Libre en Christ ? (suite 13)

19 avril 2015

Il y avait au milieu de la terre un arbre devenu grand et fort, sa cîme s`élevait jusqu`aux cieux, et on le voyait (connaissait) des extrimités de la terre (de tous les continents; Daniel 4; 11), son feuillage était beau, et ses fruits abondants; il portait de la nourriture pour tous; les bêtes des champs s`abritaient sous son ombre, les oiseaux du ciel faisaient leur demeure parmi ses branches, et tout être vivant tirait de lui sa nourriture (vs.12).
Alors, un de ceux qui sont saints dans les cieux, descendit en criant d`une voix forte: Abattez l`arbre, coupez ses branches, secouez le feuillage, et dispersez les fruits; que les bêtes des champs fuient, et les oiseaux du milieu de ses branches ! (vs.14) mais laissez en terre le tronc où se trouvent les racines (vs.15)  » Si toi, tu as été coupé de l`olivier naturellement sauvage (le monde) et enté (sauvé) contrairement à ta nature sur l`olivier franc (Christ) à plus forte raison eux (qui ne connaisent pas Christ, Hébreux 8; 11) seront-ils entés (Ésaïe 11; 11-12) selon leur nature sur leur propre olivier (Romains 11; 24) lorsque satan sera lié (Daniel 4; 15: Apc. 20; 1) alors la gloire de l`Éternel sera révélée. et toute chair le verra (Ésaïe 40; 5) et deviendra libre en Christ.
En attendant ce jour de gloire, Christ lui-même dit aux nations: ne faites pas de votre liberté, une occasion de chute, une occasion de désobéissance à sa Parole qui trace le plus simple des chemins pour son Église (les siens) le voir et croire par sa Parole, et non dans des portraits ou statues imagination de l`homme, et être avec lui en Esprit présentement (Jean 4; 24) en attendant le jour de recevoir un corps glorieux (1 Cor.15; 53) pour l`éternité: Repentez-vous; abandonnez le péché des nations (leur idolâtrie) et leur orgueil de la vie: Sortez de Babylone, et que chacun sauve sa vie (Jérémie 51; 45) afin de ne pas participer à ses péchés (Apc.18; 4) et échapper à la colère ardente de l`Éternel ! (Jé.51; 45).
Du début du second quart du 2* siècle jusqu`au milieu du 3* siècle, ce qui n’était qu’une secte ou un ensemble de sectes relevant du judaïsme se mue en ce que l’on commence à appeler une religion, c’est-à-dire une institution pesant d’un certain poids dans la vie sociale, politique et culturelle du temps. Encore peu implanté vers 125 à l’ouest du bassin méditerranéen, à part quelques îlots comme Rome, le christianisme continue sa pénétration dans le demi-siècle qui suit (Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création (Marc 16; 15).
L’Égypte est à nouveau touchée, surtout à Alexandrie qui est la grande métropole régionale. L’Afrique est abordée, à partir de Carthage. La progression est également importante dans quelques villes d’Italie, d’Espagne et de Narbonnaise. Allez,faites de toutes les nations des disciples (Mtt.28; 19) parmi lesquels je formerai un petit troupeau (Luc 12; 32) (sanctifié; Jean 17; 17) avec ceux que le Père me donnera (Jean 17; 21) quand aux autres, lorsque je prendrai le bois de Joseph qui est dans la main d`Éphraïm, et les tribus d`Israël qui lui sont associées, et que les joindrai au bois de Juda (Hébreux 7; 14) pour en former un seul bois (Ézéchiel 37; 19) tous me connaîtront (Hébreux 8; 11).
Vers 300, le centre de gravité du christianisme de la Rome chrétienne, sera déporté vers les Assemblées d’orient, c’est-à-dire celles qui se sont , établies en Égypte, en Syrie et surtout en Asie mineure. À cette époque, en occident, les chrétiens ne forment encore que de très faibles minorités. En Perse, à partir des anciennes chrétientés de Mésopotamie, le christianisme se propage dans tout l’empire sassanide. Cette histoire du christianisme perse est mal connue tout comme celles de l’évangélisation de l’Éthiopie, de l’Arabie et de l’Inde.
Les paysans chrétiens restent peu nombreux, sauf dans quelques régions où la population chrétienne était spécialement dense, comme en Anatolie ou en Afrique. La diffusion du christianisme dans l’empire romain est un phénomène essentiellement urbain qui ne sait pas prêcher que Dieu est Esprit, et que ceux qui veulent l`adorer doivent l`adorer en esprit et en vérité (Jean 4; 24) car l`Église de Rome veut multiplier son monde dans un premier temps, avec les esclaves et les artisans qui forment la grande masse, mais progressivement, la bourgeoisie des villes et même la haute administration et la cour impériale commencent à se tourner vers la foi chrétienne, en recevant le baptême, et ainsi devenir membre de l’Église Apostolique (Apôtres) peu importe l’âge, il est toujours possible de demander à devenir membre de l’Église dans le baptême, confirmation et eucharistie qui seront alors vécus. Pour ces personnes, qu’on appellera catéchumènes, il suffit simplement qu’elles soient disposées à être accompagnées au sein d’une démarche qui les préparera à accueillir ces sacrements en toute connaissance de cause et à les vivre dans la foi de l’Église Romaine, qui invite à entrer dans une démarche de discernement et d’initiation à la foi de l’Église, par rapport au Christ et à son Évangile et de mieux comprendre sa participation à la vie de l’Église. Le baptême, la confirmation et la première communion pourront être célébrés suite à un parcours respectueux de la marche spirituelle de chaque personne.
Déjà à la fin du 3* siècle, l`Église ignorera complètement la formation au salut selon sa fondation par les apôtres (Actes 2; 38: repentance) repentance prêcher par Jean le Baptiste: préparation vers le chemin du Salut (Matthieu 3; 2-3) puis le Baptême d`eau au nom de Jésus-Christ, qui n`est pas la purification des souilures (péchés) du corps; mais  » l`engagement  » d`une bonne conscience envers Dieu (sa Parole) Galates 1; 7) et non envers une Église (Dénomination) quelconque.
À suivre
Une vérité connue, mais non vécue, est toujours perdue, Marc.

