Archive pour mai 2011

Les esprits (suite 3)

Dimanche 29 mai 2011

Dans la décennie 70, alors que l’oeuvre Évangélique Française m’amenait dans plus de 30 États américains jusque dans le nord du Mexique, je rencontrais une famille Mexicaine dont un parent fréquentait une médium qui la mettait en contact avec l’esprit de son défunt, afin qu’elle puisse converser avec lui.

Le mari de cette femme était mort quelques semaines plutôt.

La médium lui avait dit que Louis (mari défunt) lui avait révélé des choses que seule l’épouse était sensée connaître.

Ce qui confirmait à la veuve éplorée que l’esprit de Louis était toujours vivant dans l’autre monde, et pouvait communiquer avec son épouse par l’intermédiaire de la médium.

Cependant cette conclusion contredisait clairement ce que déclare la Bible, que le corps, âme et esprit ne font qu’un seul être (1 Thess.5; 23)

Ouvrant alors le St-Livre, je lis aux 20 personnes basanées, groupées autour de moi, Genèse 3; 19 : Du sol tu as été pris, donc tu es poussière (corps, âme et esprit; selon 1 Thess.5; 23) et à la poussière tu retourneras, ce qui donnerait raison à Ecclésiaste 9; 5, qui dit: Les vivants savent qu’ils mourront (dont nous tous ici nous savons  que nous mourrons) mais, également nous tous à la mort, nous ne saurons plus rien !  Pourquoi ?

Parce que notre esprit (intelligence, Gen. 3; 6) retourne à Dieu qui l’a donné (Ecc. 12; 9).

En réalité, continuais-je: L’esprit qui est en nous, est une parcelle de l’intelligence  du Créateur pour que nous soyons supérieur aux animaux, en étant capable de discerner ce que nous voyons et entendons pour en connaître le sens.

Ce qui fait de nous les seuls sur cette terre à savoir que nous existons, pour qui que nous existons, et qu’une vie éternelle est devant nous.

Donc, mes bons amis, je dois selon la Parole de Dieu, vous confirmer que le Monsieur Louis, n’entre pas en aucune manière présentement en contact avec sa veuve, mais que ce sont des esprits séducteurs et menteurs que Dieu nomme diable ou anges déchus, qui se font passer pour le mari afin de chercher à démentir Dieu l’Éternel, et séduire si possible ceux et celles qui comme vous cherchent à connaître la Vérité pour être sauvés.

Puis je leur lis: 2 Thessaloniciens 2; 4-10).

Je veux que vous sachiez que le chef de tout homme c’est Christ, et que le Chef de Christ, c’est Dieu (1 Cor.11; 3).

D,où vient l’idée, ou plutôt, de qui vient l’idée de croire ou de vouloir faire croire que les morts, tels que des saints ou des saintes sont dans le ciel, et que l’on peut les invoquer, quand il est écrit: Personne n’est montée au ciel, si ce n’est le Christ incarné homme (Jean 3; 13).

Où est la Vérité de Jésus (Éph.4; 21) qui renouvelle l’esprit  » en nous  » par l’intelligence (vs.23).

FIN

marcelgibeau

Qué. Canada 

Les esprits (suite 1)

Lundi 23 mai 2011

Daniel était un prophète, et l’Éternel se révélait à lui: Je vis l’ancien des jours assit: son vêtement était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure; son trône était comme des flammes de feu (Dan.7; 9) mille milliers le servaient, dix mille millions (10,ooo,ooo,ooo) se tenaient en sa présence (vs.10).   Dieu est Esprit: les anges bons ou mauvais sont des esprits, et nous êtres humains nous avons un esprit, et une âme dans un corps (1 Thess.5; 23).

Esprit: intelligence. Âme: vie. Corps: constitution.   Quand la vie (âme) quitte le corps, l’esprit retourne à Dieu qui l’a donné, et le corps retourne à la poussière (Ecclésiaste 12; 9).   Il n’y a plus de salaire (récompense ou punition) pour eux, puisque les morts ne savent rien (Ecc.9; 5) car Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants (Luc 20; 38) c’est pourquoi que le mort ressuscitera, et ne pourra jamais plus mourir (vs.36) étant devenu immortel (1 Cor.15; 54).  

Le monde invisible est composé de billions et de billions d’esprits que l’être (l’Esprit) Suprême et Créateur gouverne.  

Mais un jour dans le temps, celui qui devait être le chérubin protecteur (des esprits) Ézé.28; 14) lorsqu’il fut créé, car l’Éternel dans son éternité voyait l’homme qu’il allait un jour créer et protéger de toutes larmes, de mort, de deuil, ou de cris douloureux (Apc.21; 4) ce chérubin se révolta.  

