La Bible: Son hstoire (suite 10)

Christ chef de l`homme, l`homme chef de la femme, et Dieu chef de Christ.

Christ chef de l`homme et l`homme chef de l`homme ?  Absolument pas ! !  Ce n`est pas l`homme qui bâtit l`Église, mais Christ:  Comment ?  Le St-Esprit (Dieu Esprit) vous rappellera tout ce que je vous ai dit (Jean 14; 26)…….. rappellera à qui ?  Aux apôtres ?  Pourquoi ?  Afin d`écrire des lettres à l`Assemblée (Église) qui auront toujours  force jusqu`au jugement des nations C`est elle qui jugera (Jn.12; 48) Allez par tout le monde, et prêcher la bonne nouvelle (Ma Parole) à toute la création (Marc 16; 15) Ils examinaient chaque jour les Écritures (Actes 17; 11)  Qui,  et pourquoi ?  Ceux qui croyaient aux Écritures, et voulant en connaître l`exactitude: Je bâtirai mon Église (Matthieu 16; 18) sur qui ?  Pierre ?  NON, mais sur Christ, le Fils du Dieu vivant (vs.16) pierre angulaire pour quionque ( 1  Pierre 2; 6)

Et vous qui est votre Chef ?  Est-ce l`Assemblée ?  Son pasteur ?  Un Ancien ou autre dirigeant religieux ? Examinez- vous les Écritures ?  Si quelqu`un aspire à la charge de diacre, pasteur, dirigeant, évêque:  Il faut (1 Timothée 3) selon Dieu (1 Pierre 5; 2).

Alors que Rome et d`autres dénominations religieuses établiront des sacrements:  Sacrement d`ordination pour les diacres, les prêtres et les évêques (1 Timothée 3)  selon l`organisation du peuple juif de l’Ancienne Aliance lors des 12 tribus. L’une d’elle, celle de Lévi, servira spécialement d`exemple pour les services liturgiques.  Ses membres, les lévites, ont des règles de vies propres, en fonction de leur rôle d’intermédiaire entre Dieu et son peuple. Leur tâche consiste principalement à faire entendre la Parole de Dieu, (Dieu Créateur) et à célébrer les sacrifices de réconciliation. Ces lévites sont la principale préfiguration du sacerdoce à venir de Jésus.

Croyez-vous que Jésus (l`Agneau de Dieu est venu parmi nous ? (Matthieu 1; 23) Pourtant il ne fait pas partie de la tribu de Lévi. Pourtant, il a rempli vraiment le rôle du prêtre une fois pour toutes (Hébreux 7; 27) Pourquoi ?  Parce que son sacerdoce n`est pas celui des hommes: il est notoire que celui de Jésus est sorti de Juda (Mtt.1;  2)  lignée selon Dieu, et qu`il a tout accompli (Jean 19; 30) c`est pourquoi, que Moïse n`a rien dit le concernant (Héb.7; 14)   et aujourd`hui si Jésus était encore sur la terre, il ne serait pas même sacrificateur (prêtre) Héb.8; 4, puisqu`il est le seul (médiateur, 1 Timothée 2; 5) à pouvoir être pleinement prêtre pour confesser, pardonner, écouter, consoler, unir, plaire à Dieu (Ésaïe 53; 10) etc. etc. Alors que les sacrifices des lévites n’étaient que des rites humains, charnels, temporaires pour faire un certain lien entre Dieu et les Hommes.

Jésus, lui, est médiateur entre Dieu et les hommes par sa personne et par son œuvre: en s’offrant sur la Croix, il est à lui seul le prêtre parfait de la Grâce, et victime parfaite du sacrifice définitif à tout jamais. Dans la Nouvelle Alliance, Jésus associe les apôtres et l`Église (Assemblée) à un sacerdoce nouveau genre, notamment le soir du Mercredi lorsqu’il institue la Ste-Cène. Désormais, l’Eglise aura ce souvenir de lui (1 Corinthiens 11; 24-25) jusqu`à ce qu`il vienne (vs.26) et devra l’enseigner ainsi au cours des siècles à venir.

Mais pour Rome, pour le catholicisme, la vie chrétienne peut être vécue selon divers état de vie : laïc, consacré, ordonné, et dans une grande diversité de courants et d’organisations. Les catholiques peuvent être de rites latin ou orientaux. Ils sont, dans leur très grande majorité (environ 98 ou 99 %), de rite latin. Qui est Jésus ?  Qui dites-vous que je suis ?  Tu es le Christ, dont tout pouvoir t`a été donné dans le ciel et sur la terre (Matthieu 28; 18)  Je bâtirai mon Église, mon Assemblée (Mtt.16; 16) Les adorateurs que le Père demande, doivent adorer en esprit et en vérité (Jean 4; 23-24) pas devant une représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, ou en bas sur la terre, ou ailleurs (Exode 20; 4) Allez par tout le monde, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit (Mtt.28; 20)  Père, je ne te prie pas pour le monde mais pour ceux que tu m`as donné (Jean 17; 9) Ils étaient à toi, et tu me les as donnés (vs.6)  nous sommes donnés à Christ, à sa Parole, à personne d`autre:

Maudit l`homme (la personne) qui se confie dans l`homme (Psaumes 146). Que penser des visions, des signes, ou tout autre phénomène céleste ? Arrêtons-nous par exemple à Alfred Bessette, connut plus tard sous le nom de Frère André, venu au monde le  9 août 1845 à St-Grégoire, Qc, Canada. Personne ne pouvait croire que le petit puisse survivre, il fut baptisé sous condition le lendemain par le prêtre P.A. Sylvestre. Toute sa vie, Alfred presque quotidiennement, souffrira de très violents maux d’estomac. La mère d’Alfred avait une dévotion toute spéciale à saint Joseph, aussi c’est sur les genoux de sa mère que le bambin apprend à prier ce saint si puissant, le plus oublié de la sainte famille, disait-elle.

Lorsqu’Alfred a neuf ans, son père décède d’un accident de travail dans la forêt. Trois ans plus tard, sa mère meurt de la phtisie. Alfred est maintenant orphelin. Commence alors une dure vie de labeur. Alfred est recueilli par son oncle, Thimothée Nadeau. Il s’astreint sans rechigner aux durs travaux de la ferme, travaux trop difficiles pour lui autant à cause de son jeune âge que de ses maux d’estomac. Tour à tour, il devient boulanger, ferblantier, apprenti cordonnier, forgeron, etc. Il doit laisser tous ces emplois, à cause de sa santé déficiente. Toutefois il ne perd pas de vue saint Joseph, il prie sans cesse. Alfred doit s’exiler quelques temps aux États-Unis pour gagner sa vie dans les manufactures, sans plus de succès, toujours en raison de sa santé.

À  suivre

La force qui produit en nous le vouloir selon Dieu, vient de son Esprit

marcelo1932@outlook.com

 

 

Laisser un commentaire