 

Libre en Christ ? (suite 2)

1 février 2015

Dès la fin du 1* siècle, les chrétiens Romains, considéreront leur liberté en Christ comme ayant à donner un juste milieu aux manichéens qui séparent le bien et le mal, voyant cette doctrine particulièrement dangereuse, Rome par des conciles de ses théologiens balancera ce principe si important.
Le judaïsme recevait aussi des convertis, qui dans certains cas, se montrait activement prosélyte. (Le prosélytisme désigne l’attitude de ceux qui cherchent à  » susciter l’adhésion  » d’un public, susceptible de devenir en tout ou en partie des  » prosélytes  » c`est-à-dire de nouveaux adhérents à leur foi. Par extension, le prosélytisme désigne le  » zèle  » déployé en vue de rallier des personnes à une doctrine.
Comme on le voit dans les Actes des apôtres, et le Nouveau Testament, il y a une catégorie de personnes désignées sous le nom de craignant-Dieu (Actes 10; 22) dont l`Église de Rome pense être en passe de se convertir à son Église.
Le plus souvent, Elle constate qu’il s’agit de Gentils qui ne veulent pas se soumettre à la circoncision (Romains 2; 28) soient qu’ils hésitent devant une opération sérieuse pour des adultes dans les conditions d’asepsie de l’époque, soit qu’ils ne souhaitent pas aller jusque là.
Philon d’Alexandrie de l`an 25 av. J.-C. à l`an 50 après, deviendra un personnage sur lequel des exégètes romains se pencheront souvent. Ce contemporain de Jésus, de par sa vie même et de par la nature de ses écrits, reste encore aujourd’hui un sujet de controverse. Juif très imprégné de culture grecque, en fait un lettré comme type du milieu alexandrin – bien que plus brillant que ses coreligionnaires – et donc héritier d’une tradition qui s’appuye sur la Septante, il influencera la marche de l`Église, beaucoup plus que les lettres de Paul et celles des autres apôtres.
La Bible rassemble une collection d’écrits très variés (récits des origines, textes législatifs, récits historiques, textes sapientiaux, prophétiques, poétiques, hagiographies, épîtres et fin des siècles actuels) dont la rédaction s’est échelonnée entre le 8* siècle av. J.-C. et le 1* siècle après. Les versions compilées connues aujourd’hui, comme le Codex Sinaiticus pour le Nouveau Testament, sont notablement plus tardives que la période supposée de leur rédaction. Cela laisse un immense champ d’exploration aux exégètes et aux historiens et pose en termes aigus la question de l’inerrance (Infaillibilité) biblique.
Beaucoup d’écriture ?
À titre de comparaison sur les grands royaumes, nous disposons d’un nombre important de tablettes sumériennes antérieures à 3000 av. J.-C. et des papyrus égyptiens antérieurs à -2500 (archives des Maisons de Vie). Au bronze récent, c’est-à-dire pour la période précédent les premiers israélites, on dispose de correspondances diplomatiques et d’archives privées laissées par des rois qui entretiennent entre eux, dans tout le Proche-Orient, une correspondance régulière (Lettres d’Amarna) dans laquelle tous les monarques d’une certaine importance se trouvent régulièrement mentionnés. L’archéologie montre ainsi que le royaume de Juda (931-612 av. J.-C) est très en retard par rapport à tous les grands royaumes qui l’entourent.
Des écrits de Moïse et des prophètes, avant la fin de l`Ancienne Alliance on formera un codex, qui est un cahier formé de pages manuscrites reliées ensemble. Cet ancêtre du livre moderne a été inventé à Rome durant le 2* siècle av. J.-C. et s’est répandu à partir du 1* siècle, pour progressivement remplacer le rouleau de papyrus grâce à son faible encombrement, son faible coût, sa maniabilité et la possibilité qu’il offre d’accéder directement à n’importe quelle partie du texte.
Le Nouveau Testament, les écrits de Josèphe et les Talmuds, tels sont, les titres, des 3 sources que nous avons consultées. Il n’y en a pas d’autres, en effet. Les écrits pseudépigraphes, composés en Palestine aux environs de l’ère chrétienne, n’ont d’importance que pour l’histoire des idées du peuple juif. Ils ne nous renseignent ni sur sa vie sociale, ni sur ses pratiques religieuses. Nous aurons l’occasion de parler de ces singuliers écrits en traitant de la littérature juive au premier siècle, mais ils ne sauraient, à aucun titre, être considérés comme des sources pour l’étude que nous entreprenons. Quant aux auteurs païens, les détails qu’ils nous donnent ça et là sur les Juifs sont assez insignifiants. Parmi les Grecs, nous mentionnerons Polybe; les fragments des quinze derniers livres de son histoire romaine donnent quelques renseignements sur la Judée ; Diodore de Sicile, dont on a conservé un passage sur Antiochus Epiphane; Strabon, dont les notices géographiques sur la Syrie ont une réelle valeur; Plutarque qui parle des Juifs à propos de Crassus, de Pompée, de César, de Brutus et d’Antoine; enfin Appien et Dion Cassius qui avaient écrit des ouvrages considérables dont quelques fragments sont parvenus jusqu’à nous. Parmi les écrivains latins, nous trouvons, dans les lettres et les discours de Cicéron, quelques détails pour l’histoire de la Syrie. Tacite avait raconté le siège de Jérusalem en parlant des règnes de Vespasien et de Titus dans ses Histoires. Mais nous n’avons qu’un fragment de cet ouvrage. Heureusement que nous y trouvons un abrégé de l’histoire des Juifs jusqu’à la guerre de Titus. Quant aux Annales qui racontent l’histoire romaine de l’an 14 à l’an 68, elles nous ont été heureusement conservées, sauf un passage, et servent avec les Douze Césars de Suétone à nous renseigner ça et là sur les rapports des Juifs avec le monde romain au premier siècle. Tout cela, on le voit, est fort peu de chose, et nous avons raison d’affirmer qu’il ne nous reste que trois sources de l’histoire des Juifs contemporains de Jésus-Christ : Les écrits des premiers chrétiens, anciens Juifs qui avaient tous vécu en Palestine, et dont les ouvrages furent plus tard réunis sous le nom (Nouveau Testament); les écrits de Flavius Josèphe, le grand historien juif, qui s’est étendu en détail, à plusieurs reprises et dans différents ouvrages, précisément sur les événements de l’histoire juive au premier siècle, et enfin les Talmuds, vaste et indigeste compilation des sentences rabbiniques, qui offre, à celui qui se donne la peine de l’étudier, un tableau fidèle des moeurs, des croyances, de l’état social et religieux des contemporains de Jésus.
À suivre
Une vérité connue, mais non vécue, est toujours perdue,
Marc.

