Archive de la catégorie ‘Non classé’

Le Jour du Seigneur (suite 6) FIN

Dimanche 15 mai 2016

Parole du Berger pour tout l`univers; d`où vient-il ? Qui est-il ?
Premièrement, ce Berger parle et écrit dans toutes les langues pouvant exister.
Deuxièmement, il comprend toutes les langues (paroles) inconnues et connues de l`homme.
Avez-vous pensé un seul instant ce que nous serions sur cette planète,,,,sans parole, sans syllabe de mot, et comment nous pourrions exprimer la pensée ?
Par signes direz-vous ! Oui, lorsque nous nous voyons. Mais à celui ou celle qui est au loin, ou qui a le dos tourné, qui est aveugle, etc. etc.
Je vous écris, pères, je vous écris jeunes gens: Quelle joie ! Quel bonheur de recevoir une lettre ! Ne fusse une seule fois dans sa vie ?
Je vous écris ! ! Quelle lettre est la plus importante sur cette planète ? Je vous écris ! ! L`Éternel donna à Moïse les 2 tables de pierre, écrites du doigt de Dieu (Exode 31; 18).
Dieu a tellement aimé ! C`est depuis toujours, depuis l`Éden que Dieu a aimé  » toi, moi, nous  » (Genèse 3; 8) l`Éternel Dieu parcourait le jardin vers le soir: Où es-tu ? (vs. 9).
J`ai entendu ta voix et j`ai eu peur ! (vs.10) Comment ça…… » Peur  » ?
Dans ma vie de père, j`ai eu 3 fils, et aucun n`avait peur d`entendre ma voix s`ils agissaient correctement selon la connaissance reçue, alors où se trouvait la peur d`Adam ? = dans la transgression de ce qu`il savait (Romains 2; 23) Dieu ne tient pas compte des temps d`ignorance (Actes 17; 30) MAIS, Il a fixé un jour où Il jugera le monde selon la justice, dans la connaissance de Christ (vs.31).
Qui de nous n`a pas naturellement dans son coeur un certaine connaissance de ce qui est bien et de ce qui est mal (Rom.2; 15) ? Par exemple: Haïr, voler, tricher, mentir, sacrer, etc. etc. (Exode 20; 3-17).
Quand les païens (profanes) qui n`ont point la loi ,font naturellement ce qu`elle prescrit, c`est qu`ìls ont une loi pour eux-mêmes (Rom.2; 14): J`ai entendu ta voix et j`ai eu peur. Ici c`est une mauvaise crainte à cause de la désobéissance découverte, mais ce que Dieu veut, c`est craindre de ne pas le connaître comme seul Éternel, seul Dieu, seul Père à qui nous devons respect et obéissance: Tu n`auras pas d`autres dieux devant ma face (Exode 20; 3)
Le Jour du Seigneur le fera connaître: Tous me connaîtront (Hébreux 8; 11).
Dieu a tellement aimé le monde qu`il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui  » ne périsse point  » mais qu`il ait la vie éternelle (Jean 3; 16).
Croire, c`est apprendre à connaître Christ ! ! Christ, c`est Emmanuel, Christ, c`est Dieu avec nous (Mtt.1; 23) Christ, c`est savoir que ce qui est né de la chair, est chair (Jean 3; 6) et qu`Il faut naître de nouveau (vs.3) est-ce à dire retourner dans le sein maternelle et naître encore (vs.4) ?
Non, car ce serait encore une naissance charnelle, une naissance humaine, une naissance selon le monde, une naissance selon notre peuple, pays et nation, et ce qui est chair demeure chair (vs.6)
Jésus a été très clair sur le sujet: De 1 = Naître d`eau (Jean 3; 5) descendre dans les eaux du baptême (engagement)  » comme Christ a fait devant témoin (Marc 1; 10)  » qui pour l`homme et la femme sera le signe visible de sa repentance et désir de connaître Dieu Notre Père, et son plan de salut qu`enseigne la Bible (sa Parole) plan d`une résurrection à venir de notre être entier (1 Thessaloniciens 5; 23) par Celui qu`il a fait naître dans une chair humaine sans aucune semence d`homme, mais né sur cette terre et conçu selon l`Esprit Divin (Mtt.1; 20).
De 2 = Naître d`Esprit (Jean 3; 5) que notre esprit né de la foi de Dieu, se conformera aux révélations de l`Esprit-Saint (Jean 14; 26) que contiennent les Écrits de la Bible afin d`être sanctifié (Hébreux 12; 14) car depuis la chambre haute Dieu a indiqué par quel signe toutes les nations de la terre connaîtraient son plan de salut (Actes 2; 8) si ce n`est dans le présent, ce sera à la résurrection (Hébreux 8; 11) car Dieu veut que tous parviennent à la connaissance de la Vérité (1 Timothée 2; 4).
Qu`est-ce  » Le Jour du Seigneur  » ?
Comme le Seigneur est Éternel, sont jour est certainement éternel, et l`Éternel en ce jour-là, sera Roi de toute la terre, en ce jour-là, l`Éternel sera le seul Éternel, et son nom sera le seul nom (Zacharie 14; 9).
En ce jour-là l`Éternel fera un nouveau ciel et une nouvelle terre (Apc. 21; 1) il n`y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur (vs. 4) car les premières choses ont disparu à cause des cieux qui se seront enflammés et des éléments embrasés (2 Pierre 3; 12) et que les démons qui parcourent la terre (Job 1; 7) seront enchaînés éternellement par les ténèbres (Jude 6).
La vie humaine a commencé dans un grand bonheur (Genèse 1; 26) et finira par un bonheur éternel (Apc.21; 4).
Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l`ignorance au sujet de ceux qui dorment (sont morts) afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n`ont point d`espérance (qui ne savent pas) 1 Thessaloniciens 4; 13).
Christ est venu apporter la résurrection des êtres humains, mais une résurrection pour les uns d`une vie glorieuse (Mtt. 13; 43) et les autres marchant à la lumière du Christ (Apc.21; 24) seront donnés aux saints du Très-Haut (Daniel 7; 23).
Ainsi, les uns ressusciteront pour le bonheur éternel, alors que les autres auront une honte éternelle (Daniel 12; 2) châtiment éternel (Mtt.25; 46) car Christ s`est donné en rançon pour tous (1 Timothée 2; 6) puisque Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité (vs.4) au jour du Seigneur lorsqu`il fera une Alliance Nouvelle avec la maison d`Israël (peuple sous la Loi) et celle de Juda (peuple sous la grâce, Hébreux 8; 8).
FIN
La venue du Christ est aussi certaine que celle de l`aurore (Osée 4; 3) Marc.

Les services religieux (suite 1)

