pharaon le fit monter sur son trône comme chef du royaume d’Égypte, sans savoir qu’il était dans le Plan de Dieu, le 5* point vers le salut.

Pharaon apprit que Moïse avait tué un Égyptien qui frappait un Hébreu. Alors, la peur de devoir rendre des comptes au Grand Pharaon, fit fuire Moïse dans le pays de Madian (Exode2; 15).

Il y passera 40 ans (Actes 7; 30) et épousera la fille ainée de Jétro, sacrificateur de Madian,          » Séphora  » (Ex.2; 21).

Un jour qu’il faisait paître le troupeau de mouton de son beau-père près de la montagne de Dieu en Horeb, Dieu l’appela du milieu d’un buisson en flamme qui ne se consumait pas (Ex.3; 1-10).

Moïse tremblant, s’en approcha et entendit se faire dire: Va auprès de Pharaon, car maintenant tu feras sortir mon peuple d’Égypte  » Les enfants d’Israël (de Jacob).

Après plusieurs signes et miracles par la verge d’Aaron, frère de Moïse qui l’accompagnait devant le roi d’Égypte, de nuit (Exode 12; 31) finalement partirent 600,ooo hommes avec leurs femmes et enfants après 430 ans dans ce pays (vs.41).

Dieu fit faire au peuple de Jacob   »Israël »  un détour dans le désert vers la Mer Rouge (Ex.13; 18) puis par Moïse lui ordonna de camper près de la Mer, voulant que Pharaon croit le peuple s’était égaré (Ex.14; 2) Puis Dieu endurcit son coeur (Romains 9; 16-18) et l’armée d’Égypte sous Pharaon se lança à sa poursuite.

L’Éternel voulait faire connaître sa Gloire aux Égyptiens, afin qu’ils sachent qui était Dieu (Exode 14; 18).

Lorsque l’armée du Pharaon se lança dans la Mer asséché miraculeusement par l’Éternel pour que les Israélites puissent la traverser, Dieu fit revenir les eaux qui engloutirent toute l’armée.

Ainsi, toute l’Assemblée sous Moïse, sans autres obstacles, se dirigea vers le désert de Sin (Ex.16; 1) où elle ne trouva ni nourriture ni eau, mais l’Éternel fit venir une volée de cailles, et au matin le peuple trouva une comme une gelée blanche sur le sol qu’il ramassa, et put ainsi se rassasier à satiété (Exode 16) puis on marcha jusqu’à Horeb où on trouva de l’eau pour étancher la soif (Ex.17; 6).

Le  3* mois après la sortie d’Égypte, le peuple arriva au mont Sinaï (Ex.19; 2) et Dieu lui fit dire par Moïse: Si vous écoutez sa Voix, et si vous gardez l’Alliance qu’Il va faire avec vous, vous lui appartiendrez entre tous les peuples de la terre, car elle est à Moi (vs.5).  Puis Dieu donna les tables de pierre gravées de son Doigt (Exode 31; 18) contenant les 10 ordonnances utiles pour leur instruction (Ex.24; 12).

Mais le peuple n’écouta pas la Voix de Dieu et désobéit aux 10 Commandements (Psaumes 81; 12)  » Dieu a-t-il réellement dit ?  » (Genèse 3; 1) Alors l’Éternel les livra aux penchants de leur coeur, d’où il suivit leurs propres pensées (conseils) Ps.81; 13.  » Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance  » (Osée 4; 6).

Mais Dieu dans sa Bonté décréta d’envoyer son Fils, son Messager. le Seigneur tant recherché (6* point vers le salut) et Celui qui fermerait cette généalogie d’Amour Divin,  » car Dieu a tant aimé la créature humaine, que dès la création, il avait séparé les ténèbres pour lui donner sa Lumière, non seulement celle des jours par Son soleil, mais surtout celle qui l’accompagnerait toute l’Éternité

C’est pourquoi qu’il n’a pu s’empêcher d’intervenir aussitôt que le pire ennemi des esprits (satan) s’approcha du premier couple créé (Genèse 3; 8) Dieu s’engageait ainsi à placer une inimitié éternelle entre les anges déchus qu’Il enchaînera éternellement dans les ténèbres (Jude 6) lorsqu’il ouvrira son Royaume aux nations (Apocalypse 21; 1).