Jésus Fils de (suite 3) FIN

11 janvier 2015

Comme Moïse s`approchait du buisson ardent, une voix se fit entendre du milieu, et dit: Moïse ! Moïse ! il répondit: Me voici ! (vs.4).
Dieu lui dit: N`approche pas, ôte tes souliers, car ce lieu est une  » terre sainte  » (vs.5).
J`ai vu la souffrance de mon peuple, les descendants d`Abraham, d`Isaac, et de Jacob (vs.6) qui est en Égypte, et j`ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs (vs.7) je suis descendu pour le délivrer, et l`amener dans un bon et vaste pays (vs.8) Apc.21; 4.
Dieu a tellement aimé le monde qu`il a donné son Fils unique, et pour se faire, premièrement, le St-Esprit viendra sur une vierge d`Israël, et la puissance du Très-Haut la fécondera afin que le saint enfant qui naîtrait d`elle soit  » Fils de Dieu  » (Luc 1; 35) et non seulement  » Fils de l`homme  » c`est l`esprit qui vivifie (Jean 6; 63).
La loi (connaissance du péché, Romains 7; 1) a été donnée par Moïse; la grâce (salut) et la vérité sont venues par le Fils de Dieu (Jean 1; 17) Car le Fils fait homme, est venu sauver ce qui était perdu (Matthieu 18; 11) en se laissant clouer à la croix (Marc 10; 45) pour ensuite ressusciter Fils de Dieu (Mtt.28; 5-6).
Pour souffrir et mourir physiquement, il fallait que la Parole divine soit faite chair (Jean 1; 14) semblable à celle de l`homme, car un esprit ne peut être vu et touché.
L`âme (l`être) qui pêche, c`est elle qui mourra: Le fils ne portera pas l`iniquité de son père, et le père ne portera pas l`iniquité de son fils (Ézéchiel 18; 20).
Jésus, Fils de l`homme (Parole faite chair; Jean 1;14) naîtra donc d`une vierge Israélite: Le salut des êtres humains, vient des Juifs (Jean 4; 22) mais Dieu veut plus, il veut le salut de l`esprit, car un corps humain sans esprit (souffle de Dieu: Genèse 2; 7) est un être mort, c`est pourquoi il veut la sanctification entière (l`esprit, l`âme et le corps; 1 Thess.5; 23).
Il faut que ce corps corruptible revête l`incorruptibilité (1 Corinthiens 15; 53).
Nos os pourront-ils revivre ? Ézéchiel 37; 3.
Jésus dit: Je suis la résurrection et la vie (Jean 11; 25).
C`est ici la Foi Évangélique; il n`y en a pas d`autre pour celui et celle qui vivent (les enseignements du Christ) par la Foi et la pratique de son Évangile: Crois-tu cela ? (vs.26).
Non pas qu`il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l`Évangile de Christ (Galate 1; 7).
De quelle manière ? Pour nous qui sommes à la fin des siècles, il y a des Assemblées qui tout en se disant chrétiennes, ne croit pas que Jésus suffit pleinement au salut ! L’apôtre Pierre affirme qu’il  » n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés  » (Actes 4:12). Dans la pratique de ses Assemblées, est rejeter cette vérité fondamentale. Bien que, par exemple, la vierge Marie ne soit pas officiellement considérée comme  » celle qui sauve  » plusieurs religions invoquent toutefois son nom pour être sauvés. Chaque jour, ils font la prière suivante: « Je vous salue Marie, pleine de grâce, vous êtes bénie parmi toutes les femmes, et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort « .
Une question quasi universelle est souvent posée aux Évangéliques: Pourquoi n’acceptez-vous pas que ces Églises puissent croire en Jésus-Christ comme leur Sauveur, exactement comme les Baptistes ou d’autres croyants aux Saintes et seules Écritures des Apôtres ? Pourquoi attachez-vous autant d’importance à la forme de votre foi ? Ne jugez-vous pas important le fait que nous prions Dieu, que nous reconnaissons Jésus comme notre Sauveur, et que nous nous efforçons de vivre comme de bons et fidèles serviteurs ?
Ce que vous dites là, est une foi certaine en Jésus-Christ fait chair  » Fils de l`homme  » c`est pourquoi que vous voyez toujours Christ enfant dans la crèche et encore fils unique du charpentier Joseph son père adoptif comme être humain, et que le Christ  » Fils de Dieu  » Dieu Esprit (Jean 4; 24) Dieu Puissant (Ésaïe 9; 5) Père éternel, Admirable, Prince de la paix, est complètement inconnu (Actes 17; 23).
Il n’est pas suffisant de croire que Jésus-Christ est le Sauveur. Vous devez aussi croire que Jésus seul suffit pleinement pour être sauvé, qu`il n`y a rien à ajouter et rien à retrancher (Apc.22; 18-19) non seulement au Livre de l`Apocalypse, mais aux 65 autres.
