• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Archive pour novembre 2008

L’intégrité

Lundi 24 novembre 2008

 Si après plusieurs années à l’Évangile, vous avez toujours les mêmes problèmes, les mêmes inquiétudes, que ce soit vis-à-vis les autorités municipales, provinciales, gouvernementales ou autre, et que lorsque le téléphone sonne, ou que l’on frappe à votre porte, vous devenez anxieux.    Ou encore, vous constatez que la maladie vous guette parce que la vie est devenue un réel fardeau; posez-vous la question si votre conscience est intègre devant Dieu et les hommes ?

    Et si la réponse est OUI, sachez que Dieu est peut-être à tester votre foi et persévérance par l’épreuve des évènements, et qu’elle n’ira pas au-delà de vos forces (1 Cor.10; 13).

    Le meilleur test, est de vous poser la question: Que ferais Jésus à ma place ?  Si vous n’arrivez pas à envisager que Jésus ferait comme vous, c’est que, quelque part il y a un manque d’intégrité dans votre vie quotidien-ne.  Ou encore, imaginez dans votre esprit un groupe de 3 ou 4 personnes qui observent votre situation, et si vous ressentez de la honte, c’est qu’il y a un problème quelque part.

    Voici quelques points subjectifs qui aident à identifier si on manque d’inté-grité:

    Parlez-vous en mal des gens qui disent du mal de vous ?

    Possédez-vous des choses dont vous avez honte, et que vous cachez ?

    Agissez-vous illégalement dans vos impôts, institutions bancaires, ou tout autre service publique ou particulier ?

    Honorez-vous vos parents, ou si vous les avez tout simplement rayés de votre vie, en plaçant vos priorités ailleurs, parce qu’ils ne sont plus intéres- sants à vos yeux ?

    Si des rumeurs désobligeantes viennent à vos oreilles sur ce que certai-nes personnes pensent de vous, allez-vous en parler à vos amis (es) pour essayer de vous auto-persuader que ce qu’elles pensent est faux ?

    Les critiques alimentent-elles de l’amertume et de la rancoeur en vous ?

    Respectez-vous vos promesses, en autant que cela dépend de vous, ou s’il y a une certaine fausseté dans vos paroles ?

    Devez-vous à quelqu’un, et vous le faites languir dans le remboursement

    Profitez-vous de la générosité et de la pitié des autres, pour posséder plus ?

    Dévoilez-vous astucieusement un secret, ou si vous êtes une personne digne de confiance ?

    Dévoilez-vous le péché d’autrui dans le but de vous valoriser, ou pour que la personne soit reprise secrètement avec douceur et amour……ou si au nom du faux amour prôné de nos jours vous aimez mieux vous taire et laissez aller les choses ?

    Abusez-vous des choses permises de la vie, tels que le téléphone, TV, radio, nourriture, médicaments, sports, etc. etc. en vous disant: Tout m’est permis, mais oubliant si c’est réellement utile ?

   Êtes-vous indifférents aux problèmes financiers ou autres chez vos frères et soeurs de votre Assemblée, aimant mieux prier seulement, espé-rant que tout va s’arranger, alors que vous pourriez les secourir, encoura- ger et consoler ? (Jacques 2; 16).

   Dans les décisions personnelles de votre foyer que vous prenez, exami-

nez-vous l’intérêt qu’elle pourrait apporter dans la vie de votre conjoint et des enfants, qui en réalité sont les prochains les plus près de vous, ou si vous pensez que le dévouement envers une Assemblée Chrétienne doit passer avant, puisqu’elle est l’Église, l’Épouse du Christ ?

   Êtes-vous ponctuel (le) envers tous. Êtes-vous fidèle à vos engagements du mariage, ou si vous vivez encore comme si vous étiez célibataire ?

   Donnez-vous le meilleur de vous-même, premièrement envers le conjoint puis les enfants (si vous êtes marié (e), puis ensuite, à votre travail, qu’il soit au foyer ou à l’extérieur, puis aussi envers les frères et soeurs en la foi

  

   Sincèrement  Vie et Bible

   http://guygibeau.un blog.fr

Par Amour ou Intérêt (suite)

Mardi 18 novembre 2008

 M’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci ? Jn.21; 15    Qui pourra soutenir le jour de sa venue, qui restera debout quand il paraîtra ? Malachie 3; 2.

    Je suis vivant dit le Seigneur, tout genou fléchira devant moi (Rom.14; 11) car je serai comme le feu du fondeur (Malachie 3; 2)

    Plusieurs prédicateurs ces derniers temps prêchent le retour de Christ pour bientôt, et oublient l’enlèvement de l’Église (l’Épouse) qui doit se faire subitement, et qui est pour les prémices arrachés par Dieu chez les païens pour les donner à son Fils afin qu’ils règnent un jour avec lui à Jérusalem.

    Ces prédicateurs oublient qu’il y a un millénaire de grâce et de connaissance alloué au peuple de Dieu (Ésaïe 11), car Dieu n’a pas oublié son peuple, loin de là.

    Dis-nous le jour de ton avènement ET de la fin du monde ?

    Dans le temps présent, il y a un reste selon l’élection de sa grâce, et nous sommes engendrés selon sa Volonté, par la foi, et non par la vue comme il en sera pendant 1000 ans (Ésaïe 11) afin que nous soyons en quelques sorte les prémices du salut (Jac.1;18).

    C’est par grâce que nous sommes sauvés, cela ne vient pas de nous, c’est un don de Dieu: Le Potier n’est-il pas Maître de l’argile ? (Rom.9; 21)

   Non, Dieu n’a pas rejeté son peuple, puisqu’il est le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Et il est puissant pour greffer l’ancien peuple  à sa Grâce, et en marquer 144.ooo qu’il joindra à l’Épouse de Jésus-Christ.

   C’est Moi qui fait naître, dit l’Éternel. Empêcherais-je l’enfantement ?

   Ne suis-je pas Maître de faire de la Maison d’Israël et de la Maison de Juda un seul Royaume (Hébreux 8; 8) dont les prémices formeront la nouvelle Jérusalem (Apc.21; 2) qui apportera l’allégresse et rassasiera les nations du lait de ses consolations (Es.66; 11) lorsqu’elles marcheront à sa lumière (Apc.21; 24).

   Dieu ne fait pas naître une personne (És.66; 9) pour qu’un jour qu’elle aille paver l’enfer. il ne consède aucuna âme à satan, mais ouvre son esprit tôt ou tard à la Lumière Divine (Mtt.8; 12) du salut, que lui procure la croix (Héb.2; 14).

   O mort, où est ta victoire, ou est ton étang de feu, cette seconde mort (Apc.20;14).

   Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour pour l’opprobre,

pour la honte éternelle (Dan.12; 2).

   Je pardonnerai leurs iniquités, et je ne me souviendrai plus de leurs péchés (Héb.8; 12) pour quiconque invoquera le nom de Seigneur.

   Souvenez-vous que les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, et qui ont abandonné leur propre demeure, seront enchaînés éternellement dans les ténèbres (Jude 6).

   Sincèrement  Guy Gibeau Québec