Le Potier des êtres (vases) n’est-il pas Maître de chacun d’eux ? (Romains 9: 21) Ce qui fit dire au Christ sur la Croix au larron  »pécheur » repentant, aujourd’hui tu seras avec Moi dans le Paradis (Luc 23; 43) et non dans le ciel immédiat comme plusieurs enseignent, puisque personne n’est monté encore au ciel (Jn 3; 13) exepté Christ après les 40 jours de sa résurrection (Actes 1; 9).

Cela explique pourquoi il dit à Marie de Magdalla de ne pas le toucher lorsqu’elle le voit près du tombeau (Jean 20; 17) Son Esprit était allé seulement prêcher aux esprits en prison (1 Pierre 3; 18).

En effet Dieu n’a pas envoyé son Fils pour qu’il juge le monde, mais que le monde soit sauvé par Lui (Jean 3; 17) le premier-né des morts, le Prince des rois de la terre qui marcheront à sa Lumière pour y apporter leur gloire (Apocalypse 21; 24) quand enfin le salut apportera le règne à un certain nombre (l’Église, l’Épouse) dans le Nouveau ciel et à toutes les nations sur la…… Nouvelle terre.

Sincèrement;  Http://guygibeau.unblog.fr

Visitez aussi  » Source de Vie  » pour d’autres articles et informations bibliques.  

Vos commentaires ou questions sont les bienvenus     MERCI.

Généalogie du salut (2)

Samedi 8 décembre 2007

Peuplement de la planète:

Les fils de Noé, Sem Cham et Japhet se répandirent à la surface de la terre.

Cham fut le père du territoire de Canaan (Gen.9; 18) Les fils de Japhet peuplèrent les îles des nations (Gen.10; 5) Les fils de Sem habitèrent depuis Méscha du côté de Sephar, (Océan Indien)jusqu’à la montagne de l’Orient (vs.30).

C’est des familles des fils de Noé que sortirent les nations qui se sont répandues jusqu’à nous (vs.32)  Toute la terre avait avait une seule langue et les mêmes mots en ce temps-là (Gen.11; 1) Mais ils se dirent l’un à l’autre, bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touchera le ciel (vs.4) et faison-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.

Ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils y habitèrent.  Faison-nous des briques  » avec ce sol argileux  » et cuisons-les au feu (vs.3).  La brique leur servit de pierre, et le bitume de ciment.

L’Éternel regarde du haut des cieux, Il voit tous les fils de l’homme (Psaumes 33; 13).

Voici dit-Il: confondons leur langage afin qu’ils n’entendent plus la langue les uns les autres (Gen.11; 7). Ainsi Dieu les dispersa loin de là sur la face de toute la terre, ils cessèrent de bâtir la ville, on l’appela Babel (vs.8).

Sem engendra Arpacschad, qui engendra Schélach, qui engendra Héber, qui engendra Péleg, qui engendra Rehu, qui engendra Serug, qui engendra Nachor, qui engendra Térach, qui engendra Abram (vs.10-26)  » Abram sera le 4* point vers le salut éetrnel).

L’Éternel Dieu dit à Abram: Va-t-en de ton pays, de ta patrie, de la maison de ton père, dans le pays que Je te montrerai (Gen.12; 1) Je ferai de toi une grande nation, Je te bénirai, Je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction (vs.2).

