Se juger sois-même (suite)

LA GRÂCE DE DIEU

Selon le livre de Tite 2; 11-13, la grâce qui exprime la Justice et l’Amour de Dieu, est l’Unique source de salut pour tous les hommes, et fai 3 choses dans sa vie.

Elle enseigne le Renoncement à l’impiété et aux convoitises du monde.

Elle indique comment vivre dans le siècle présent selon la Sagesse, la Justice et la Piété de la Parole de Dieu.

À quiconque pratique ces 2 premiers pas de la vie selon le coeur de Dieu, elle permet d’Attendre avec certitude la manifestation de la Gloire de Dieu envers l’homme à cause du geste de rachat à la croix par Notre Seigneur Jésus-Christ.

Ainsi quiconque a cette foi se garde pur (1 Jean 3; 1-3) Veillons donc afin de ne pas être privé de cette grâce, et de la rendre veine. Acceptons pleinement la conduite prescrite par Christ dans son Testament, et laissons la agir efficacement en nous. Car la Grâce n’est pas un simple mot, mais bien la SOURCE du salut depuis la croix.

Pourquoi subissons-nous de temps en temps des épreuves (châtiments) même dans une vie qui cherche à se conformer aux demandes de Dieu selon Sa Parole ?  Dieu dans son Amour, pour de telles personnes, détermine que parfois il est utile de faire réfléchir l’homme sur sa conduite quotidienne, afin de l’amener à se juger, et à se repentir s’il y a lieu, car Dieu ne veut pas que nous soyons condamnés à cause d’une mauvaise conduite selon le monde, mais que nous participions à la Sainteté qu’est venu instruire le Fils parmi nous.

Le châtiment semble d’abord être un sujet de tristesse, mais il produit pour celui qui réfléchit sur le pourquoi, un fruit de justice, de paix et finalement de joie (Hébreux 12; 10-11).

Fortifions nos mains languissantes (à faire le bien) et nos genoux affaiblis (devant les ruses du diable) nous qui avons reçu la Vérité (vs 12) car le Fils qui est dans le sein du Père, nous le fait connaître (Jn.1; 18).

La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous (Évangile) pleine de Grâce et de Vérité (Jn.1;14) Elle est venue chez les siens qui ne l’ont point reçue (vs.11) Mais par leur chute, le salut est devenu accessible à nous païens (premièrement) puis à tous les hommes qui un jour seront excités à la jalousie, lorsque le Seigneur fera avec la Maison d’Israël et celle de Juda une Alliance Nouvelle (Héb.8; 8) mettant sa Loi (spirituelle, Rom.7; 14) dans leur coeur (Jérémie 31; 33-34) car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité (1 Cor.15; 53).

Voici je vais faire entrer en vous un esprit, et vous vivrez (Ézéchiel 37; 5) et vous serez sauvés, mais comme au travers du feu (1 Cor.3; 15).

Mais nous du temps de la grâce actuelle, nous avons l’ordre de ne pas toucher à ce qui est impur (2 Cor.6; 17) à cause de fâbles habilement conçues (2 Pierre 1;16) car nous sommes le temple du Dieu vivant (2 Cor.6; 16) et nous ne devons pas nous placer sous un joug étranger (vs.14).

Sollicitons avec assurance et confiance l’aide du Seigneur dans un examen et jugement de soi, tout comme David le faisait (Ps. 139; 23-24).

L’intervention de Dieu est certaine, si nous collaborons avec Lui. Il est le Grand et Parfait Juge. Il est notre Berger par son Fils Bien-aimé, sa houlette et son bâton nous rassurent, par Sa Vérité depuis la Grande Fête de la Pentecôte, Fête de l’Éternel envers nous et bientôt pour les nations, dont le souvenir existe toujours chaque fois que nous brisons le pain et que nous buvons la coupe jusqu’à ce que Christ vienne pour l’Église, puis à la fin de toutes choses pour se révéler à tous (Hébreux 8; 10-12).

Sincèrement Guy: http://guygibeau.unblog..fr 

Vos commentaires et questions sont les bienvenus.

Visitez  » Source de Vie  » pour d’autres articles et informations bibliques.         MERCI

Laisser un commentaire