Quant à Marie, mère charnelle de Jésus, il est certain que même avant la fin du premier siècle de notre ère, elle ne se trouvait plus parmi les êtres vivants, et comme le dit le Livre d`Ecclésiaste: Les morts ne savent rien (Chap.9 vs.5) et leur poussière retourne à la terre (Chap.12 vs.9) et leur esprit (souffle, Genèse 2; 7) retourne à Dieu qui l`a donné.
Selon les déclarations de Jean l`apôtre, et de Pierre (Céphas, Jean 1; 42) il n`y a aucune exception: Personne n`est monté au ciel (Jn.3; 13) ni même David (Actes 2; 34).
Y aurait-il donc du mal à prier Marie ou les Saints ? Après tout, nous prions Dieu les uns pour les autres !
La Bible ne parle absolument pas de  » l’Assomption  » corporelle de Marie dans le Ciel, au contraire, voici, en effet ce que nous vous déclarons d`après la Parole du Seigneur, écrivait Paul vers l`an 50 de notre ère aux Thessaloniciens: Nous les vivants croyants à l`avènement du Seigneur (1 Thess.4; 15) nous ne devancerons pas ceux qui sont morts, le Seigneur lui-même, à un signal donné par Dieu, descendra du ciel sur les nuées, et les morts (et mortes) en Christ ressusciteront premièrement (vs.16) et ensuite, nous les vivants, qui seront là (restés) nous irons tous dans une rencontre dans les airs avec le Seigneur, pour être ainsi toujours avec lui (vs.17).
Comment donc Marie, qui n’est qu’une créature sauvée (Luc 1; 47) du premier siècle de l`Église, peut-elle entendre les prières que des millions d`humains lui adressent en même temps ? Dieu seul est omniprésent. Lui seul connaît toutes choses, et peut entendre les prières de Ses enfants. Comment Marie, une simple créature, peut-elle entendre les prières secrètes qui montent du cœur de ceux qui l’invoquent ? La Bible écrit: environ 1000 ans av. J.-C: Exauce des cieux, du lieu de ta demeure, et pardonne;  » agis, et rends à chacun selon ses voies, toi (Seigneur) qui connais le cœur de chacun, car seul tu connais le cœur de tous les enfants des hommes  » (1 Rois 8:39).
Quand je demande à un frère chrétien, sur cette terre, de prier pour mes besoins (Jacques 5; 14) cela ne signifie aucunement que je me confie à lui, mais à Dieu. Mais quand des croyants à une vierge qu`ils prétendent toujours vivante, prient Marie, ils se confient réellement à elle, et lui soumettent même le moment crucial de leur mort:  » Ils s`offrent à elle maintenant, chaque jour de leur vie et dès à présent  » ils lui font entièrement confiance pour se confier pleinement à ses soins à l’heure de la mort (catéchisme Romain: paragraphe 2677) Nous devrions placer une telle confiance qu’en Dieu seul ! À l’heure de sa mort, Etienne ne s’est pas confié un seul instant aux soins de la Vierge Marie, ou tout être ayant pu exister ! Il fit ce que doit faire tout Chrétien véritable:  » ils lapidaient Etienne, qui priait et disait: Seigneur Jésus, reçois mon esprit !  » (Actes 7:59).
Il faut encore ajouter à notre profonde réflexion, et se poser les questions suivantes:  » Pour qui est ma vie, mon espérance, qui est ma Porte du Ciel: Marie, ou Jésus-Christ ? » Je vous en prie, soyez honnête devant Dieu ! Choisissez entre les enseignements de la Tradition Romaine, ou ceux des enseignements de la Bible ! Rome enseigne: Je vous salue  » Sainte Reine « ,  » Mère de miséricorde « ,  » Mère de Dieu  »  » Notre-Dame des 7-douleurs  » etc. etc.
 » Je vous salue, Sainte Reine, Mère de miséricorde, notre espérance… »
Marie est appelée  » la Porte du Ciel « , parce que personne ne peut entrer dans ce Royaume béni sans passer par elle  » (Les gloires de Marie, page 102).
La Bible pourtant enseigne: Que quand Christ = votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire (Colossiens 3:4).
Paul, apôtre de Jésus-Christ, par ordre de Dieu notre Sauveur et de Jésus-Christ notre espérance » (1 Timothée 1:1).
Jésus déclare: Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé (Jean 10: 9). « Jésus dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi  » (Jean 14:6).
L’Eglise Romaine enseigne que Marie est  » notre vie, notre espérance « , Notre-Dame de l`Espérance, et qu’elle est la  » Porte du Ciel « . Alors que La Bible enseigne que Christ est notre Vie, notre Espérance, et le seul Chemin vers le Ciel. J’espère sincèrement que vous allez choisir la Parole de Dieu, et que vous placerez votre confiance dans le Fils de Dieu (Christ ressuscité) et en Christ seul la Parole ! C’est Lui que vous devez appeler  » votre Vie, votre Espérance « , et votre  » Porte pour le Ciel « .
FIN
Approchez-vous de Dieu, et il s`approchera de vous (Jacques 4; 8) Marc.

 

Daniel 9; 24-27 (suite 4)