Abram agé de 75 ans, partit comme l’Éternel le lui avait dit, il prit Saraï sa femme avec lui, Lot, fils de son frère, tous les biens qu’ils possédaient, et les serviteurs acquis à Charan. Ils se dirigèrent vers Canaan, et arrivé au pays, Abram le parcourut jusqu’aux chênes de Moré à Sichem (vs.4-6).

l’Éternel lui apparut et dit: Je donnerai ce pays à ta postérité. Abram bâtit là un autel à Dieu (vs.7)

De là ils allèrent vers la montagne à l’Orient de Béthel, et ils dressèrent leurs tentes, ayant Béthel à l’Occident (Ouest) et Aï à l’Orient (Est) Encore là il bâtit un autel à l’Éternel Dieu, et invoqua son Nom, puis s’avança vers le Sud (Midi) vs.9. Mais une famine s’abattit sur le pays, alors il descendit en Égypte.

Pharaon traita bien Abram à cause de sa femme Saraï, qui se disait sa soeur selon la demande d’Abram (vs.13).

Pharaon coucha avec la femme d’Abram (vs.19) Mais de grandes plaies assaillirent Pharaon et sa maison, qui compris l’astuce (vs.17). Il chassa Abram, sa femme, et tout ce qui leur appartenait (vs.20).

Ils revinrent donc à Béthel vers sa tente (Gen.23; 3).

Les troupeaux de Lot et d’Abram, devinrent si considérables qu’ils ne pouvaient demeurer ensemble (Gen.13; 6) ce qui amena des querelles entre les bergers,(vs.7) Abram dit alors à Lot: Sépare-toi de moi, si tu vas à gauche, j’irai à droite; et si tu vas à droite, j’irai à gauche (vs.9)

Lot regarda la plaine du Jourdain, qui était encore entièrement arrosée, car c’était avant que L’Éternel Dieu ait détruit Sodome et Gomorrhe, alors Lot choisit toute la plaine, et s’avança vers l’Oreient pour y dresser ses tentes jusqu’à Sodomes (vs.12) Alors Abram demeura dans le pays de Canaan et s’établit près des chênes de Mamré, près d’Hébron (vs.18).

Un jour qu’Abram revenait vainqueur d’une guerre avec Kadorlaomer, et que des rois étaient avec lui (Gen.14; 17) Le roi Melchisédek de Salem (voir Hébreux 7; 1-10) se présentant devant lui, fit apporter du pain et du vin…..  » il était sacrificateur du Dieu Très-Haut  » (vs. 18) Il bénit Abram en disant: Béni soit Abram par le Dieu Très-Haut, maître du ciel et de la terre, qui a livré tes ennemis entre tes mains !  Abram lui donna 10% (la dîme) de tout (vs.20).

Après ces évènements, l’Éternel lui dit: Ne craint point, Je suis ton Bouclier, et ta récompense sera très grande (Gen.15; 1)  Abram lui répondit: Seigneur Éternel, que me donneras-tu ? Je m’en vais sans enfant, sans héritier, tu ne m’as pas donné de postérité, celui qui devrait être mon héritier né dans ma maison, Héliézer, est le fils de Damas (vs.2) L’Éternel lui dit: ce n’est pas Héliézer qui sera ton héritier, mais celui qui sortira de tes reins, (vs.4) et l’Éternel le conduisit dehors et dit: Regarde vers le ciel, et compte les étoiles si tu es capable, telle sera ta postérité (vs.5).

On ne t’appelera plus Abram, mais Abraham, car Je te rends père d’une multitude de nations (Gen.17; 5) et tu ne donneras plus pour nom à ta femme Saraï, mais Sara, car Je vais la bénir en permettant qu’elle ait un fils de toi (vs.15) Abraham rit en pensant: moi 100 ans, Sara 90, et nous aurions un fils ? (vs.17).

L’enfant Ismaël, que tu as eu à 90 ans avec Agar (Gen.16; 15) Je le bénirai en multipliant sa postérité à l’extrême (Gen.17; 20) 12 princes en sortiront, mais l’Éternel se souvint de sa promesse à Sar et à Abraham, et ils eurent un fils qu’il nomma Isaac (Gen.21; 3).

Lorsque l’enfant Isaac fut sevré, Abraham fit un grand festin. Ismaël, fils d’Agar se moqua d’Isaac. Alors Sara demanda à Abraham de chasser ce moqueur de sa maison (Galates 4; 22) car le fils de la servante ne peut hériter avec mon fils (Gen. 21: 10).

