Ce qu’est être chrétien

  Certains croient avec raison, être sauvés, nés de nouveaux selon les exigences de l’Esprit-Saint, pendant que d’autres pensent être selon l’Es- prit parce qu’ils prophétisent, parlent en langue, ou opèrent des miracles au nom du Christ, ou que sais-je encore !  Sans pour autant être convertis selon les 3 points essentiels au salut   » Repentance, baptême d’eau, puis Esprit-Saint dans l’obéissance à sa Parole, et non à un St-Esprit selon la conception humaine et personnelle de tous et chacun, qui ne demande aucun abandon selon ce que Dieu exige pour être à l’image de son Fils, Chef de tout homme repenti, Chef de l’Église authentique qu’Elle doit être dans chaqu’une de ses Assemblées pour tout pays sur cette planète (Mtt. 16; 18) dont Actes 2; 41-47 indique ce qui doit en être.

   En réalité dans la vie actuelle, nous sommes tous et chacun des Pierre, André, Paul, ou autres, appelés à suivre le Chemin tracé, pour à notre tour devenir des pêcheurs d’âmes, chaque fois que le Père arrête et place sur notre chemin une personne, demandant à être guider vers son Fils (Jn.17; 6) car elle est un autre Paul qui a besoin de la Lumière Céleste.

   N’oublions pas que chacun de nous, nous respirions l’ignorance à plein nez envers Christ et sa Volonté, à cause de la religion ignorante de nos pères (Col.2; 8).

   Pour la plupart des Asemblées religieuses, et surtout celle qui se dit être sur le fondement de l’apôtre Pierre, il y a un énorme diffonctionnel quant à la marche dans la simplicité et plénitude de Christ.

   La prédication de l’Évangile est devenue chez un grand nombre, une sorte de formule envers le salut, plutôt qu’un enracinement à la pratique et obéis-sance aux Épitres primitives du comment aimer et servir Dieu et le prochain dans la foi indiquée (Gal.6; 10).

   Jésus seul nous délivre de la colère à venir (1Thess.1; 9-10) en nous détournant de notre attache au monde et à ses idoles, dont le premier est toujours soi-même.
   Dieu soit loué: Car si nous avons reçu un commencement de foi fausse et défectueuse depuis notre naissance, il a les moyens de nous faire pren-dre un nouveau départ dans la Vérité du Dieu Éternel, tout comme il le fit par Josué pour Israël, lorsqu’elle eut traversé le Jourdain, dont le nom signifie  » descente dans la mort  » car traverser le Jourdain, c’était laisser derrière-soi tous ceux qui pendant 40 ans, avaient erré ici et là dans un désert religieux, où s’étaient jonchés les cadavres de tous ceux qui n’a-vaient pas le coeur entier d’un Caleb ou Josué dans la foi envers l’Éternel.

   Sur toute une génération, 2 hommes seulement connaîtront le privilège d’être accueillis dans le pays de la promesse.

   En réalité, c’est devant une pareille croisée de chemin que nous avons à faire face depuis la croix, depuis la Pentecôte.
   Il serait peut-être temps de bien relire les Épitres, pour passer définitive-ment de leur côté, afin que chacun de nous s’attache avec foi au Testament du Christ.

   Savez-vous que toute la maison d’Israël n’a pas traversé le Jourdain.
   Les tribus de Gad, et de Ruben, choisirent de demeurer en-deça, parce qu’elles trouvaient la terre fertile et l’herbe drue (Nombres 32; 32).

   À suivre
   Gyu Gibeau

 

Laisser un commentaire