Tu étais intègre dans tes voies, jusqu’au jour (temps) où l’iniquité (corruption) a été trouvé chez toi (Ézéchiel 28; 15).   J’ai (l’Éternel) dû te faire disparaître, et te jeter dans la matière, car tu profanais le céleste (vs.18) je t’ai réduis au rend de la cendre que procure le feu lorsqu’il consume.  

Les peuples parmi lesquels tu habiteras (Jn.8; 44) seront dans la stupeur (vs.19) en découvrant que tu es devenu le père du mensonge  » leur père  » le père de la mort, le père du péché (1 Cor.15; 58).   Un tiers des anges (étoiles) du ciel (Apc.12; 4) furent précipités avec lui (vs.9) se laissant entraîner à sa suite.  

Mais le salut pour l’homme est là, sous l’autorité de Christ (vs.10) puisque par son sang, il rachète le corps semé corruptible (Gen.2; 7) car la poussière de la terre dont Dieu a créé l’humain, est corruptible, animal et méprisable (1 Cor.15; 43) à cause du malin qui cherche à gouverner l’esprit (l’intelligence) que Dieu a placé dans ce corps.  

Donc, sachant ces choses, regardons avec qui dans le monde des esprits, j’ai la responsabilité de communiquer, et aussi comment m’y prendre.  

À suivre  

marcelgibeau Qué. Canada    

Les esprits

Dimanche 15 mai 2011

Il y abien longtemps pour nous les humains, Dieu dans son Éternité créa des esprits: Anges, Archanges, Chérubins et des Séraphins, c’est-à-dire différents messagers, devenant le monde divin invisible à toute matière.

Dieu l’Éternel en créa des myriades de myriades (Apc.5; 11) selon ce qui a été montré à l’apôtre Jean sur l’île de Patmos à la fin du 1* siècle de notre ère.

Lors de la destruction du Temple terrestre de Dieu chez les Juifs (Israélites) vers 587 av.J.-C. le prophète Ézéchiel s’adressant au nom de l’Éternel à son peuple, dépeignit la gloire de Dieu qu’il a vu en vision: Voici, je regardai, lorsque survint du septentrion (nord) un vent impétueux, une grosse nuée, et une gerbe de feu, qui répendait de tous cotés une lumière éclatante, dont le centre brillait comme de l’airain poli, d’où sortait de son milieu un feu (Ézé.1; 4).

Les versets suivants 5 à 12, semblent révéler 4 anges, dont l’aspect animal signifierait 4 puissances (vs.14) que l’esprit dirige (vs. 20) et habite également (Ézé.2; 2) afin que la rebellion ne soit pas le partage dans le coeur d’Ézéchiel, et que la Parole que contient le Livre de Dieu qui lui est présenté (vs.10) soit doux comme du miel (Cap.3; 3).

Dieu l’Éternel est Esprit (Jn.4; 24) et ceux ou celles qui veulent un contact avec Lui, doivent y parvenir selon la Vérité demandée par l’Esprit-Saint, et non selon les imaginations des humains, ou toutes sortes d’idées selon les représentations fabriquées par l’homme (Rom.1; 23).

Le nom de l’Éternel ( je suis: Exode 3; 14) est grand, (Psaumes 83; 19) et redoutable par-dessus tous les dieux des générations, même celles depuis la croix (Marc 9; 7) car la Parole faite chair (Jn.1; 14) est retournée dans ciel, et en Esprit, selon la Vérité incarnée (vs. 17).

Le prophète (homme inspiré) mais attention ! Il nous faut savoir qui l’inspire.

Et pour le savoir, il n’y a qu’un seul et unique moyen; les fruits et le résultat (Jn.16; 13)

doivent concorder avec le Écrits des prophètes et des apôtres.

Donc, Daniel était prophète, et l’Éternel se révélait par Lui, tout comme les apôtres recurent les révélations pour l’Église (nous) du Testament de la grâce.

À suivre

marcelgibeau

Qué. Canada

La Bienveillance de Dieu (suite 7)

Dimanche 8 mai 2011

Tout est accompli (Jn.19; 30) il n’y a plus aucun lien avec aucune vie religieuse sacerdotale établie par l’homme Israélite ou celui de l’ère de la Grâce, puisque Christ est est la fin de la Loi et de ses ordonnances qui n’ont pas empêché l’homme de pratiquer le péché (Rom.10; 4) mais qui au contraire est devenue un filet qui tenait continuellement les dos (vies) courbés (Rom.11; 10).