Dimanche 18 octobre 2015

Paul avait l’habitude d’être contesté par les Juifs dans les synagogues. Il ne s’attendait pas du tout à une prochaine attaque qui allait venir d’une toute autre direction : des marchands du temple de la déesse Artémis d`Éphèse. Cette attaque coïncidait avec la grande fête du mois de mai (qui deviendra un mois Marial) transformant la ville en une foire gigantesque et une bacchanale sans pareille. Elle se déroulait autour du prestigieux temple d’Artémis. Le mois de mai tout entier était consacré à la déesse de toute la Grèce.
Nous possédons, au sujet de cette fête, un document historique, gravé sur un tableau de marbre et retrouvé dans les ruines d’Éphèse : «Comme il est notoire que non seulement parmi les Éphésiens, mais dans la Grèce entière, des temples et des lieux saints, des images et des autels sont consacrés à Artémis….comme de plus; en grande preuve du respect qui lui est rendu, un mois appelé Artémision a reçu son nom parmi nous…, considérant comme convenable que le mois tout entier, qui porte le nom divin, soit gardé comme saint et célébré dignement, les habitants d’Éphèse ont décidé de régler son culte par le décret suivant : Le mois d’Artémision, en tous ses jours, sera saint. Durant le mois tout entier, on célèbrera des fêtes, des panégyriques et des solennités sacrées. Notre ville en recevra un nouveau lustre et sera prospère en tout temps ».
Les foules nombreuses qui venaient à Éphèse à l’occasion des fêtes de mai favorisaient l’expansion des idées chrétiennes, et Paul voulait en profiter pour élargir son champ d’action missionnaire. Mais son idéalisme l’empêchait parfois de considérer la situation réelle, et d’avoir égard aux intérêts séculiers des gens. Il ne s’était pas aperçu que ses activités pouvaient nuire aux revenus de plusieurs artisans. Le personnel employé au service du temple d’Artémis, les prêtres de la déesse et toute cette foule d’eunuques, de prostituées, de magiciens, de comédiens, de joueurs de flûte, de diseurs de bonne aventure et d’astrologues, étaient affectés par la prédication de Paul. Mais ceux qui avaient le plus à perdre étaient les commerçants et les négociants de la ville, les fabricants d’objets d’art et les orfèvres, les petits marchands et les vendeurs d’objets de piété risquaient de voir leurs revenus diminuer.
Dans les premiers temps, la prédication de Paul n’a pas dérangé les fervents de la déesse Artémis. Mais à mesure que le nombre de conversions se multipliait, les rumeurs commençaient à circuler. Dans le temple, les prêtres d’Artémis s’alarmaient et plus encore les orfèvres qui vendaient des «souvenirs», à proximité du lieu de pèlerinage. Cela rapportait beaucoup d’argent. Les voyageurs qui revenaient d’Éphèse, avaient l’habitude d’emporter un souvenir à leur famille : une Artémis argentée ou dorée, une image de son temple, une médaille qu’on pouvait porter comme amulette. C’est ainsi que la déesse donnait du travail et du pain aux artisans de la ville. Cette année là, le lien entre la prédication paulinienne et la mauvaise marche des affaires, fut vite fait. Démétrius (Actes 19; 24) qui employait peut-être lui-même, dans ses ateliers, de nombreux dessinateurs et ciseleurs qui copiaient en plâtre, en plomb, en argent ou en or, des statues de la déesse, des maquettes de son temple, des médailles de toutes sortes, se fit le porte-parole de sa corporation et des ouvriers engagés par les orfèvres.
Les Actes des Apôtres rapportent le discours qu’il adressa à ses collègues : «Mes amis, c’est à cette industrie, vous le savez, que nous devons notre bien-être. Or, vous le voyez et entendez dire, non seulement à Éphèse, mais dans presque toute l’Asie, ce Paul, qui par ses raisons, a entraîné à sa suite une foule considérable, en affirmant qu’ils ne sont pas dieux, ceux qui sont sortis de la main des hommes. Cela risque non seulement de jeter le discrédit sur notre profession, mais encore de faire compter pour rien le sanctuaire même de la grande déesse Artémis, et finir par dépouiller de son prestige celle que révèrent toute l’Asie et le monde entier.» (Actes 19, 25-27)
L’agitation gagna toute la ville et l’on se précipita en masse vers le théâtre, où Démétrius voulait organiser une réunion de protestation. Le mot d’ordre circula : «Au théâtre! au théâtre! Paul devant le tribunal populaire! Paul jeté aux lions!» (Histoire des nations) Paul était décidé à se rendre à l’assemblée, mais ses disciples et ses amis l’empêchèrent (vs.30) de se risquer au théâtre. C’était la première contestation ouvrière rapportée par la Bible. Les soucis des orfèvres n’étaient pas dénués de fondement.
L’hémicycle du théâtre pouvait contenir 25.000 personnes. Des promeneurs et des pèlerins, qui ignoraient de quoi il s’agissait; le personnel des magasins, des restaurants et des banques; des gens qui sortaient de la bibliothèque; des jeunes hommes qui étaient au stade, aux gymnases, aux bains et aux lieux de sport se joignirent à la foule. Tous furent entraînés, et se trouvèrent soudainement dans le grand amphithéâtre (Histoire des nations).
Le récit de l’émeute d’Éphèse est l’un des récits les plus pittoresques des Actes des Apôtres. Luc y est allé de son talent, maniant tour à tour l’ironie et le drame. L’incident rappelle que l’évangélisation chrétienne ne soulève pas seulement un débat religieux; elle déclenche parfois des conflits sociaux, avec des répercussions économiques. Démétrius avait raison : le succès chrétien va finir par dépouiller de son prestige la déesse vénérée dans le monde entier et faire perdre le travail de centaines d’artisans.
Que peut faire l`Église Romaine dans un tel cas ? Changer la déesse païenne pour une déesse chrétienne, et quelle femme pourrait être plus chrétienne que la mère du Christ, puisque cette jeune fille vierge a été choisit par Dieu, Père de Jésus.
Il faut exorciser (chasser le démon) du Temple d`Artémis, pour le dédié à la mère de Jésus, nouvelle Reine des nations dont Dieu a visité par son Esprit pour lui faire grâce (Luc 1; 28) et qui désormais toutes les nations la diront bienheureuse (vs.48) et la vénèreront grâce à l`industrie Démitrius qui continuera à fabriquer toutes sortes d`effigies que lui dictera l`Église, ainsi Éphèse deviendra l`Église de Marie.
À suivre
Le péché, voilà le nuage qui ternit notre soleil Divin, Marc

 

Les services religieux (entrée)

Dimanche 11 octobre 2015

Les premiers services Religieux seront dictés par la  » Didachè  » qui est un petit livre écrit en langue grecque, sans doute en Syrie, vers la fin du premier siècle ou au début du deuxième siècle de notre ère. Elle a été de bonne heure l’objet d’une grande vénération par l`assistance, à tel point que pendant un temps on la lisait, avec les Epîtres, aux cultes de la primitive Eglise de Jérusalem. Les Pères de l’Eglise Romaine (Saint Irénée, Clément d’Alexandrie, Athanase, Origène, etc…) l’ont très fréquemment citée, ainsi que Eusèbe, l’auteur de l’Histoire ecclésiastique. Enfin elle fut traduite en latin et en arabe.
Soudainement elle disparut et, pendant des siècles, on n’avait pas de raison d’espérer de la retrouver, lorsque M. Philothée Bryennios, patriarche de Nicomédie, alors qu’il était évêque de Sérès (Macédoine) et doyen de l’Ecole du Phanar, à Constantinople, découvrit le manuscrit, vers 1873, dans la Bibliothèque du Saint-Sépulcre – laquelle se trouve dans le palais du Phanar (cœur de l’orthodoxie mondiale) appartenant au patriarcat de Jérusalem.
Le siège du Patriarcat œcuménique de Constantinople demeure la principale représentation des Églises orthodoxes.
Le manuscrit retrouvé, d’une belle écriture cursive, a été copié à Jérusalem en 1056, par « Léon, scribe et prêcheur ». M. Bryennios en a donné, en 1883, une édition très remarquable, avec introduction et commentaires. La découverte a eu un retentissement énorme. Par la suite, et jusqu’à ces derniers temps, il a paru sur la Didachè un nombre considérable d’études, dont beaucoup sont accompagnées de traductions.
Ce qui fait le grand intérêt de la Didachè, c’est qu’elle est le premier document extra-canonique au 2* siècle du christianisme primitif tant Orthodoxe que Romain, et pratiquement contemporain des livres qui composent le Nouveau Testament. Selon les historiens qui ont cherché à fixer la date de sa rédaction, celle-ci se situerait entre les points extrêmes de 70 et 150 de notre ère.
Le mot grec Didachè, ou Didakhè, signifie Enseignement, ou Doctrine. Le manuscrit retrouvé est intitulé : Enseignement des douze Apôtres, dont en dehors de cette indication du titre, les douze apôtres ne sont jamais mentionnés dans le texte lui-même. Cela fait supposer que ce titre est dû à un copiste, d`un document du christianisme primitif, écrit vers la fin du 1* siècle ou au début du 2* siècle. Le manuscrit retrouvé est intitulé……..« Doctrine du Seigneur transmise aux nations par les douze apôtres »
Le mot grec « Διδαχή » (à prononcer « didakè ») signifie « enseignement » ou « doctrine » en grec koinè. Paradoxalement, les douze apôtres ne sont jamais mentionnés dans le texte lui-même, qui pourtant, Paul écrit, qu`ils sont en tout lieu l`odeur de la connaissance de Christ (2 Cor.2; 14) parmi ceux qui sont sauvés et ceux qui périssent (vs.15) aux uns, ils sont une odeur de mort, donnant la mort; aux autres, une odeur de vie, donnant la vie (vs.16) et qui est suffisant pour toujours triompher en Christ (vs.14).
Christ a dit à Jean: Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre (Bible) : Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de I’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre » (Apocalypse 22:18,19).
PLusieurs interprètent cet avertissement comme s`appliquant qu`au Livre de l`Apocalypse, alors que Jésus a bien dit: Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour. Car je n’ai point parlé de moi-même; mais le Père, qui m’a envoyé, m’a prescrit lui-même ce que je dois dire et annoncer (Jn. 12; 47-49) Est-ce qu`il ne parle pas ici de toute sa Parole ?
Qui peut prétendre avoir l`autorisation d`ajouter au culte prescrit par Paul ?
Que faire donc, frères? Lorsque vous vous assemblez, les uns ou les autres parmi vous ont-ils un cantique, une instruction, une révélation, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l’édification. En est-il qui parlent en langue (Actes 2; 8) que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour, et que quelqu’un interprète (1 Cor. 14; 26-27).
Est-ce que la Didachè serait devenu un livre plus important que les écrits des apôtres à l`Église du Christ pour guider la tenue des Assemblées Chrétiennes ?  » les Services religieux  »
Les sept Églises d’Asie ou sept Églises de l’Apocalypse sont sept communautés de territoire local mentionnées dans le livre de l’Apocalypse dans le Nouveau Testament. Il ne faut pas oublier que lorsque Christ s`adresse à Jean sur l`île de Patmos, nous sommes à la fin du 1* siècle de notre ère, début du 2*. plus d`un demi siècle, même 65 ans peut-être après que Paul eût été rencontré par Christ lui-même (Actes 9; 5) vers les années 35 de notre ère, alors qu`il persécutait (l`Église) les nouveaux saints de Jérusalem (vs.13).
Dans le livre des révélations, Jean cite le Seigneur qui lui dit : Ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le aux sept Églises, à Éphèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie, et à Laodicée: Églises (Assemblées) fondées par Paul sur le territoire d`Asie lors de ses voyages missionnaires.
Lorsque Christ parle à Jean prisonnier à Patmos, déjà chaque Église a nommé son propre évêque avec un Siège central. Quelques conciles seront tenus en ces lieux dans les siècles suivants, comme celui d’Éphèse ou celui de Laodicée, voulant solider l`Église romaine avec certains passages des écrits de Didachè, ou Didakhè, signifiant Enseignement, ou Doctrine.
Quelques évêques de ces Églises nous sont connus, comme Méliton de Sardes un des auteurs et apologète chrétien de la seconde moitié du 2* siècle. Figure de la communauté chrétienne de Sardes en Lydie, en Asie mineure, il est un des plus renommés apologistes (science religieuse) grecs de la période, entretenant des polémiques et des controverses avec les païens. Il est également attesté comme l’un des premiers auteurs à porter à l’encontre des Juifs l’accusation d’avoir « tué Dieu »,
À suivre
Le péché, voilà le nuage qui ternit notre soleil Divin, Marc