30 novembre 2014

Ainsi, après lecture attentive de l`Apocalypse, nous constatons que ce  » jour du Seigneur  » est celui qui conduit surtout à sa colère.
- Pourquoi une telle colère de la part de Dieu envers l`humanité ?
- Est-ce envers l`humanité, ou ceux qui la dirige, qui la gouverne, et qui en sont responsable depuis Moïse jusqu`à nos jours, selon un certain point ?
- Dans sa conscience humaine, dans sa maturité d`homme et de femme, devant Dieu il n`y a point d`acception de personnes (Rom. 2; 11) tous ceux qui ont péché (désobéi à la Parole de Dieu) sans la Loi périront aussi sans la Loi, et tous ceux qui ont péché avec la Loi seront jugés par la Loi (vs.12) Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la Loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés (vs.13) Quand aux païens, qui n`ont point la Loi, font naturellement ce que prescrit la Loi, ils sont, eux qui n`ont point la Loi, une Loi pour eux-mêmes (vs.14) ils montrent que l`oeuvre de la Loi est écrite dans leurs coeurs, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s`accusant ou se défendant tour à tour (vs.15) C`est ce qui paraîtra où, selon mon Évangile, Dieu jugera par Jésus-Christ les actions secrètes des hommes (vs.16).
- Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu (de son Royaume) Romains 3; 23, mais (un petit troupeau) est gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la foi en la rédemption qui est en Jésus-Christ (vs.24).
- Quand je ferai avec la maison d`Israël et celle de Juda (un seul bois, Ézéchiel 37; 19) une Alliance Nouvelle (Hébreux 8; 8) tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu`au plus grand (Héb.8; 11) je vis les morts (ressuscités) qui se tenaient devant le trône (Apc.20 ;12) Quand ? Lorsque Christ (Apc.5; 5) ouvrira le 7* sceau (Apc.8; 1) il y aura dans le ciel un silence d`environ ½ heure.
- Quand les hommes diront paix et sureté ! (1 Thess.5; 3) après plus de 1000 ans de paix (Ésaïe 11; 9) une ruine soudaine les surprendra. Mais nous qui sommes de la Lumière, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de l`amour, et ayant pour casque l`espérance du salut depuis la croix (vs.8) puisque nous savons que sans la sanctification, personne ne verra le Seigneur (Hébreux 12; 14-17).
- Cette ruine soudaine arrive au 6* sceau: à la 2* résurrection (Apc.20; 5) grand tremblement de terre, soleil noir comme du crin, la lune comme du sang (Apc. 6; 12) les étoiles tombent du ciel (vs.13) le ciel se retire, les montagnes et les îles sont remuées (vs.14) les hommes, rois, militaires, puissants, riches, grands, esclaves ou libres, se cachent dans les cavernes, dans les rochers des montagnes (vs.15) demandant aux montagnes et rochers de tomber sur eux, pour les cacher de la colère de l`agneau (vs.16).
- Mais, un ange qui monte du côté du soleil levant et tenant le sceau du Dieu vivant (Apc.7; 2) cria d`une voix forte aux 4 anges à qui il avait été donné de faire du mal à la terre (vs.2) Ne faites pas de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres (vs. 3) jusqu`à ce que soit marqué du sceau de Dieu (vs.2) les 144,ooo de toutes les tribus des fils d`Israël (vs.4-8) ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes (religions) car ils sont vierges; ils suivent l`Agneau qui les a racheté d`entre les hommes comme prémices pour Dieu et pour l`Agneau (Apc.14; 4).
- Puis arrivera le temps de la grande tribulation (Apc.7; 14) alors la détresse sera si grande qu`il n`y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde, et qu`il n`y en aura jamais (Mtt.24; 21)
- Quand Christ ouvrira le 7* sceau, il y aura dans le ciel, ½ heure de silence (Apc.8; 1)
- Les 7 anges qui avaient les 7 trompettes se préparèrent à en sonner (Apc.8; 6) Quand ? Lorsque le jour du Jugement des nations s`exécutera: Ce qui arrivera en ce temps-là dépassera toute imagination, il y aura de la grêle et du feu mèlés de sang; 1/3 de la terre sera brulé, 1/3 des arbres brulé, 1/3 de toute herbe verte brulé (vs.7) c`est le Jugement des nations, le dernier millénaire s`accomplit. C`est la fin du Jour de notre Seigneur (Apc.1; 10) qui avait commencé par l`Enlèvement de son Église (1* résurrection) 1 Thess. 4; 16-17.
- Le second ange sonna de la trompette (2* sur 7) quelque chose comme une grande montagne embrasée par le feu tomba dans la mer, et 1/3 deviendra du sang (Apc.8; 8) et fera mourir 1/3 des créatures qui y seront et détruira 1/3 des navires (vs.9).
- le 3* ange sonna sa trompette et une grande étoile ardente (Absinthe) tomba sur le 1/3 des fleuves et sur les sources des eaux qui fera mourir beaucoup d`humains (vs.11).
- Le 4* ange sonna sa trompette: 1/3 du soleil fut frappé, 1/3 de la lune, 1/3 des étoiles en fût obscurci, le jour et la nuit perdirent 1/3 de leur clarté (vs.12) J`entendis un aigle (oiseau de malhaur) qui volait au milieu du ciel dire d`une voix forte: Malheur, malhaur, malheur aux habitants de la terre, à cause des autres 3 trompettes que les anges vont sonner ! (vs.13).
- Le 5* ange sonna de la trompette: La clef du puits de l`abîme lui fut donnée, et elle ouvrit le puits de l`abîme (Quand les 1000 ans seront accomplis, satan sera relâché de sa prison (Apc.20; 7) abîme (vs.1) et rassemblera les nations pour faire la guerre (vs.8) de l`abîme (fumée) sortirent des sauterelles qui se répandirent sur la terre ayant le pouvoir du scorpion (Apc.9; 3).
- En ces jours-là, les hommes chercheront la mort, mais elle fuira loin d`eux (vs.6) ils seront tourmentés pendant 5 mois (vs.10) ces sauterelles-scorpions, avaient comme roi l`ange de l`abîme (Abaddon) en hébreu, ou Apollyon en grec (vs.11).
- Le 1* malheur est passé. Voici il en vient 2 autres (vs.12).
- À suivre
- Les religions sont un monde en folie devant un dieu inconnu (Actes 17; 23)
- Marc

Daniel 9; 24-27 (suite 2)