Aussi, la création attend-elle avec un ardent désir le révélation des fils de Dieu (Rom.8; 19).

Car depuis des millénaires, la création est soumise à la vanité des  » hommes  » non de son gré, mais bien à cause de celui (Dieu, Gen.3;16-19) qui voulait lui donner une espérance (Gen. 3; 15) qu’elle serait un jour affranchie de la corruption satanique (1 Cor.15; 53) pour avoir part à la liberté selon Dieu (Apc.21; 24) et à la Gloire des enfants sauvés par grâce (1 Thess. 4; 17) qui en attendant intercèdent selon le St-Esprit par des soupirs inexprimables (Rom.8; 26).

Puisque Dieu les a conus et prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, qui est le premier-né entre plusieurs frères (et soeurs), car devant Dieu il n`y a ni homme ni femme (Gal. 3; 28).

Tout est accompli (Jn.19; 30)

Que faire donc lorsque l’on Assemble autour de la Parole de Christ ?  1 Cor.14; 26.

Qu’ il t est un officiant  » prêtre, diacre, évêque ou autre, et qu’il se présente devant un autel quelconque comme représentant d’un office religieux dans des vêtements spéciaux, sacrés et sacerdotaux, tenant dans ses mains un calice contenant du pain qui une fois consacré deviendra le corps du Christ,

 » Corpus Chriti  » dont un Corporal recouvrira ?  NON :

Il n’y a aucune allusion d’une telle scène, ou même le moindre ordre de la part de Dieu (Tite 1; 3). 

C’est vrai que Paul n’est pas l’apôtre Pierre à qui Jésus a dit:

Tu es Céphas (Jn.1; 42) et sur cette pierre (Mtt.16; 16) Je bâtirai mon Église (Jn.6; 44) et vous même comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison  » spirituelle  » (1 Pi.2; 5).

Une maison spirituelle, pourquoi ? Parce que Dieu n’habite pas des Temples faits de main d’homme (Act.17; 24).

Que faire donc lorsque l’on s’assemble pour adorer pour adorer l’Éternel Dieu ?

Y aurait-il mieux que la Parole de Dieu dictée aux apôtres pour nous le dire ?

Même si un ange du ciel annoncerait un autre Évangile ! C’est-à-dire, aurait d’autres enseignements  » que ceux  » que nous les apôtres avons écrits (annoncés) prêchés, qu’il soit anathème (Gal.1; 8).

Le ciel et la terre passeront, mais mes Paroles ne passeront point (Luc 21; 33).

Alors que faire avec les paroles pleines de mystères des successeurs de St-Pierre ?

Abuserons-nous encore et toujours de la Bienveillance  » faveur, protection, grâce et biefait de Dieu  » en ignorant Sa volonté, pour croire et agir comme s’il y avait plusieurs sortes de foi, comme si les personnes le jour de la Pentecôte du temps de la Grâce lors du premier sermon (discours) de Pierre serait faux, et que les 3000 environ sauvés, ne l’étaient pas ? Act.2; 41.

Comment peut-on lire  » sauvés  » quand l’Église n’avait ni Évêque, Cardinal, Pape ou prêtre, reconnu, élu, ou consacré ?

Pas de Cathédrale, pas de trône à l’évêché, pas de prêtre ni aucun ministre du Christ pour offrir chaque jour le sacrifice de la croix (Héb.10; 11) alors que tout a été accompli sur la croix (Jn.19; 30) Dieu savait et sait que le Sacerdoce de son Fils n’est et ne sera jamais transmissible (Héb.7; 24).

Ce que Dieu veut de chacun de nous, c’est notre sanctification en nous abstenant de toutes les impudicités possibles (1 Thess.4; 3).

Impudicité de la chair, et surtout impudicité de l’esprit, afin que le corps entier soit sanctifié (1 Thess.5; 23) et que la gloire incorruptible (Rom.1; 23) du Dieu Esprit soit en nous (Act.2; 38)

et demeure selon la Lumière qui éclaire tout croyant (Jn.1; 9) et sépare des idoles, même de ceux qui ont une apparence de sainteté (2 Cor.6; 16-18).

Si Christ était sur la terre en chair et en os, Il ne serait même plus sacrificateur, puisque là, sont ceux selon la Loi de la chair (Héb.8; 4) et non ceux selon la Loi de la Grâce

 » Bienveillance de Dieu  ».

FIN

marcelgibeau

P.Q. Can.