La grande séparation (suite 4)

Dimanche 13 septembre 2015
Hommes Israélites, écoutez ces paroles (Actes 2; 22-36).
Après avoir entendu ce discours…..ils dirent à Pierre  » et aux apôtres  » que ferons-nous ?  (Actes 2; 37)  Repentez-vous (Changez de vie) que chacun soit baptisé au nom du Christ (vs. 38) (engagez votre conscience à la Parole divine,1 Pierre 3; 21) et vous recevrez le St-Esprit (Actes 2; 38).
Engagez votre conscience envers Dieu; Comment Rome a-t-elle pu croire qu`elle pouvait engager la conscience d`un bébé par un parrain et une marraine ? Un parrain dans l`Église Romaine est une personne de sexe masculin qui joue le rôle de responsable spirituel d’une personne à partir de son baptême …une marraine est une personne de sexe féminin qui porte un enfant sur les fonts baptismaux et qui est souvent appelée à remplacer les parents en cas de décès ou de carence.
Pourquoi pensez-vous que Christ ait attendu ses 30 ans environ (Luc 3; 23) pour se faire baptiser par Jean son cousin ? Celui qui dit qu`il demeure en Lui doit marcher aussi comme il a marché lui-mème (1 Jean 2; 6) être mature, pour avoir un ministère (témoigner) auprès des siens, et non adolescent, et encore moins bébé.
Il faut que celui qui aspire à la charge d`évêque, pasteur, diacre, sache bien diriger sa propre maisons, et qu`il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté (1 Timothée 3; 4).
Le disciple n`est pas plus grand que le maître (Luc 6; 40) un aveugle peut-il conduire un autre aveugle ? (vs.39).
Pourquoi m`irritez-vous par les oeuvres de vos mains, en changeant la gloire de Dieu ?  Nul ne peut venir à moi (Jésus, Parole) si le Père ne l`attire (Jean  6; 44):  On impose pas à Dieu le salut de quelqu`un, on impose pas à quelqu`un la foi selon Dieu, la foi à salut.
Avez-vous oublié les crimes de vos pères ? (Jérémie 44; 9) pour changer la vérité du Dieu Esprit (Jn.4; 24) en mensonge, en servant et adorant la créature plutôt que le Créateur, son Fils (Parole) bien-aimé.
Vous préférez agir comme le déclare votre bouche humaine (Romains 1; 21) en élevant des saints et des saintes selon le penchant de vos coeurs, alors que Dieu seul sonde le coeur d`une personne (Rom.8; 27).
Tu ne te feras pas d`image taillée, tu n`auras pas d`autres dieux ni déesses devant ma face (Exode 20; 3-4) Où est ce commandement dans les 10 commandements qu`enseigne l`Église ?
Dès l`an 431 de notre ère, dans un concile à Éphèse, on élevait une nouvelle reine du ciel dans la mère du Christ, ne voulant pas qu`elle soit tenue pour rien, mais qu`elle soit révérée dans le monde entier (Actes 19; 27).
Le pape Célestin 1*, ratifia et promulgua en 432 les actes du concile oecuménique d`Éphèse, et donna à Cyrille d`Alexandrie le titre de  » défenseur de l`Église.
D`un point de vue théologique le concile de 431, précise et proclame la doctrine de l`union hypostatique des 2 natures du Christ  » l`humaine et la divine  » dans une seule personne, union fondée sur le mystère de l`incarnation du Fils de Dieu.
Ainsi, ayant pris chair du (et non dans) sein de Marie, Christ a donc assumé la pleine nature humaine de manière ineffable et indicible  » le Verbe s`est fait chair (Jean 1-14) du sang de la vierge  » liant ainsi Marie à Lui.
Mais ce que ce concile oublie, c`est que, le sein de la femme a été créé par Dieu, il a été créé pour être le nid qui fera croître la semence reçue, et que Marie a reçu une semence du ciel, une semence céleste, une semence de l`Esprit-Saint du Dieu Créateur, Créateur de cette vierge Israélite parmi tant d`autres, née d`une semence humaine, et gardant à tout jamais sa nature Israélite.
C`est pourquoi que nous ne voyons pas dans toutes les épîtres des apôtres, une proclamation spéciale de cette jeune Marie, vierge Israélite, même si elle a été choisie comme mère de Fils de Dieu incarné (Parole faite chair) alors pourquoi lui attribuer le titre de Mère du Dieu Éternel ?
Femme, qu`y a-t-il entre moi et toi, lui demande Jésus ? (Jean 2; 4)
Pourquoi, Marie se reconnaît-elle comme tout autre être humain, lorsqu`elle dit: Mon âme (être) exalte le Seigneur  » mon Sauveur  » (Luc 1; 47) Mon Sauveur; Pourquoi ?  Parce qu`elle portera dans son sein son Sauveur et le Sauveur du monde ? Parce qu`elle sait que le sang de cet enfant Rédempteur sauvera quiconque se repentira de ses péchés ?
Alors Marie, sait qu`elle a besoin d`un Sauveur comme toute personne, pour avoir la vie éternelle ?
Rien n`empêche les autres mères du monde, à reconnaître tout le privilège de Marie d`avoir été choisie par Dieu (Luc 1; 48) pour donner naissance à ce prémices (1 Cor.15; 20) Fils de la résurrection.
Bienheureuse de quoi ?  D`être la mère de Dieu ? Jamais, impossible ! mais bien la mère du Sauveur de l`humanité, son Sauveur, mon Sauveur, votre Sauveur fait chair semblable à la nôtre, pour sauver le corps, l`âme et l`esprit (1 Thess. 5; 25) du pécheur que nous sommes, depuis l`Éden (Genèse 1; 26).
Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus; Marie sa mère (et non mère de Dieu) était fiancée (promise) à un homme charpentier du nom de Joseph, quand tout à coup elle se trouva enceinte avant qu`ils eussent habité ensemble (Mtt.1; 18).
À suivre
Approchez-vous de Dieu, et il s`approchera de vous (Jacques 4; 8)            Marc.