16 novembre 2014

Cinquième signe: Lorsque vous verrez Jérusalem investie par  » les armées  » sachez alors que la désolation est proche (Luc 21; 20) est-ce la fin du monde ? NON, car quand Jérusalem sera-t-elle investie par les armées ? Quand les 1000 ans seront accomplis, satan sera relâché de sa prison (Apc.20; 7) afin de séduire les nations qui sont aux 4 coins de la terre (toutes ressucitées, vs.5) afin de les rassembler pour la guerre (vs.8) leur nombre est comme le sable de la mer (Genèse 22; 17). Ce que nous vivons présentement c`est seulement la désolation, les grandes peines, les grandes afflictions, dont a parlé le prophète Daniel (Mtt. 24; 15) car, tous nous savons que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit (1 Thess.5; 2).
- Dans quel temps vivent les nations de nos jours ? Il en sera comme au temps de Noé (Matthieu 24; 38) Les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants (l`Éternel voit que la méchanceté des hommes est grande, et que toutes les pensées de leur coeur se portent chaque jour uniquement vers le mal (Genèse 6; 5).
- Sodome et Gomorrhe sont aussi données en exemple comme ivresse de l`impudicité et des vices contre nature (Jude 7) car le peuple de ce temps-la vivait exactement comme nos nations actuelles, et elles ont été détruites par le feu du ciel. Pourquoi ? Elles vivaient dans la méchanceté, et dans l`immoralité jour après jour, et plus particulièrement; dans l’homosexualité (ne savez-vous pas que celui ou celle qui s`attache à la prostitution fait un même corps (1 Corinthiens 6; 16) ce qui est aux yeux de Dieu l`une des plus grandes abominations (vs.18) au point que Dieu a détruit ces villes.
- C’est simple notre monde est régit aujourd’hui par des valeurs immorales; telles que: le sexe, la perversion, l’orgueil, la corruption, la violence, le meurtre, les guerres, etc. etc. comment alors ne pas provoquée la colère de Dieu (famines, tremblements de terre, séismes de toutes sortes et des maladies en grand nombre, qui n`ont aucun précédent si extrême dans l`histoire) on dira dans les nouvelles rapportées, que c`est dame nature qui s`emporte (nul n`est intelligent, nul ne cherche Dieu, (Romains 3; 11).
- C`est certain que personne ne sait l’heure ni le moment où commencera le jour du Seigneur (Apc.1; 10): Période de la fin où Dieu interviendra dans les affaires des hommes.
- Chers lecteurs, lectrices, vous devez savoir que le  » Jour du Seigneur  » n`est ni un mardi, ou samedi, ce jour du Seigneur, que l’apôtre Jean a vu dans sa vision, n’est rien d’autre que le dernier millénaire de l`histoire humaine (Hébreux 4; 9) lorsque le Messie viendra pour son jour de gloire: Il commencera par enlever son Épouse du temps présent, afin qu`elle n`est pas à subir les calamités destructrices qui s`abattront sur la planète: Voici, parut un cheval couleur pâle (la mort sur ¼ des habitants de la planète) plus de 2 milliards d`êtres humains périront par l`épée (arme) la famine, mortalité, et par les bêtes sauvages (Apc.6; 8) un avertissement (un aperçu) du comment ce sera lors de la grande colère du Jugement.
- Ce  » Jour  » grandiose comprend un temps d`espace de 1000 ans (Apocalypse 20; 5) dont la fin sera terrible lorsque la bête qui était, et qui n`est plus pour 1000 ans (Apc.20; 2) montera de l`abîme (Apc.17; 8) et recevra du dragon (diable) sa puissance, son trône, et une grande autorité (Apc.13; 2).
- Ainsi, nous voyons que le Jour du Seigneur (7* Héb.4; 9) jour de repos promis à Israël, se terminera à la Colère de l’Agneau (Apc. 6; 17).
- Voyons en quels termes les prophètes de la Première Alliance nous relatent l’avènement glorieux du Seigneur :
- Avant la fin du jour de Christ (Actes 2; 20) ce jour grand et glorieux, je répandrai de mon Esprit sur toute chair (Joël 2; 29) la justice sera la ceinture de ses flancs, et la fidélité la ceinture de ses reins (Ésaïe 11; 5) satan lié, il n`y aura plus aucune méchanceté sur la planète; même chez les animaux (vs.6-9).
- Christ enverra Élie avant la fin du grand jour redoutable (jugement) où le Seigneur arrive (Malachie 4; 5) même Moïse (Apc.11; 6) ils auront le pouvoir de ramener le coeur des pères à leurs enfants, et le coeur des enfants à leurs pères (Mal. 4; 6) Je m`approcherai de vous dit l`Éternel, pour le jugement (Mal.3; 5).
- Les restes d`Israël ne commettront point l`inquité, ils ne diront pas de mensonges (Sophonie 3; 13) ils se reposeront (Hébreux 4; 9) et personne ne les troublera (pour 1000 ans (Apc.20; 3).
- Daniel 9; 24- 27 a une vision sur la 1* venue du Libérateur (Christ) jusqu`à la croix où tout est accompli pour le salut de l`humanité, un seul geste est a posé depuis la Pentecôte  » REPENTANCE  » (Actes 2; 38) qui sera donnée à un petit troupeau (Luc 12; 32)…… prémices à salut selon la Volonté du Père (Jacques 1; 18).
- Alors que Jean sur l`île de Patmos, dès la fin du 1* siècle de notre ère, recevra du Christ la révélation (Apc.1; 1) des temps depuis la Pentecôte, aux 7 Églises d`Asie (Apc.2 et 3) qui se développeront aux cours des 2 millénaires à venir.
- Après cela, je regardai, et voici une porte était ouverte dans le ciel (Apc.4; 1) pour qui ? Pour les 24 vieillards revêtus de vêtements blancs (vs.4) et la mer de verre (les saints, stes.) pures comme du cristal (vs.6) mais dans tout ce monde pur et parfait, personne était digne d`ouvrir le livre (de vie) et d`en rompre les sceaux (Apc.5; 2) personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder (vs.3).
- Jean pleura beaucoup de voir que personne ne fut trouvé digne d`ovrir le livre ni de le regarder (vs.4).
- Mais l`un des vieillards dit à Jean: Ne pleure pas; voici le lion de la tribu de Juda (Hébreux 7; 14) le rejeton de David, a vaincu (à la croix) pour ouvrir le livre et ses 7 sceaux (vs.5).
- Que renferment les 7 sceaux ?
- À suivre
- Les religions sont un monde en folie devant un dieu inconnu (Actes 17; 23)
- Marc

La Bible: Son hstoire (suite 10)

2 septembre 2014

Christ chef de l`homme, l`homme chef de la femme, et Dieu chef de Christ.

