• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

Archive pour novembre 2009

Christ est-il né en Décembre (3) Fin

Dimanche 8 novembre 2009

À la croix tout a été accompli (Jn.19; 30) Sabbat, Pâque, etc. etc.  C’est l’esprit qui vivifie, la chair ne sert de rien (Jn.6; 63).

  Jésus est venu, croyons à ses oeuvres (Jn.10; 38). Il est venu accomplir la Pâque à salut,  » sa Pâque  » (Luc 22; 15) sa Pentecôte (Act.1; 4) et bientôt s’accomplira la Trompette de Dieu (1 Thess.4; 16) puis le Sabbat réesrvé au peuple de Dieu (Héb.4; 9) lorsque l’ange (Christ) descendra du ciel chercher son Épouse tout en enchaînant satan pour 1000 ans (Apc.20; 3).

   Après cela, il faut qu’il soit délier pour un peu de temps, pour que s’accomplisse la fête des expiations (Lév.23; 27) puis le Jugement des nations, où satan sortira pour les séduire cette fois, jusqu’au 4 coins de la terre (Apc.20; 8) lorsque tous les os depuis Adam auront repris vie (Ézé. 37: 2* résurrection) car ce temps-là fera connaître l’oeuvre de foi et de persévérance de chacun qui sera éprouvé par le feu (1 Cor.3; 13) dont  tous  perdront la récompense qu’a eu l’Épouse, (1* résurrection) mais à cause de leurs cruelles souffrances (vs.15) recevront la terre la nouvelle terre (Apc.21; 24) dont la guérison de la déception leur sera apporté chaque mois (Apc.22; 2).

   Tout est accompli:  Toute fête religieuse que l’homme voudrait commémorer en l’honneur de l’Éternel par un rituel quelconque, est comme un manque de respect et de foi envers la valeur du sang de la croix.

   Christ a institué une seule fête pour les saints (tes)  » la Ste-Cène  ».

   Et encore elle est en mémoire de sa chair et de son sang (et rien dans cette institution, ne devient sa chair et son sang) car en vérité, en vérité disait Jésus: celui qui croit en moi (et non qui me mange) a la vie éternelle (Jn.6; 47) Je suis le pain descendu du ciel (vs.48) la Parole descendue du ciel (Jn.1; 14).

   C’est ici le pain vivant, celui qui me mange, vivra éternellement (Jn.6; 51)

Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie (vs.63) la chair ne sert de rien.

   Après avoir souper; Jésus prit du pain, rendit grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous.

   Puis prenant la coupe, dit: Cette coupe est le sang de la Nouvelle Alliance (1 Cor.11; 23-26).

   En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez pas la vie éternelle en vous-même, et je ne pourrai pas vous ressusciter (comme prémices) mais seulement au dernier jour (Jn.6; 53-54) au jour du Seigneur (Apc.1; 10) à la fin du Sabbat de mon Père (Héb.4; 9).

  Je vous rappelle frères, l’Évangile que je vous ai annoncé, et par lequel vous êtes sauvés  » SI  » vous le retenez (pratiquez) tel que je vous l’ai annoncé (1 Cor.15; 1-2).

   Il n’y a plus d’offrande (sacrifice) pour les péchés (Héb.10; 8) l’offrande du corps de Christ, suffit une fois pour toutes (vs.10).

   Lorsque nous voulons commémorer son Sacrifice, sa ctroix, son calvaire, sa mort et sa résurrection: 2 ou 3 réunis en son nom par une même et seule foi, et un seul baptême (Évangile) Éphé.4 = 5, n’avons qu’à rompre (briser) du pain sans levain (Exode 12; 18, Lév.23; 5) et boire du fruit de la vigne (Luc 22; 18) en étant d’accord avec les passages de Mtt.26; 26-29, Marc 14; 22-25, Luc 22; 19-20, ou 1 Cor.11; 23-34) et dans la prière.

   Paul rappellera aussi par 1 Cor.13, l’importance de l’amour, qui n’est pas la charité où l’on donne aux pauvres, mais bien l’Amour du Père envers l’homme, et l’Amour de l’homme envers ses frères et soeurs, donnant si nécessaire pour la vie matérielle de chaque jour, comme signe de la connaissance du salut éternelle par le Fils, et que nous l’adorons en esprit et en vérité selon les enseignements de son Testament (Act.2; 41-45).

   Vie et Bible

   Qué. Can.      http://guygibeau.unblog.fr

   Ces écrits sont un résumé des recherches Évangéliques Internationales.

Christ est-il né en Décembre (2) suite

Dimanche 1 novembre 2009

Les écrits ci-dessous sont un résumé de recherches Internationales.

La Bible déclare que Christ est né à Bathléem, de nuit ou de jour, elle ne le dit pas, mais dit, que des mages l’ont trouvé dans une maison (Mtt.2 11) couché dans une crèche (Luc 2; 12)   » berceau du pauvre  » mangeoire d’animaux, que les pauvres se prêtaient entre eux.