La grande séparation (suite 2)

Dimanche 30 août 2015

Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Parole faite chair (Jean 1; 14).
Marie (vase de chair, Romains 9; 21)(corps, âme et esprit) étant fiancée à un homme du nom de Joseph, se trouva enceinte par la vertu de l`Esprit (Puissance) de Dieu qui la couvrit de son ombre (Luc 1; 35) ainsi l`enfant qui naitrait d`elle, ne serait pas le fils d`un homme, mais celui de Dieu (Parole de Dieu faite chair) être humain (Fils de Dieu, comme Fils de l`homme) parmi les humains.
Dans tous les Écrits de la Nouvelle Alliance nous ne voyons nul part Marie recevoir le nom de Mère de Dieu, mais Paul, environ 30 ans plus tard (61-62 de notre ère) dans sa lettre aux Romains nouvellement convertis (Rom.16; 4) demandera à ces nouveaux sauvés de saluer l`Église de Centhrées (vs.1) Prisca et Aquilas ses compagnons d`oeuvre en J.-Christ (vs.3) dont des Assemblées se tiennent dans leur maison (vs.5) sans faire une allusion spéciale de Marie, mère du Christ, qui doit certainement approcher ses 80 ans, alors qu`il attirera l`attention sur Andronicus et Junias qui jouissent d`une grande considération parmi les apôtres (vs.7).
Le jour de la Pentecôte (Actes 1; 13-14) lorsque Pierre se lève au milieu des 120 réunis (vs.15) il ne fait aucune allusion spéciale envers la Mère du Sauveur.
Luc agira de même, lorsqu`il racontera dans ses Écrits, l`emprisonnement de Pierre (Actes 12; 12) il mentionnera Marie, mère de Jean, dans le même respect que Jésus, lorsqu`il dit à la croix: Femme, voilà ton fils (Jean 19; 28).
Pourquoi Paul ne fait-il pas éloge de Marie (peut-être 80 ans) Marie mère du Christ, et Marie Mère de Dieu comme le dit l`Église de nos jours ? Et pourquoi on ne parle plus d`elle dans tous les autres écrits du Nouveau Testaments, même lorsque Paul est ravi jusqu`au 3* ciel dans les années suivantes lors de l`excellence des révélations (2 Cor.12; 7) ?  » Ma grâce te suffit (vs.9) « .
Et nous qui devrions avoir la même foi que Paul en Christ crucifié (1 Cor 2; 2) nous qui avons Paul comme apôtre des païens que nous étions (Galates 2; 8) pouvons-nous croire en une Reine du ciel depuis l`an 431 de notre ère  » Immaculée conception  » ? Ferions-nous passer la chair, si pure soit-elle, avant l`Esprit-Saint de Dieu ? (Jean 4; 24).
Dieu a-t-il réellement dit ? (Gen.3; 1)
Pourquoi irriter Dieu par l`oeuvre de nos mains (oeuvres de la chair ) ? avons-nous oublié les crimes de nos pères (Jérémie 44; 9) Il semble que le crime des Éphésiens (Actes 19; 35) se joue encore de nos jours par toutes sortes de signes dans le ciel et sur la terre: pensons seulement à Lourdes en 1858; 18 fois Bernadette de Soubirous employera surtout le terme occitan « aquerò » (c’est-à-dire « cela ») pour désigner l’objet de sa vision, ne dira pas elle-même avoir vu la Vierge avant de l’avoir entendu dire « Que sòi era Immaculada Concepcion », c’est-à-dire, « Je suis l’Immaculée Conception »
Qui apparaît, qui parle, déguisé en céleste ? (Galates 1; 8) pour annoncer quoi ?
Au cours de l`une des apparitions, Bernadette a creusé le sol pour y prendre de l’eau. L’eau de cette source est rapidement réputée miraculeuse et il commence à être question de guérisons (séduire les élus si possible: Marc 13; 22) S’en tenant à ce qu’elle avait vu et entendu, Bernadette niera avoir été témoin de guérisons ou y avoir contribué : « On m’a dit qu’il y avait eu des miracles, mais à ma connaissance, non » déclare-t-elle en septembre 1858.
Il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ (1 Timothée 2; 5).
Personne n`est monté au ciel, si ce n`est celui qui est descendu du ciel, le Fils de Dieu qui est (retourné) dans le ciel (Jean 3; 13) David lui-même n`a pas été encore amené dans le ciel (Actes 2; 34) Dieu a en effet, tout mis sous les pieds de son Fils (Parole) (1 Cor.15; 27) l`infinie grandeur de la puissance de Dieu, se manifeste avec efficacité par la vertu de sa force, qu`il a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir  » seul  » à sa droite dans les lieux célestes (Éphésiens 1; 19-20).
Auxquels des anges Dieu a-t-il jamais dit: Assieds-toi à ma droite ! Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu ? (Hébreux 1; 13-14).
En effet, ce n`est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir, mais il a mis toutes choses sous les pieds (percés) de son Fils (Héb.2; 5-8).
Alors, qu`est-ce qui a poussé l`Église (Assemblée) de Rome en l`an 431 à oublier ceux (les apôtres) qui annoncaient la Parole de Dieu: Christ crucifié, et pas autre chose que Christ crucifié (1 Cor.2; 2) pour se tourner avec tant d`ardeur vers la Mère du Christ, (Parole) de Dieu fait homme ?
Si nous regardons l`histoire de cette Église nous constatons que selon les révélations du Christ à Jean (Apc.3; 17) il avait été prédit: Qu`elle se croirait riche en ayant l`Empereur romain Constantin 1* de son côté lors du premier concile de Nicée (en latin : Concilium Nicaenum Primum) nom donné à un concile général des évêques de l’Empire romain qui ne se souciaient plus de connaître Dieu (Romains 1; 21) selon les Écrits des apôtres mais d`implanter l`autorité Romaine en tenant un premier Concile à Nicée (aujourd’hui, İznik, en Turquie) en Bithynie, sur convocation de Constantin I*, du 20 mai au 25 juillet 325, sous les épiscopats de Sylvestre de Rome, d’Alexandre d’Alexandrie, d’Eustathe d’Antioche, d’Alexandre de Constantinople et de Macaire de Jérusalem.
À suivre
Approchez-vous de Dieu, et il s`approchera de vous (Jacques 4; 8) Marc.

La grande séparation (suite 1)

