La grande séparation (suite 2)

Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Parole faite chair (Jean 1; 14).
Marie (vase de chair, Romains 9; 21)(corps, âme et esprit) étant fiancée à un homme du nom de Joseph, se trouva enceinte par la vertu de l`Esprit (Puissance) de Dieu qui la couvrit de son ombre (Luc 1; 35) ainsi l`enfant qui naitrait d`elle, ne serait pas le fils d`un homme, mais celui de Dieu (Parole de Dieu faite chair) être humain (Fils de Dieu, comme Fils de l`homme) parmi les humains.
Dans tous les Écrits de la Nouvelle Alliance nous ne voyons nul part Marie recevoir le nom de Mère de Dieu, mais Paul, environ 30 ans plus tard (61-62 de notre ère) dans sa lettre aux Romains nouvellement convertis (Rom.16; 4) demandera à ces nouveaux sauvés de saluer l`Église de Centhrées (vs.1) Prisca et Aquilas ses compagnons d`oeuvre en J.-Christ (vs.3) dont des Assemblées se tiennent dans leur maison (vs.5) sans faire une allusion spéciale de Marie, mère du Christ, qui doit certainement approcher ses 80 ans, alors qu`il attirera l`attention sur Andronicus et Junias qui jouissent d`une grande considération parmi les apôtres (vs.7).
Le jour de la Pentecôte (Actes 1; 13-14) lorsque Pierre se lève au milieu des 120 réunis (vs.15) il ne fait aucune allusion spéciale envers la Mère du Sauveur.
Luc agira de même, lorsqu`il racontera dans ses Écrits, l`emprisonnement de Pierre (Actes 12; 12) il mentionnera Marie, mère de Jean, dans le même respect que Jésus, lorsqu`il dit à la croix: Femme, voilà ton fils (Jean 19; 28).
Pourquoi Paul ne fait-il pas éloge de Marie (peut-être 80 ans) Marie mère du Christ, et Marie Mère de Dieu comme le dit l`Église de nos jours ? Et pourquoi on ne parle plus d`elle dans tous les autres écrits du Nouveau Testaments, même lorsque Paul est ravi jusqu`au 3* ciel dans les années suivantes lors de l`excellence des révélations (2 Cor.12; 7) ?  » Ma grâce te suffit (vs.9) « .
Et nous qui devrions avoir la même foi que Paul en Christ crucifié (1 Cor 2; 2) nous qui avons Paul comme apôtre des païens que nous étions (Galates 2; 8) pouvons-nous croire en une Reine du ciel depuis l`an 431 de notre ère  » Immaculée conception  » ? Ferions-nous passer la chair, si pure soit-elle, avant l`Esprit-Saint de Dieu ? (Jean 4; 24).
Dieu a-t-il réellement dit ? (Gen.3; 1)
Pourquoi irriter Dieu par l`oeuvre de nos mains (oeuvres de la chair ) ? avons-nous oublié les crimes de nos pères (Jérémie 44; 9) Il semble que le crime des Éphésiens (Actes 19; 35) se joue encore de nos jours par toutes sortes de signes dans le ciel et sur la terre: pensons seulement à Lourdes en 1858; 18 fois Bernadette de Soubirous employera surtout le terme occitan « aquerò » (c’est-à-dire « cela ») pour désigner l’objet de sa vision, ne dira pas elle-même avoir vu la Vierge avant de l’avoir entendu dire « Que sòi era Immaculada Concepcion », c’est-à-dire, « Je suis l’Immaculée Conception »
Qui apparaît, qui parle, déguisé en céleste ? (Galates 1; 8) pour annoncer quoi ?
Au cours de l`une des apparitions, Bernadette a creusé le sol pour y prendre de l’eau. L’eau de cette source est rapidement réputée miraculeuse et il commence à être question de guérisons (séduire les élus si possible: Marc 13; 22) S’en tenant à ce qu’elle avait vu et entendu, Bernadette niera avoir été témoin de guérisons ou y avoir contribué : « On m’a dit qu’il y avait eu des miracles, mais à ma connaissance, non » déclare-t-elle en septembre 1858.
Il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ (1 Timothée 2; 5).
Personne n`est monté au ciel, si ce n`est celui qui est descendu du ciel, le Fils de Dieu qui est (retourné) dans le ciel (Jean 3; 13) David lui-même n`a pas été encore amené dans le ciel (Actes 2; 34) Dieu a en effet, tout mis sous les pieds de son Fils (Parole) (1 Cor.15; 27) l`infinie grandeur de la puissance de Dieu, se manifeste avec efficacité par la vertu de sa force, qu`il a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir  » seul  » à sa droite dans les lieux célestes (Éphésiens 1; 19-20).
Auxquels des anges Dieu a-t-il jamais dit: Assieds-toi à ma droite ! Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu ? (Hébreux 1; 13-14).
En effet, ce n`est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir, mais il a mis toutes choses sous les pieds (percés) de son Fils (Héb.2; 5-8).
Alors, qu`est-ce qui a poussé l`Église (Assemblée) de Rome en l`an 431 à oublier ceux (les apôtres) qui annoncaient la Parole de Dieu: Christ crucifié, et pas autre chose que Christ crucifié (1 Cor.2; 2) pour se tourner avec tant d`ardeur vers la Mère du Christ, (Parole) de Dieu fait homme ?
Si nous regardons l`histoire de cette Église nous constatons que selon les révélations du Christ à Jean (Apc.3; 17) il avait été prédit: Qu`elle se croirait riche en ayant l`Empereur romain Constantin 1* de son côté lors du premier concile de Nicée (en latin : Concilium Nicaenum Primum) nom donné à un concile général des évêques de l’Empire romain qui ne se souciaient plus de connaître Dieu (Romains 1; 21) selon les Écrits des apôtres mais d`implanter l`autorité Romaine en tenant un premier Concile à Nicée (aujourd’hui, İznik, en Turquie) en Bithynie, sur convocation de Constantin I*, du 20 mai au 25 juillet 325, sous les épiscopats de Sylvestre de Rome, d’Alexandre d’Alexandrie, d’Eustathe d’Antioche, d’Alexandre de Constantinople et de Macaire de Jérusalem.
À suivre
Approchez-vous de Dieu, et il s`approchera de vous (Jacques 4; 8) Marc.

Laisser un commentaire