Aucun Évangile ne mentionne étable ou animaux qui réchauffaient par leur souffle l’enfant.

Il est dit, que le 8* jour l’enfant devait être circoncis selon la Loi de Moïse (Luc 2; 22) car lorsqu’une femme enfantait un bébé mâle, elle était impure 7 jours, et le 8*, l’enfant devait être circoncis (Lev.12; 23).

 Puis elle restera encore 33 jours à se purifier de son sang (vs.4). Donc 33 jours plus 7, donne la quarantaine, Loi de Moïse aux hébreux, impureté du sang, depuis le péché du 1* couple en Éden.

Ici, il nous faut penser que Christ est né sous la Loi, et qu’il a vécu soumis à la Loi (Luc 2; 42) tant et aussi longtemps, qu’il ne l’avait pas accompli par son sang à la croix (Mtt.5; 17) car l’Esprit-Saint n’était pas encore venu (Jn. 15; 26), c’est-à-dire, que la 2 * Fête de l’Éternel du Plan de Dieu (Lév.23) n’était pas amenée encore au spirituelle (Loi spirituelle de la Grâce (Rom. 7; 14) qui se révèlera le jour de la Pentecôte (Act 2) et ouvrira une ère nouvelle de comment adorer Dieu (Jn.4; 23-24).

C’est ce que Paul a été oubligé de comprendre (Act.9; 5) pour le prêcher dans toutes les Assemblées (Églises) des saints (1 Cor.14; 33).

Car depuis la croix, la sanctification à été accompplie (Jn.19; 30) par le sang de Christ pour de nouvelles oeuvres de foi prescrites d’avance (Éph. 2; 10) évitant ainsi à l’homme de rechercher la Gloire de Dieu dans des rites et pratiques religieuses quelconques, ou dans des fêtes selon le cycle des jours, des mois, des temps et des années (Gal.4; 10) qui sont et étaient de bien faibles et pauvres notions (rudiments, vs.9) d’adoration.

Les Évangiles et les Épitres relatent exactement ce que l’homme doit savoir et pratiquer selon les bonnes oeuvres de la foi sous la Grâce, que Dieu a

préparé d’avance par l’Esprit-Saint et de Vérité pour les saints (Éph.2; 10) 

Qui pensez-vous veut ramener l’adoration en esprit demandé par Dieu, en adoration dans la matière par des représentations imaginées, afin de les rendre visibles à l’oeil humain ? (Rom.1; 21-23).

Ce sera en 1223 qu’un franciscain Italien de l’Église Romaine  » François d’Assise  » par des personnages vivants, inventera de toutes pièces la manière de la nativité du Christ.

Au 16* siècle les Jésuites fabriqueront des crèches miniatures, afin de donner à Noël un aspect encore plus religieux dans les foyers catholiques,

car despuis le 4* siècle sous l’Évêque de Rome  » Sixte 3  »  que l’idée de la naissance du Christ dans la nuit du 25 Décembre, cherche à être implantée

dans les pays évangélisés par Rome lors des offices religieux (messes) mis en place par cet Évêque.

Charlemagne (Carolus Magnus) roi de France au 7* siècle a demandé à Rome de sublimer la nuit du 25 Décembre par 3 messes (offices) au nom du Père, du Fils, et du St-Esprit, puisque les 3 avaient concouru à ce miracle chez les hommes.

Alors Rome instaurera un premier office (messe) au Verbe, le second, à Dieu le Père, et le 3* aux anges  (Minuit, Aurore, et office du jour, alors que

les adorateurs que Dieu demande depuis la Pentecôte de l’an 31 de notre ère, sont des adorateurs en esprit et en vérité (Jn.4; 23).

En esprit; parce que Dieu est Esprit (vs.24) et un Esprit ne se voit pas avec l’oeil humain, et en vérité, parce qu’elle ne donne aucune année écrite, mois et date.

Il est donc très inconvenable d’abaisser la venue de Dieu parmi nous (Mtt. 1; 23) au rang d’un humain clochard, ou voir même, au rang animal (Éph.6; 12).

C’est vrai que de riche qu’il était, qu’il sait fait pauvre (2 Cor.8; 9) mais attention de ne pas ridiculiser le Geste d’Amour du Père Éternel (Jn.3; 16)

Pauvreté ne veut pas dire nécessairement quêteur, ou clochard, vil et misérable, mais plutôt souffrance et douleur, qui selon Dieu, est de s’approcher de la race humaine (Ésaïe 53: 1-5) depuis notre condition après la chute en Éden.

Dieu est venu parmi nous accomplir sa promesse (Gen.3; 15) et a élevé au rang Ses 7 fêtes religieuses indiquées aux Israëlites, qui ne comprirent pas le sens spirituel à être enseigné et vécu comme Lumière pour les nations, en foi d’une Rédemption éternelle (Lévitique 23).

Ces choses charnelles sont arrivées pour nous servir d’exemples (1 Cor. 10; 6) et révéler le magnifique plan de Dieu pour l’Éternité (vs.11).

À suivre

Vie et Bible 

Qué. Can.