Dimanche 23 août 2015

À qui voulez-vous comparer Dieu, comment se représenter son Royaume, de quelle image me ferez-vous l`égale ? (Ésaïe 40; 18).
C`est un ouvrier qui fond l`idole, et c`est l`orfèvre qui la couvre d`or et y soude des chaînettes d`argent (vs.19) tu ne te feras pas d`image taillée, ni de représentation quelconques des choses qui sont dans les cieux, tu ne te prosterneras pas devant elles (Exode 20; 4-5) ni ne serviras de quelques manières que ce soit, et encenseras (Jérémie 44; 3).
Pourquoi m`irritez-vous par les oeuvres de vos mains  » Statues de saints et de saintes selon les penchants de votre coeur, temples spacieux et autels en leur mémoire  » représentation du crucifié, des anges, et de Dieu Père Esprit en changeant la gloire du Dieu incorruptible par des images représentant le céleste comme du corruptible ? (Romains 1; 23).
Avez-vous oublié les crimes de vos pères ? (Jérémie 44; 9)
Pourquoi adorez-vous le Fils de Dieu comme Fils de l`homme lorsqu`il était parmi vous dans une chair semblabe à la vôtre et donnée à la croix pour votre salut: Au commencement était la Parole, et la parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu (Jean 1; 1)  » Dieu est Esprit  » la Parole est Esprit (Jean 4; 24) et elle a été faite chair apportant la Grâce et la Vérité (vs.17) pour retourner (corps céleste immortel) à la droite du Père (Mtt.26; 64).
Mais vous agissez comme le déclare votre bouche (Romains 1; 21) en plus d`élever la mère du Fils de l`homme comme Mère de Dieu, Reine du ciel  » Ste. Marie Mère de Dieu  » = le concile d`Éphèse en 431 de notre ère faisait de Rome la gardienne de la nouvelle Reine du ciel, la Mère de Dieu (Actes 19; 35).
Je (Paul) m`étonne que vous vous détourniez si promptement de celui  » St- Esprit  » (Jean 6; 44) qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile (Galates 1; 6).
Craignez que le Maître  » Christ  » ne vous trouve endormis, à son arrivée soudaine (Marc 13; 36) Ce que je vous dis, je le dis à tous: Veillez (vs.37).
Il n`y a pas d`autre Évangile, les gens qui vous troublent, veulent renverser l`Évangile de Christ (Gal.1; 7).
En 432 les actes du Concile d`Éphèse donna à Cyrille d`Alexandrie le titre de  » Défenseur de l`Église  » car d`un point de vue théologique, le Concile précise et proclame l`union hypostatique (2 natures en la personne du Christ) Fils de l`homme ayant pris chair dans le sein de la vierge Marie, et Fils de Dieu ayant été conçu par l`Esprit-Saint de Dieu  » et le Verbe s`est fait chair (Jn.1; 14).
Malheureusement ce Concile oublia que le sein de la femme a été créé pour être le nid qui fera croître la semence humaine d`un époux, mais que Marie a reçu une semence Divine, pour faire croître une chair semblable à la chair du péché (Rom.8; 3)  » SEMBLABLE  » et non comme celle du péché, mais comme celle de l`image du céleste (1 Cor.15; 49) incorruptible et immortelle (vs.53) (Luc 9; 29).
Ce n`est pas parce que la jeune vierge Israélite Marie a été choisie comme mère du Fils de Dieu fait homme (Dieu incarné dans la Parole; Jean 17; 21) que ce privilège en fait la mère de Dieu, la mère de l`Éternel, la mère du Tout- Puissant (Ésaïe 9; 5).
Femme, qu`y a-t-il entre moi et toi, lui demanda Jésus ? (Jean 2; 4).
Marie n`a-t-elle pas dit: Mon âme (être) exalte le Seigneur  » mon Sauveur  » (Luc 1; 47) Mon Sauveur ? Donc elle reconnaît qu`elle a besoin d`un Sauveur pour avoir elle aussi la Vie éternelle. Ce qui n`empêchera pas les autres mères de l`humanité à reconnaître son privilège d`avoir été choisie par l`Éternel, comme bienheureuse: Bienheureuse de quoi ? D`être la mère de Dieu ? NON, NON, ET NON ! Mais d`avoir enfanter le Sauveur de toute l`humanité (vs. 48) depuis l`Éden, Mon Sauveur, votre Sauveur, qui s`est fait chair (Jn.1; 14)
Si Christ avait eu une chair comme la nôtre (conçue dans le péché: (Psaumes 51; 7) il ne se serait pas joint à l`ange parlant aux bergers une multitude de l`armée céleste, louant Dieu et disant: Gloire à Dieu, et paix sur la terre parmi les hommes qu`il agrée (accepté) ! (Luc 2; 13-14).
Si Christ avait eu une chair comme la nôtre (chair pécheresse)  » Corps, âme et esprit  » (1 Thess.5; 23) à l`âge de 12 ans, aurait-il su quoi répondre selon Dieu, aux docteurs (érudits) de l`Ancienne Alliance (Luc 2; 47) ?
Si Christ avait été un être (corps, âme et esprit) comme nous, aurait-il pu faire face avec la sagesse de Dieu, à l`esprit malin dans le désert (Mtt.4; 1-11) ?
Si Christ avait été un être comme nous, aurait-il pu changer l`eau en vin lors du commencement de son ministère à Cana ? (Jean 2; 11) ?
Si Christ, Fils de l`homme, avait été comme nous il n`aurait pas pu ressusciter le fils de la veuve demeurant à Naïn (Luc 7; 14) et ainsi prouver qu`il était la vie et la résurrection (Jean 11; 25).
Si Christ avait eu une chair comme la nôtre, il n`aurait pas pu marcher sur la mer (Mtt.14; 25) et prouver qu`il était véritablement le Fils de Dieu (vs.33).
Si Christ avait eu la chair du péché, il n`aurait pas pu supporter la crucifixion (Psaumes 22; 17) sans perdre connaissance, mais demeurer lucide au point de prier pour ses bourreaux (Luc 23; 34).
Si Christ avait été seulement Fils de l`homme (Mtt.26; 24) personne ne serait sauvé; mais Dieu a tellement aimé l`homme (Gen.1; 26) qu`il a donné son Fils (Emmanuel: Mtt.1; 23) afin que quiconque croit en lui ne périsse point (Jean 3; 16).
C`est le Père, c`est Dieu qui a tellement aimé: La mère du Christ n`a aucune part dans cet amour, puisque Jésus ne fait qu`un avec Dieu (Jean 17; 21).
voyons aucun apôtre sublimer Marie, mère de Jésus; Même le jour de la PeMême À suivre
Approchez-vous de Dieu, et il s`approchera de vous (Jacques 4; 8)
Marc.

Les blessures guérissantes (suite 5)

