La Richesse promise par Dieu (suite 1)

Quelle sorte de richesse viser ?   Que personne ne se laisse détourner de la Volonté du Père par l’attrait des richesses matérielles, et sachons apprécier le nécessaire de chaque jour (toit, nourriture et vêtement, 1 Tim.6; 8).

   La richesse matérielle est presque toujours un obstacle à la foi, car souvent le riche, risque de mettre sa confiance dans son compte de banque, plutôt qu’en Dieu le Père (donne-nous  » aujourd’hui  » notre pain quotidien, Mtt.6; 11).

   Que de multiples miracles journaliers ne peut voir celui ou celle qui a un coussin monétaire très bien garni dans une banque !

   Il est certain et normal qu’il faut être prudent, de prévenir, puisque Dieu le commande et le désir (Luc 12; 42) mais jusqu’où prévenir, jusqu’où avoir de la prudence ?

   Ayez au milieu du monde une bonne conduite, afin que, là même où il vous calomnie (condamne comme des négligents, des parias, ou des parasites, ou des malfaiteurs) qu’il remarque vos bonne oeuvres de foi et d’espérance, et qu’il glorifie Dieu, au jour où Il les visitera (1 Pi.2; 12) et qu’Il ôtera leur coeur de pierre, pour leur donner un coeur de chair (Ézé.11;19).

   Comme il sera difficile à tous ceux-là qui ont des richesses d’entrer dans le Royaume de Dieu ! )Marc 10; 23) car toutes sortes de péchés sont pratiqués, en autres, le faux témoignage, car pouvant secourir ils ne le font pas, bien plus ils cherchent à cacher des impôts et des revenus de toutes sortes, se confiant seukement dans les richesses (vs. 24).

   Jésus n’est pas venu proposer les richesses de la terre qui sont tellement passagères et combien éphémères.

   Pierre et Jean savaient très bien cela, il s savaient se contenter du nécessaire quotidien.

   C’est pourquoi que nous lisons les paroles de Pierre,lorsqu’ils s’adressent au pauvre mendiant : Je n’ai ni argent, ni or, mais ce que j’ai, je te le donne au nom de Jésus de Nazareth  » Lève-toi et marche  » (Act.3; 6).

   Ce même Jésus n’a-t-il pas dit qu’il n’était pas venu pour ceux qui se portent bien, mais pour les malades ? (Mtt.9; 12) Qu’il était venu pour sanctifier  » purifier  » l’esprit, l’âme et le corps de tous (1 Thess.5; 23).

   Il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité (1 Cor.15; 53) car le 1* est d’Adam, tiré (fait) de la terre (vs.47) alors que le 2* corps sera formé du ciel (Ézé.37; 3-6).

   Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n’est pas ressuscité, et si Christ n’est pas ressuscité, notre foi est vaine, et nous sommes encore dans nos péchés, et nous qui mourrons en la foi et obéissance au Testament de Christ, nous sommes donc encore perdu (1 Cor.15; 16-18).

   Alors la Richesse promise par Dieu, n’existerait pas ? La Richesse de la joie et du bonheur éternelle qu’a démontré Jésus à ses disciples, à nous, et au monde malade à cause du péché au milieu de nous, ne serait qu’illusion ?

   Pourtant, même après sa résurrection et plusieurs années plus tard, presqu’un demi siècle, lorsqu’Il s’adressa à Jean sur l’île de Patmos, Christ lui ordonna d’écrire dans un livre ce qu’il lui ferait voir dans le ciel (Apc.4; 1)

   Alors, Jean vit un ange puissant qui criait d’une voix forte: Qui est digne d’ouvrir le Livre (celui de la vie éternelle, celui de l’avenir du monde) et d’en rompre les sceaux (les chaînes) Apc.5; 2  ?

   À suivre

   Vie et Bible

   Qué. Can.

Laisser un commentaire