Isaac était agé de 40 ans quand il prit pour femme Rebecca (Gen.25; 20) elle lui enfanta des jumeaux (vs.25) Esaü et Jacob (vs.26).

Jacob eut 12 fils (Gen.35; 22) qui devinrent les 12 tribus d’Israël (de Jacob) Apc.7; 4) à la suite du nom que reçu leur père dans sa lutte avec Dieu et les hommes (Gen.32; 28).

2500 ans environ après l’Eden, un homme de la maison Lévi, (fils de Jacob  »Israël » (Gen.34; 25) et vivant en Égypte, pris pour femme une fille de la tribu de Lévi, qui devint enceinte, et enfanta Moïse (5* point vers le salut éternel) (Exode 2: 1-2) elle vit qu’il était beau, et le cacha 3 mois de la main du roi Pharaon qui avait ordonné que tous les enfants mâles naissants Hébreux soient tués (Exode 1; 16).

Ne pouvant plus le cacher, elle prit une caisse en jonc qu’elle enduisit de bitume et de poix, dans laquelle elle déposa Moïse, puis la plaça parmi les roseaux sur le bord du fleuve le Nil, et dit à la soeur de l’enfant de se tenir à quelque distance pour savoir ce qui arriverait à l’enfant (Ex.2; 4).

Qui pensez-vous mettait à coeur à cette mère d’agir de la sorte ?

À suivre…..

Vos commentaires à http://guygibeau.unblog.fr

Visitez également  »Source de Vie » pour d’autre articles et informations Bibliques.         MERCI.

Généalogie du salut (1)

Samedi 1 décembre 2007

Le souffle de vie:

L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre,   » Il souffla  » dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint une (âme) vivante. Dans sa descendance Dieu voyait des prédestinés pour le Nouveau ciel  » de la fin des temps  » et la Nouvelle terre (Apocalypse 21; 1) qu’un jour il allait refaire pour les élus éternels, car présen-tement l’homme est poussière et retourne à la poussière.

L’homme s’en va vers sa demeure éternelle, et la poussière d’où elle a été prise retourne à la terre comme elle y était, et l’esprit  » souffle de vie  » retourne à Dieu qui l’a donné (Ecclésiaste 12; 7-9).

Dieu nous a prédestinés dans son Amour à être ses enfants d’adoptions par Jésus-Christ selon le bon plaisir de sa Volonté.

L’Éternel Dieu prit l’homme (et le femme) et ils les plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et le garder, et l’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme (chef de la femme, Christ chef de tout homme, et Dieu chef de Christ (1 Corinthiens 11; 3).

Tu pourras manger de tous les arbres du jardin, mais tu ne mangeras pas de l’arbre de  » la con-naissance du bien et du mal  » car le jour où tu en mangeras, tu mourras, sois-en certain (Gen.2: 15-17).

Le serpent qui était le plus rusé de tous les ani-maux des champs, dit à la femme: Dieu a-t-il ré-ellement dit ?

La femme vit que l’arbre (de la connaissance du bien et du mal) était bon à manger, agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligen-ce (vs.6) elle prit de son fruit, et en mangea, puis en donna aussi à son mari, qui en mangea. C’est alors qu’ils entendirent la voix de l’éternel Dieu, qui vers le soir parcourait le Jardin (vs.8).

MAIS LE PÉCHÉ AVAIT DÉJÀ FAIT SON ENTRÉE CHEZ L’HUMANITÉ.

Mais comme l’Éternel est Bonté et Miséricorde de toute Éternité, Il résolu de mettre une inimitié entre la postérité pécheresse de l’humain actuel,  (1 point de la Généalogie vers le salut)  » mainte-nant marquée pour la mort, (Gen.3; 15) et celle de la Vie Éternelle, celle de toujours (1 Corinthi-ens 15; 54-55).

DIEU A-T-IL RÉELLEMENT DIT : tu ne mange- ras de l’arbre de la connaissance du bien et du mal ? (Genèse 2; 17).