Dimanche 2 août 2015

Jésus, par son oeuvre à la croix, « a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant À LA CROIX; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles PAR LA CROIX. » (Colossiens 2; 14-15) La croix est le lieu de notre rédemption, de délivrance spirituelle et de notre victoire complète ! Aucun autre remède ou message permet à l’homme d’accéder au salut (Vie éternelle)
Matthieu 16; 24….Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera.…(vs.25).
Réalisons donc que c’est pour cette raison que Satan déteste et oppose sévèrement la prédication libératrice de la croix ! (1 Corinthiens 1; 18) Dieu, par son serviteur Jude, a voulu exhorter l’Église (l`Épouse) « à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. » (Jude 3) Sans celle-ci, il n’y a que du désespoir ! « Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème! » – Galates 1; 8)
Dieu offre la vie, mais pas une vieille vie améliorée. La vie qu’Il offre suit la mort, c’est une vie de ressuscité (Actes 2; 38). Cette vie se tient toujours dans l’ombre de la croix. Celui qui veut la posséder doit passer sous sa houlette. Il doit renoncer à lui-même et accepter la juste sentence de Dieu à son encontre. Comment traduire cette théologie dans la vie quotidienne ? Comment appliquer cela à celui qui se sait condamné mais qui veut trouver une nouvelle vie en Jésus Christ ?
Simplement; il faut qu’il se repente et qu’il croie. Il faut qu’il abandonne ses péchés, et par la suite, sa propre vie. Il ne doit rien couvrir, rien défendre, rien excuser. Il ne doit pas chercher à négocier avec Dieu, mais baisser la tête en confessant qu’il ne mérite que le jugement de Dieu. Ayant fait cela, alors il doit contempler avec foi le Sauveur ressuscité sachant que c’est de Lui et de Lui seul que viendra cette nouvelle vie et le pardon de ses péchés.
La croix qui a mis fin à la vie terrestre de Jésus va maintenant mettre fin à celle du pauvre pécheur, et la puissance qui a ressuscité Christ de la mort va maintenant le ressusciter à une nouvelle vie. A ceux qui refusent de croire ce qui vient d’être dit ou qui pensent que ce n’est qu’un point de vue étroit et personnel, permettez-moi de dire que Dieu a placé son sceau d’approbation sur ce message depuis les jours de l’apôtre Paul jusqu’à présent.
Qu’il soit présenté dans ces mêmes mots ou non, ce message est l’essence de toute prédication qui a donné la vie et la puissance au monde repentant à travers les siècles. Les réformateurs et les hommes de Réveil ont tous mis l’accent sur ce point, et les puissantes manifestations du Saint-Esprit ont été le témoignage de l’approbation de Dieu à leur égard. Oserions-nous, qui sommes héritiers d’un tel héritage de puissance, modifier la vérité ? Oserions-nous, avec nos petites gommes, effacer les lignes de ce merveilleux plan ou altérer le modèle qui nous a été présenté sur le Mont du calvaire ? Que Dieu nous en garde ! Prêchons la vielle croix et nous en découvrirons bientôt l’ancienne puissance……….par A.W. TOZER.
Tous me connaîtront; que ce soit dans le siècle présent ou celui à venir (Hébreux 8; 11).
Il (Christ) faut que tu prophétises (Ézéchiel 37; 19) de nouveau sur beaucoup de peuples, de nations, de langues, et de rois (Apocalypse 10; 11). Le parvis extérieur du temple (planète) laisse-le en dehors, et ne le mesure pas; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la Ville sainte (la Vérité) (Apc.11; 2)  » jusque dans les 42 mois de la fin « .
Apc.10; 1….Je vis l`ange descendre du ciel, enveloppé d’une nuée. Au-dessus de sa tête était l’arc-en-ciel; son visage était comme le soleil et ses jambes comme des colonnes de feu.
2 Il tenait dans sa main un petit livre ouvert. Il posa son pied droit sur la mer et son pied gauche sur la terre,
3 et il cria d’une voix forte, comme un lion qui rugit. Quand il eut crié, les sept tonnerres firent entendre leur voix.
4 Quand les sept tonnerres eurent fini de parler, j’allais écrire, mais j’entendis du ciel une voix qui disait: «Marque du sceau secret, ce qu’ont dit les sept tonnerres, ne l’écris pas.»
5 Alors l’ange que j’avais vu debout sur la mer et sur la terre leva sa main [droite] vers le ciel
6 et jura par celui qui vit aux siècles des siècles, qui a créé le ciel et ce qui s’y trouve, la terre et ce qui s’y trouve ainsi que la mer et ce qui s’y trouve: « qu`Il n’y aurait plus de délai ».
Alors, Christ, posera ses pieds sur la montagne des oliviers (Zacharie 14; 4) et la montagne se fendra par le milieu, et formera une très grande vallée.
La main de l`Éternel me transporta en esprit dans le milieu d`une vallée remplie d`ossements (Ézéchiel 37; 1) et me dit: Fils de l`homme, ces os revivreront-ils ? (vs.3).
Heureux et saints ceux qui ont part à la 1* résurrection ! La seconde mort (les aiguillons de satan et de ses démons, 1 Corinthiens 15; 56) n`ont plus de pouvoir sur eux (Apc.20; 6).
Quand les 1000 ans seront accomplis (Sabbat réservé au peuple de Dieu, Hébreux 4; 9) satan sortira de sa prison (Apc.20; 7) pour séduire les nations nombreuses comme le sable de la mer (vs.8) grands et petits se tiendront devant le trône (vs.12) dans la grande vallée, ce sera la 2* résurrection réservée à tous ceux qui n`ont pas cru l`Évangile du salut. l`Évangile de la grâce, et qui se sont rangés sous une bannière religieuse quelconque depuis la croix: Celui-ci est mon Fils bien-aimé  » Écoutez-le « .
La Loi a été donnée par Moïse, la Grâce et la Vérité sont venues par Jésus-Christ ( Jean 1; 17).
Ainsi parle l`Éternel: Esprit, viens des 4 vents, souffle sur ces morts, (os) et qu`ils revivrent ! (Ézéchiel 37; 9).
Ils faut que ce corps corruptible revête l`incorruptibilité, que ce corps mortel revête l`ommortalité (1 Cor.15; 53).
À suivre
Nous sommes heureux et bénis si nous sommes remplis d’espérance, Marc

Des blessures guérissantes (suite 4)

Dimanche 26 juillet 2015

Quelle souffrance a été la croix de Christ, se faire percer les mains et les pieds pour être fixer au bois !
Dernièrement des médecins scientifiques ont fait des recherches sur des hommes décédés en leur perçant les mains ou les poignets, ainsi que les pieds, avec différentes formes de clous, pour peut-être mieux découvrir la crucifixion du Christ, ou certains détails auraient échappés à l’attention générale pendant des siècles.
Lorsque certains clous écarrés et plutôt gros s`enfonce dans le creux de la main, le pouce plie vers l`intérieur de la main à cause du nerf touché
Au moment où le clou traverse la main ou le poignet il provoque une lésion – mais non une section – du nerf médian dans sa partie motrice, provoquant l’abduction forcée du pouce vers la paume de la main ; malheureusement, il ne provoque pas de lésion à la partie sensitive du nerf, ce qui fait que pendant toute la période de son agonie sur la croix, le supplicié ressentait dans chaque main, poignet et avant-bras une douleur fulgurante névralgique, comparable à la douleur ressentie par la roulette du dentiste sur la pulpe dentaire ; ceux d’entre nous qui ont connu les soins dentaires avant la généralisation des anesthésies locales voient très bien de quoi je veux parler. On peut aussi comparer cette douleur à celle d’une sciatique. Chaque mouvement que faisait le condamné réveillait cette douleur fulgurante ; et des mouvements, il était bien obligé d’en faire, comme on va le voir.
Sur la face postérieure de l`avant-bras, le sang chemine du clou vers le coude ; régulièrement ces traces se séparent en 2 coulées qui descendent verticalement (si on replace les bras dans la position qu’ils avaient sur la croix) ; ceci indique que le condamné était parfois suspendu de tout son poids à ses mains ou poignets, et que parfois il prenait appui sur les pieds pour se relever un peu. La mort sur la croix se faisait par asphyxie et, tant qu’il en avait la force, le condamné cherchait à respirer en prenant appui sur ses pieds ; malheureusement, chaque mouvement pour échapper à l’étouffement déclenchait l’horrible douleur névralgique dans les nerfs médians lésés.
Vous me direz : comment connaît-on aussi bien les mécanismes de la mort sur la croix alors que la crucifixion n’est plus pratiquée depuis l’an 320 ? Hélas, nous avons 2 sources de renseignements : la première est constituée par les décès qui survenaient autrefois au cours des crises d’asthme aiguës, avant que nous ne disposions des médicaments actuels, la deuxième est faite de témoignages recueillis auprès de témoins qui ont assisté à des punitions au cours de la première guerre mondiale ou à des exécutions à Dachau, sinon sur une croix, du moins par pendaison par les mains. Je cite Barbet  » on voit donc le patient, la poitrine distendue, présenter tous les symptômes de l’asphyxie. Sa figure rougit, se violace ; une sueur profuse coule de son visage et sur toute la surface de son corps. Si l’on ne veut pas faire mourir le malheureux, il faut le dépendre « .
Le malheureux supplicié n’avait le choix qu’entre deux positions : il se laissait aller en mettant le poids de son corps sur les clous plantés dans ses mains ou poignets, et il se mettait rapidement à asphyxier ; pour respirer un peu, il appuyait sur ses pieds et se relevait de quelques centimètres, ce qui lui permettait de reprendre un peu son souffle, mais au prix d’un effort intense et épuisant ; et, bien sûr, tout cela accompagné sans interruption de la douleur dans les nerfs médians, de crampes incessantes dans tous les muscles, de la douleur des coups reçus pendant la flagellation, de la soif intense … Quand on réfléchit à ce que pouvait être une crucifixion, on reste anéanti, nauséeux.
Lui, Christ, a été blessé pour nos péchés, brisés pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix (vie éternelle) est tombé sur lui, c`est par ses meurtrissures que nous sommes guéris  » sauvés  » (Ésaïe 53; 5).
Parfois les bourreaux avaient pitié des suppliciés et leur brisaient les jambes à coups de barre de fer. Ceux-ci, ne pouvant plus prendre appui sur leurs jambes pour respirer, ne mettaient pas longtemps à mourir d’asphyxie. les Évangiles nous rapportent que c’est ce qui arriva aux deux larrons crucifiés en même temps que Jésus. Mais, nous disent encore les Évangiles, arrivés à Jésus les bourreaux le trouvèrent déjà mort, aussi, ils ne lui brisèrent pas les jambes mais lui donnèrent un coup de lance dans le côté et, ajoute Jean son disciple qui était présent,  » aussitôt il en sortit du sang et de l’eau « .
Baptême de sang et baptême d`eau uni dans le Christ: Baptême de souffrance: Jésus dit: j’ai à être baptisé d’un baptême; et combien suis-je à l’étroit jusqu’à ce qu’il soit accompli! (Luc 12; 49-51; Marc 10; 36-40).
Le baptême d’eau: Signe visible de la Nouvelle Alliance avec Christ (Ac.2; 37-41) cette eau n`est pas la purification des péchés, mais l`engagement d`une bonne conscience envers Dieu (1 Pierre 3; 21) et fait disciple (Épouse de Christ) celui ou celle qui respecte cet engagement vis-à-vis de toute la révélation Évangélique, et qui agit selon la volonté de Dieu trouvée dans ses Écrits inspirés (Matthieu 24; 35).
Quant aux autres de la 2* résurrection (Apc.20; 5) un autre ange (un messager de Dieu) vint, et il se tint sur l’autel (de l’encens), ayant un encensoir (Un dispensateur de parfum suspendu par plusieurs chaînes.
Comprenons que Jésus présente seules les prières des saints au Père en tant que souverain sacrificateur (Jean 17; 9) « C’est aussi pour cela qu’il [Jésus] peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. Il nous convenait, en effet, d’avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux. » [Hébreux 7; 25-26] Tout comme le parfum [type des prières des saints] monte au ciel.
Jésus est remonté au ciel  » 40 jours « après sa résurrection et Il fut parfaitement accepté par le Père.) l’or (dénote la royauté divine); on lui donna (à l’ange, le messager de Dieu) beaucoup de parfums (symbolisant beaucoup de prières. – Il est intéressant de noter que dans l’ancienne alliance, le peuple d’Israël devait brûler de l’encens deux fois par jour: le matin et le soir. [Exode 30:7-8] Ce parfum brûlé représentait les prières des saints : « Que ma prière soit devant ta face comme l’encens,Et l’élévation de mes mains comme l’offrande du soir! » – Psaumes 141:2 [voir aussi Luc 1:9-10, Apocalypse 5:8; 8:3-4].
À moins d’adresser une prière sincère de repentance à Dieu, voulant recevoir son salut, seules les prières prononcées par les saints sont acceptées au ciel : « Si quelqu’un détourne l’oreille pour ne pas écouter la loi, sa prière même est une abomination. » – Proverbes 28:9 « …La prière fervente du juste a une grande efficace. » – Jacques 5:16), afin qu’il (l’ange, le messager de Dieu) les offrît (à Dieu), avec les prières de tous les saints  » Épouse  » (Les prières des saints sont offertes à Dieu uniquement grâce à l’oeuvre de la croix, accomplie parfaitement par Jésus. C’est grâce à son divin sacrifice que nous avons accès auprès du trône de Dieu [Colossiens 1:12-14, 1 Timothée 2:5] : « Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. » [Hébreux 4:16] Dans l’Apocalypse 6:10, les martyrs chrétiens imploraient Dieu : « …Jusqu’à quand, Maître saint et véritable, tardes-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants (les autres) de la terre? » Cette prière, sera répondue à ce moment là, et selon la justice de Dieu.), sur l’autel (d’encens) qui est (Le sacrifice de Christ sur la croix et n’est pas une oeuvre secondaire mais principale). Tout est centré sur l’oeuvre de la croix. « La croix » est LE message de l’Église. Si nous ne prêchons pas la croix, nous ne prêchons pas l’évangile de Jésus-Christ ! : « Nous, nous prêchons Christ crucifié… » – 1 Corinthiens 1:23 « …Je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié. » – 1 Corinthiens 2; 2.
À suivre
Nous sommes heureux et bénis si nous sommes remplis d’espérance, Marc