Christ chef de l`homme et l`homme chef de l`homme ?  Absolument pas ! !  Ce n`est pas l`homme qui bâtit l`Église, mais Christ:  Comment ?  Le St-Esprit (Dieu Esprit) vous rappellera tout ce que je vous ai dit (Jean 14; 26)…….. rappellera à qui ?  Aux apôtres ?  Pourquoi ?  Afin d`écrire des lettres à l`Assemblée (Église) qui auront toujours  force jusqu`au jugement des nations C`est elle qui jugera (Jn.12; 48) Allez par tout le monde, et prêcher la bonne nouvelle (Ma Parole) à toute la création (Marc 16; 15) Ils examinaient chaque jour les Écritures (Actes 17; 11)  Qui,  et pourquoi ?  Ceux qui croyaient aux Écritures, et voulant en connaître l`exactitude: Je bâtirai mon Église (Matthieu 16; 18) sur qui ?  Pierre ?  NON, mais sur Christ, le Fils du Dieu vivant (vs.16) pierre angulaire pour quionque ( 1  Pierre 2; 6)

Et vous qui est votre Chef ?  Est-ce l`Assemblée ?  Son pasteur ?  Un Ancien ou autre dirigeant religieux ? Examinez- vous les Écritures ?  Si quelqu`un aspire à la charge de diacre, pasteur, dirigeant, évêque:  Il faut (1 Timothée 3) selon Dieu (1 Pierre 5; 2).

Alors que Rome et d`autres dénominations religieuses établiront des sacrements:  Sacrement d`ordination pour les diacres, les prêtres et les évêques (1 Timothée 3)  selon l`organisation du peuple juif de l’Ancienne Aliance lors des 12 tribus. L’une d’elle, celle de Lévi, servira spécialement d`exemple pour les services liturgiques.  Ses membres, les lévites, ont des règles de vies propres, en fonction de leur rôle d’intermédiaire entre Dieu et son peuple. Leur tâche consiste principalement à faire entendre la Parole de Dieu, (Dieu Créateur) et à célébrer les sacrifices de réconciliation. Ces lévites sont la principale préfiguration du sacerdoce à venir de Jésus.

Croyez-vous que Jésus (l`Agneau de Dieu est venu parmi nous ? (Matthieu 1; 23) Pourtant il ne fait pas partie de la tribu de Lévi. Pourtant, il a rempli vraiment le rôle du prêtre une fois pour toutes (Hébreux 7; 27) Pourquoi ?  Parce que son sacerdoce n`est pas celui des hommes: il est notoire que celui de Jésus est sorti de Juda (Mtt.1;  2)  lignée selon Dieu, et qu`il a tout accompli (Jean 19; 30) c`est pourquoi, que Moïse n`a rien dit le concernant (Héb.7; 14)   et aujourd`hui si Jésus était encore sur la terre, il ne serait pas même sacrificateur (prêtre) Héb.8; 4, puisqu`il est le seul (médiateur, 1 Timothée 2; 5) à pouvoir être pleinement prêtre pour confesser, pardonner, écouter, consoler, unir, plaire à Dieu (Ésaïe 53; 10) etc. etc. Alors que les sacrifices des lévites n’étaient que des rites humains, charnels, temporaires pour faire un certain lien entre Dieu et les Hommes.

Jésus, lui, est médiateur entre Dieu et les hommes par sa personne et par son œuvre: en s’offrant sur la Croix, il est à lui seul le prêtre parfait de la Grâce, et victime parfaite du sacrifice définitif à tout jamais. Dans la Nouvelle Alliance, Jésus associe les apôtres et l`Église (Assemblée) à un sacerdoce nouveau genre, notamment le soir du Mercredi lorsqu’il institue la Ste-Cène. Désormais, l’Eglise aura ce souvenir de lui (1 Corinthiens 11; 24-25) jusqu`à ce qu`il vienne (vs.26) et devra l’enseigner ainsi au cours des siècles à venir.

Mais pour Rome, pour le catholicisme, la vie chrétienne peut être vécue selon divers état de vie : laïc, consacré, ordonné, et dans une grande diversité de courants et d’organisations. Les catholiques peuvent être de rites latin ou orientaux. Ils sont, dans leur très grande majorité (environ 98 ou 99 %), de rite latin. Qui est Jésus ?  Qui dites-vous que je suis ?  Tu es le Christ, dont tout pouvoir t`a été donné dans le ciel et sur la terre (Matthieu 28; 18)  Je bâtirai mon Église, mon Assemblée (Mtt.16; 16) Les adorateurs que le Père demande, doivent adorer en esprit et en vérité (Jean 4; 23-24) pas devant une représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, ou en bas sur la terre, ou ailleurs (Exode 20; 4) Allez par tout le monde, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit (Mtt.28; 20)  Père, je ne te prie pas pour le monde mais pour ceux que tu m`as donné (Jean 17; 9) Ils étaient à toi, et tu me les as donnés (vs.6)  nous sommes donnés à Christ, à sa Parole, à personne d`autre:

Maudit l`homme (la personne) qui se confie dans l`homme (Psaumes 146). Que penser des visions, des signes, ou tout autre phénomène céleste ? Arrêtons-nous par exemple à Alfred Bessette, connut plus tard sous le nom de Frère André, venu au monde le  9 août 1845 à St-Grégoire, Qc, Canada. Personne ne pouvait croire que le petit puisse survivre, il fut baptisé sous condition le lendemain par le prêtre P.A. Sylvestre. Toute sa vie, Alfred presque quotidiennement, souffrira de très violents maux d’estomac. La mère d’Alfred avait une dévotion toute spéciale à saint Joseph, aussi c’est sur les genoux de sa mère que le bambin apprend à prier ce saint si puissant, le plus oublié de la sainte famille, disait-elle.