La Bienveillance de Dieu (suite 6)

Dimanche 1 mai 2011

De riche qu’il (Christ) était, il n’a pas regardé comme une proie à être arraché du Père, mais s’est dépouillé en prenant une forme de serviteur

(Philippiens 2; 6-7) pour chacun de nous, au point de ne pas avoir ni éclat et ni beauté pour attirer les regards, son aspect n’avait rien pour plaire (Ésaïe 53; 2).

Aucun vêtement de pourpre pouvant lui donner un rang de dignité ou de noblesse. Aucune pierre précieuse ni aucune perle, aucun fin lin, et ni aucune soie ne composait ses vêtements (Apc.17; 4).

Malgré tout, à sa mort, les soldats qui le crucifièrent, auront l’audace de tirer ses vêtements au sort (Jn.19; 23-24) non pas pour leur qualité, mais bien afin que s’accomplissent les Écritures prophétisées environ 1000 ans plus tôt par le roi David (Ps.22; 17-19).

Avez-vous reçu le St-Esprit, quand vous avez cru ? Act.19; 2.

Ou si vous avez continué votre vie de croyant sans savoir et apprendre ce qu’est le St-Esprit ?

Le St-Esprit de Dieu, n’est pas l’esprit de nos pères, ni l’esprit des traditions (Col.2; 8) ni celui des rudiments (science et art) du monde.

Qui est, ou, qu’est-ce le St-Esprit ?

Ou plutôt, ce que n’est pas le St-Esprit !

Il n’est pas une 3* personne divine.

Le verset 19 de Mtt. 28 a été rectifié par l’Église Romaine sous l’Évêque Tertullien (155-222) afin d’appuyer la nouvelle révélation (dogme) révélée à l’Église, et qu’Elle doit enseigner à ses fidèles comme mystère (secret révélé) de l’Unique Dieu en 3 personnes.

Dans le Grec, ce verset ordonne de baptiser au nom du Christ Jésus seulement, et de faire des nations des disciples à Christ (Act.2; 38).

Le St-Esprit n’est pas non plus dans le St-Chrême (mélange d’huile d’olive et de baume) dont l’Évêque applique sur le front du confirmé (e) vers l’âge de 7 ans en y faisant une petite croix (+) au nom du Père et du Fils et du St-Esprit.

Le St-Esprit n’est dans aucun signe ou geste sacré institué par l’homme, et ne confère (donne) aucune grâce à l’âme.

Ce sont des rites romains, et des signes extérieurs, institués en 7 sacrements, comme le baptême d’eau versée sur la tête de l’enfant ou adulte, qu’on exorcise en déposant du sel dans la bouche, puis par l’onction (+) avec l’huile et le chrême sur les 5 sens du corps, tout comme lors de l’extrême Onction aux mourants.

Le St-Esprit n’est pas non plus spécifiquement dans le parler en langues (1 Cor.13; 1) même si l’apôtre Paul parlait beaucoup en langue (1 Cor.14; 18) avec le Créateur, car il savait que ce n’étaient pas des paroles distinctes (vs 9) pour l’oreille qui pourrait l’entendre.

 Aucun apôtre n’a institué des sacrements (cérémonies sacrées) de baptême, pénitence,confirmation, eucharistie, mariage, ordre (ordination) ou extrême onction, ou autre.

C’est vrai que l’apôtre Jacque écrira concernant le malade, qu’il devrait appeler les anciens de l’Assemblée, afin que ceux-ci prient sur lui en l’oignant d’huile au nom du Seigneur (Jac.5; 14) mais,  » Ancien  » n’est pas particulièrement ministre du culte, ou évêque, ou pasteur, ou curé,

mais bien un homme mari d’une seule femme, sobre, modéré et réglé dans sa conduite au milieu de l’Assemblée et à l’extérieur, hospitalier, propre à l’enseignement des Stes-Écritures, et non aux doctrines et fâbles des hommes, il ne doit pas s’adonner à la boisson, ni être violent, mais pacifique, indulgent et désintéressé  » des honneurs et biens de ce monde  » savoir bien diriger son couple et  enfants qui sont sous sa tutelle, dans la soumission et honnêteté (1 Tim.3; 1-5).

Qu’il soit diacre, pasteur, ou évêque (surveillant de plusieurs Assemblées).

Car le mystère de la piété (sanctification) est grand, puisque celui qui a été manifesté (la Parole, Jn.1; 14) en chair, et justifié par l’Esprit (Dieu) vu des anges, prêché aux païens (Gentils) et cru dans le monde, a été élevé (Act.1; 9) dans la gloire (1 Tim.3; 16).

À suivre

marcelgibeau

P. Q. Can.