 

Des blessures guérissantes (entrée)

Dimanche 28 juin 2015

Pourquoi Christ a- t-il été brisé dans tout son corps ?
Ceux qui avaient saisi Jésus l`emmenèrent chez le souverain sacrificateur Caïphe, où les scribes et les anciens étaient assemblés (Mtt.26; 57)
Le souverain sacrificateur se leva, et dit à Jésus: Je t`adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu (vs.63) ? Tu l`as dit. De plus, je vous déclare, vous verrez désormais le Fils de l`homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel (vs.64).
Alors le souverain sacrificateur  » Grand Prêtre  » déchira ses vêtements, et dit: Il a blasphémé ! Qu`avons-nous encore besoin de témoins ? Voici, vous venez d`entendre son blasphème. Que vous en semble ? (vs.65).
Ils répondirent (les accusateurs): Il mérite la mort (vs.66).
Là-dessus (les soldats) lui crachèrent au visage, et lui donnèrent des coups de poing et des soufflets en disant: Christ, prophétise; dis-nous qui t`a frappé (vs.67-68)
Après l`avoir lié, ils l`emmenèrent, et le livrèrent à Ponce Pilate, le gouverneur (Mtt.27; 2) qui l`interrogea, en ces termes: Es-tu le roi des Juifs ? Jésus lui répondit: Tu le dis (vs.11).
À chaque fête, le gouverneur avait coutume de relâcher un prisonnier, celui que demandait la foule (vs.15) ils avaient alors un prisonnier fameux, nommé Barabbas (vs.16).
Comme ils étaient assemblés, Pilate leur dit: Lequel voulez-vous que je vous relâche, Barabbas, ou Jésus, qu`on appelle Christ ? (vs.17) car il savait que c`était par envie qu`ils avaient livré Jésus (vs.18).
Les principaux sacrificateurs et les anciens persuadèrent la foule de demander Barabbas, et de faire périr Jésus (vs.20).
Alors Pilate leur relâcha Barabbas; et, après avoir fait battre de verge Jésus, il le livra pour être crucifié (vs.26).
On attachait le prisonnier face à un poteau les mains liées par devant, ce qui livrait au bourreau le dos nu du supplicié dont le nombre de coups de fouet était strictement limité à 40 par la loi hébraïque, mais les pharisiens, pour être certains de ne pas enfreindre la loi, n’en faisaient donner que 39. Par contre, pour les romains, il n’existait pas de limite, hormis le fait que le condamné devait encore être capable de porter sa croix jusqu’au lieu du supplice. Jésus ayant été condamné à la flagellation par Pilate (romain), le nombre de coups de fouet pouvait ne pas être limité, c`est-à-dire jusqu`à épuisement ou perte de connaissance.
Après l`avoir flagellé, les soldats du gouverneur conduisirent Jésus dans le prétoire, et ils assemblèrent autour de lui toute la cohorte (Mtt.27; 27).
Ils (les soldats) lui otèrent ses vêtements, et le couvrirent d`un manteau écarlate (vs.28) puis tressant une couronne d`épines, ils lui posèrent sur la tête (Jean 19; 2) puis ils lui mirent un roseau dans la main droite, et s`agenouillant devant lui, (Mtt.27; 27) ils le raillaient,disant: Salut, roi des Juifs ! (Jean 19; 3) puis ils lui donnaient des soufflets.
Les soldats crachaient sur lui, prenaient un roseau et frappaient sur sa tête (Mtt.27; 30)
Pilate sortit de nouveau, et dit aux Juifs (Jean 19; 4) Voici, je vous l`amène dehors, afin que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun crime.
Jésus sortit donc, portant la couronne d`épines, et le manteau de poupre. Pilate dit: Voici l`homme (vs.5).
Lorsque les principaux sacrificateurs et les huissiers le virent, ils s`écrièrent ! Crucifie ! Crucifie ! (vs.6) Pilate leur dit: Prenez-le vous-mêmes, et crucifiez-le.
C`était la préparation de la Pâque (Jean 19; 14) qui semble être un Jeudi du coucher du soleil au coucher suivant du soleil (5* jour de la semaine selon le calendrier Julien) en ce temps-là la journée commençait le soir au coucher du soleil, donc le souper de la Pâque était de 6 hrs. à 9 hrs. entre les 2 soirs (voir Lévitique 23; 7).
Jésus né sous la Loi, rachetât ceux qui était sous la Loi, afin que nous reçussions l`adoption dans nos coeurs, l`Esprit de son Fils (Galates 4; 4-6).
Le 6* jour  » Vendredi  » pour nous; se trouvait être un Sabbat (Jean 19; 31) depuis le coucher du soleil du 5* jour (Jeudi) pour celui des pains sans levain cette année là, de l`an 30 ou 31 de notre ère. Sabbat de 48 hrs. avec celui régulier du 7* jour de la semaine (Samedi) finissant au coucher du soleil, du 1* jour de la semaine (Dimanche).
De même que Jonas fut 3 jours et 3 nuits dans le ventre du poisson, de même le Fils de l`homme sera 3 jours et 3 nuits dans le sein de la terre (Mtt.12; 40)… donc impossible qu`il fut crucifié un Vendredi selon notre calendrier actuel, puisque le surledemain était le premier jour de la semaine, que nous appelons Dimanche; jour de la Résurrection du Christ de grand matin (Mtt.28; 1)
Ce Jeudi (5* jour de la semaine depuis le coucher du soleil) car en ce temps-là, une journée était d`un coucher de soleil à l`autre. Après que Jésus ait été livré par Judas (Marc 14; 21) durant la nuit précédant le jour(Luc 22; 47)) et que Pierre eut renié Christ (vs.60) le matin (Jeudi) de cette nuit-là (Marc 15; 1) les soldats otèrent le manteau écarlate à Jésus, lui remirent ses vêtements et l`emmenèrent pour le crucifier (Mtt.27; 31).
Les Évangiles rapportent que Jésus ne parvenait plus à porter sa croix (après une si rude flagellation) qu’il fallu faire appel à l’aide d’un passant (Marc 15; 21).
La cohorte arriva au Golgotha vers 9 hrs, de l`avant-midi (3* heure du jour Jeudi, vs;25) les soldats couchèrent Jésus sur le bois de la croix, et plantèrent des clous à travers ses mains, puis le fixèrent au poteau de la croix où ils crucifièrent ses pieds (Psaumes 22; 17) s`assirent, et le gardèrent (Mtt.27; 35) tout en tirant au sort sa tunique; eux, ils observent et me regardent (Ps.22; 18) je pourrais compter tous mes os.
De la 6* heure (Jeudi-midi) jusqu`à la 9* hre (3 hre. P.M.) il y eut des ténèbres sur toute la terre (Luc 23; 44).
Vers la 9* heure du jour (3 hr.après-midi) Jésus sachant que tout était déjà consommé, dit, afin que l`Écriture fut accomplie: J`ai soif. Et ayant but le vinaigre présenté par un soldat, dit: Tout est accompli (Jean 19; 30) puis il expira.
À suivre
Nous sommes heureux et bénis si nous sommes remplis d’espérance, Marc