Il y a un temps pour tout, un temps pour (cha-que) chose sous les cieux, écrira Salomon environ 1000 ans av. J-.C. (Ecclésiaste 3; 1) ce que ne comprenait pas Caïn envers son Créateur, dans le sacrifice d’un animal demandé (Gen.4; 3-5). Il le comprenait si peu, qu’il fut irrité contre Abel qui en avait saisi la raison. Ce qui le poussera à com- mettre le premier meurtre entre humain sur notre planète (vs.8).

Mais, Dieu n’allait pas laisser ainsi le peuplement de la terre entre les mains d’un meurtrier, et per-mettre que la généalogie du salut promise à Adam et Eve (Gen.3; 15) soit ainsi brisée.  Alors Adam connaîtra sa femme qui enfantera Seth (2* point généalogique vers le salut) qui eut aussi un fils, qu’il nommera Enosch, et que l’on commen-cera à invoquer le nom de l’Éternel (Gen. 4; 25-26).

Enosch engendrera Kénan, qui engendrera Ma-halaleel, qui engendrera Jéred, qui engendrera Hénoc, qui engendrera Metuschélah, qui engen-drera Lemec, qui engendrera Noé (3* point vers le salut du corps, âme et esprit, 1 Thessaloniciens 5; 23) disant: celui-ci nous consoleras de nos fati-gues et du travail pénible de nos mains, que nous causes la terre actuelle que l’Éternel a maudite (Genèse 5; 29).

Noé engendra Sem, Cham et Japhet.

Mais, lorsque les hommes commencèrent à se multiplier sur la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu (Esaïe 43; 7) (Deutéronome 14; 1) (Proverbes 6; 25) où tout semble contredire l’enseignement que c’étaient des anges qui virent les filles des hommes  » incrédules  » qui étaient belles, et qu’ils en prirent pour femmes (Gen.6: 1-2).

Alors, l’Éternel dit: Mon Esprit ne restera pas toujours dans l’homme, car l’homme est trop charnel, et ses jours ne seront plus que de 120 ans (vs.3) mais je vais l’exterminer de la face de la terre, ainsi que le bétail, les reptiles et les oi-seaux du ciel (vs.7)  MAIS NOÉ TROUVA GRÂCE aux yeux de l’Éternel (vs.8).

Dieu dit à Noé: La fin de toute chair est arrêtée devant Moi, mais toi, tu te feras une Arche de bois (cèdre ou cyprès) de gopher, que tu enduiras de poix en dedans et en dehors, car je vais faire venir un déluge d’eaux sur la terre (Gen.6; 17) mais toi (3* point vers le salut) j’établis mon alli-ance (vs.18) celle d’avec Adam et Eve (Gen.3; 15).

Noé exécuta tout ce que Dieu lui avait ordonné (vs.22) c’est ainsi que l’Éternel empêcha que lui et sa famille périssent.

Quant la terre fut sèche (Gen. 8; 14) Dieu parla à Noé et dit: Sors de l’Arche, toi et ta femme, tes 3 fils et leurs femmes, et fais sortir aussi tous les a-nimaux (vs.15).  Noé éleva un autel à l’Éternel pour lui offrir des sacrifices (holocaustes) de tou-tes les bêtes pures et oiseaux purs (vs.20).

L’Éternel dit en son coeur: Je ne maudirai plus la terre à cause de l’homme (vs.21) alors, il plaça l’-arc dans la nue (Gen.9; 13) signe d’alliance entre Lui et la terre, alliance promise à Noé et ses des-cendants jusqu’à la fin du monde, car la terre de-puis, est réservée pour le feu (2 Pierre 3; 7) Jour du Jugement et de la ruine des hommes impies (Apocalypse 11; 15).

Plus tard nous verrons ce qu’est ce feu.

À suivre.

Vos commentaires à  http://guygibeau.unblog.fr 

Visiter aussi  »Source de Vie »  Articles et autres  informations        Merci.