Les Trompettes (suite 1)

Dimanche 24 mai 2015

Depuis l’an 1 de notre ère, sept tétrades semblables seulement se sont produites, dont deux au XX° siècle. Après 2014-2015, il ne se produira plus aucune autre tétrade associée au fêtes juives au cours du XXI° siècle.
Au cours du dernier siècle, la première tétrade se produisit en 1949-1950, juste après l’indépendance de l’Etat d’Israël, et la seconde en 1967-1968, au moment où Jérusalem a été reconquise par les Juifs.
L`Éternel, du haut des cieux, regarde les fils de l`homme, pour voir s`il y a quelqu`un qui soit intelligent, qui cherche Dieu (Psaumes 14; 2).
Il y a eu une seule tétrade associée aux mêmes fêtes juives au 15* siècle; 1492 lors de la découverte de l`Amérique, et 1493-1494, lors de l`expulsion des Juifs hors de l`Espagne
Il n’y a eu aucune tétrade associée aux fêtes juives au cours des 16°, 17°, 18° et 19° siècles.
Mais ce n’est pas tout !
Eternel, tu m’examines et tu me connais, tu sais quand je m’assieds et quand je me lève, tu discernes de loin ma pensée. Tu sais quand je marche et quand je me couche, et toutes mes voies te sont familières. La parole n’est pas encore sur ma langue que déjà, Eternel, tu la connais entièrement. Où pourrais-je aller loin de ton Esprit, où pourrais-je fuir loin de ta présence ? C’est toi qui as formé mes reins, qui m’as tissé dans le ventre de ma mère. Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et je le reconnais bien. Mon corps n’était pas caché devant toi lorsque j’ai été fait dans le secret, tissé dans les profondeurs de la terre. Je n’étais encore qu’une masse informe, mais tes yeux me voyaient, et sur ton livre étaient inscrits tous les jours qui m’étaient destinés avant qu’un seul d’entre eux n’existe. Examine-moi, ô Dieu, et connais mon cœur, mets-moi à l’épreuve et connais mes pensées! Regarde si je suis sur une mauvaise voie et conduis-moi sur la voie de l’éternité ! Psaumes 139:1-4;7;13-16;23-24 Aucune créature n’est cachée devant lui: tout est nu et découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. Hébreux 4:13  » Louis Segond 21 « .
Selon le pasteur M. Biltz, le monde a atteint un point de non retour dans un virage total, les évènements actuels s’accélèrent sans contrôle.
- Accroissement du nombre de maladies ces dernières années
- Epidémie d’Ebola
- Attaques terroristes
- Les tremblements de terre se succèdent
« Tout ce que nous vivons, sont les douleurs de l’accouchement avant l’arrivée du Messie. Tout le monde doit comprendre l’horloge et le calendrier prophétique que nous vivons ».
Le pasteur Biltz affirme qu’il y a déjà des signes clairs dans le ciel et sur la terre, qui montrent que la grande tribulation commencera dès 2015. Pour lui, l’apparition des lunes de sang (rouges) a déclenché le processus des jours d’afflictions.
Vie et Bible demande à ses lecteurs (lectrices) de faire attention aux prédictions, car il ne faut pas mêler la chèvre et le chou comme le dit un certain dicton: les signes présentement que nous voyons dans le ciel ou sur la terre sont certainement l`avertissement que la trompette de Dieu dans 1 Thessaloniciens 4; 16 sonnera bientôt, et nous espérons qu`un grand nombre de frères et de soeurs on la chance de découvrir les connaissances utiles à l`Église afin que tous lèvent leurs têtes et voient le Fils de l`homme venant sur les nuées du ciel (Marc 14; 62) chercher les saints du Très-Haut qui prendront possession du Royaume de Dieu éternellement (Daniel 7; 18) mais ce ne sera pas encore la fin (Marc 13; 7) ce ne sera que le commencement des douleurs (tribulations) (vs.8). Ce que la planète connaît présentement et connaîtra à l`avènement du Seigneur n`est qu`un faible avertissement pour ceux (Les 2/3) qui sortitont vivants du terme des fléaux lors de l`ouverture du millénaire (Apc. 4-5-6 vs.11).
C`est ici aux robes blanches (vs.11) que nous voyons une séparation de temps entre l`avènement du Christ,  » et  » de la fin du monde (grande tribulation: Mtt.24; 3) combien longue cette séparation ? 1000 ans, c`est la première résurrection (Apc.20; 5) Satan étant lié (vs.2) il ne se fera plus aucun dommage sur toute ma montagne sainte (Terre) (Ésaïe 11; 9) car la terre sera remplie de la connaissance de l`Éternel (Héb.8; 11) puis viendra la fin du monde (Mtt.24; 3) réponse à la 2* question.
Ainsi Vie et Bible croit que le pasteur Biltz voit réellement des signes des derniers temps (dernier millénaire) lorsqu`il fait remarquer également qu’il doit se produire deux éclipses de soleil en 2015 : la première, une éclipse totale, se produira le premier jour du mois de Nisan (14 Mars-14 Avril dans le calendrier Grégorien) c’est-à-dire le premier jour de l’année religieuse juive, et la seconde, une éclipse partielle, le premier jour du mois de Tishri (14 Septembre-14 Octobre, c’est-à-dire le premier jour de l’année civile juive.
Tout cela en 2015 ! Est-il possible qu’il s’agisse d’une pure coïncidence ?
Non, il n’est pas possible que toute une série de « coïncidences » cumulées soient le produit du pur hasard !
On a donc le schéma suivant :
15 Nisan 5774 (15 avril 2014) : éclipse totale de lune, Fête de la Pâque.
14 Tishri 5775 (8 oct. 2014) : éclipse totale de lune, Fête des Tabernacles.
29 Adar 5775 (20 mars 2015) : éclipse totale de soleil, juste avant le début de l’année religieuse.
15 Nisan 5775 (4 avril 2015) : éclipse totale de lune, Fête de la Pâque.
29 Elul 5775 (13 sept. 2015) : éclipse partielle de soleil, juste avant le début de l’année civile.
15 Tishri 5776 (28 sept. 2015) : éclipse totale de lune, Fête des Tabernacles.
2015 sera donc une année vraiment spéciale.
À suivre
La venue du Christ est aussi certaine que celle de l`aurore (Osée 4; 3) Marc.

12345...21