Lorsqu’Alfred a neuf ans, son père décède d’un accident de travail dans la forêt. Trois ans plus tard, sa mère meurt de la phtisie. Alfred est maintenant orphelin. Commence alors une dure vie de labeur. Alfred est recueilli par son oncle, Thimothée Nadeau. Il s’astreint sans rechigner aux durs travaux de la ferme, travaux trop difficiles pour lui autant à cause de son jeune âge que de ses maux d’estomac. Tour à tour, il devient boulanger, ferblantier, apprenti cordonnier, forgeron, etc. Il doit laisser tous ces emplois, à cause de sa santé déficiente. Toutefois il ne perd pas de vue saint Joseph, il prie sans cesse. Alfred doit s’exiler quelques temps aux États-Unis pour gagner sa vie dans les manufactures, sans plus de succès, toujours en raison de sa santé.

À  suivre

La force qui produit en nous le vouloir selon Dieu, vient de son Esprit

marcelo1932@outlook.com

 

 

La Bible: Son histoire (suite 9)

17 août 2014

Les Catholiques Romains: Le terme « catholique » est emprunté au latin catholicus, lui-même emprunté au grec καθολικός signifiant « général, universel: La plupart des Églises chrétiennes se revendiquent être « catholiques »
Le catholicisme est la religion des chrétiens en communion avec le pape et les évêques de l`Église romaine. L’adjectif « catholique », dont dérive le terme « catholicisme », renvoie aux origines mêmes du christianisme. Ce fut à Antioche que, pour la première fois, les disciples (du Christ) furent appelés chrétiens, et comme Rome recherche l`unité dans une universalité avec les Églises qui croient au Christ, elle en fait une tradition bimillénaire.
Dans le catholicisme, la vie chrétienne est marquée par (7) sacrements : le baptême pratiqué par Jésus (Marc1; 10) et les apôtres (Actes 2; 38) qui n`est pas la purification des péchés selon la Bible, mais l`engagement (bien pensé et réfléchi) envers Dieu (1 Pierre 3; 21) (La confirmation: ce qu`aucun des apôtres n`a enseigné ou pratiqué) (l’eucharistie) Ste-Cène = Jésus prit du pain, puis ensuite la coupe (Marc 14; 22-23) et non seulement du pain. La confession (qui fait bien l`affaire de l`Église pour conaître la vie privée de ses fidèles) et qu`elle nomme maintenant la réconciliation: si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul (Matthieu 18; 15-20) confessez vos péchés les uns aux autres (Jacques 5; 16)….les uns aux autres, et non les uns à un autre.
Le mariage ! Est-ce qu`aux noces de Cana, Christ a recommencé la cérémonie pour la rendre chrétienne et religieuse ? Jean 2; 9-10: Toi, tu as gardé le bon vin ¨ pour la fin ¨….tel fut, à Cana le (premier) des miracles que fit Jésus. Dieu fit l`homme et la femme, et l`homme quittera son père et sa mère, et s`attachera à sa femme devant témoins, et les 2 deviendront une seule chair (Marc 10; 6-8), ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l`Église (Éphésiens 5; 32).
Pour ce qui concerne les choses dont vous m`avez écrit (1 Corinthiens 7; 1) Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque ? (Mtt.19; 3) Pour qu`il n`y ait pas d`impudicité (1 Cor.7; 2) Relation sexuelle illicite, adultère, fornication, homosexualité, moeurs de lesbienne, relation avec des animaux, relation sexuelle avec un proche parent (Lévitique 18) relation sexuelle avec un ou une divorcée (Marc 10.11,12) que chacun ait sa femme, et chaque femme ait son mari avec contrat, et que le mari rende à sa femme ce qu`il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari (1 Cor.7; 3) qui sont en droit.
La femme n`a pas autorité sur son propre corps, c`est le mari (vs.4) et pareillement, le mari n`a pas autorité sur son propre corps, c`est la femme. Ne vous privez pas l`un de l`autre, à moins d`être d`un commun accord pour un temps, afin de vaguer à la prière (vs.5) puis retournez ensemble, de peur que satan ne vous tente dans votre privation.
Le contrat est le principal acte juridique qui fonde la théorie des obligations. Les parties sont ceux qui peuvent en exiger un certain produit ou prestation. Elles sont dénommées créancier et débiteur. Les ayants droit sont ceux qui ont acquis un droit du créancier ou du débiteur. En ce qui concerne le mariage le Créancier est l`Éternel Créateur, et lui seul doit établir les règles du pourquoi d`un contrat de mariage. Le contrat de mariage, n`est ni religieux ni civil, mais est valable que par un officiant de loi, et 2 témoins, dont les signatures seront sur des papiers d`archives (Jean 2; 1) il y eut des noces à Cana.
Pourquoi l’onction aux malades ? Premièrement il n`y a pas d`extrême-onction d`huile ou autre substance qui purifie les péchés de quelqu`un: Seul le sang de Jésus Fils de Dieu, purifie de tout péché (1 Jean 1; 7) combien plus les sang de Christ, qui par un esprit éternel, s`est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant ! (Hébreux 9; 14) car ce n`est pas par des choses périssables, argent, or, eau, huile, ou autre matière de ce monde que nous sommes rachetés de la vaine manière de vivre que nous avons héritée de nos pères. mais par le sang précieux de Christ (1 Pierre1; 18) prédestiné avant la fondation du monde (vs.20).
Quelqu`un parmi vous: Qui est-ce ce parmi vous ? Ce n`est certainement pas ceux ou celles qui ne croient ni ne pratiquent les Stes-Écritures que les apôtres ont laissé à l`Église. Si un homme (une personne) ne naît d`eau et d`Esprit (Jean 3; 5) Que doit-on faire envers le crucifié Christ (Actes 2; 36) ? Repentez-vous (de tout péché) voir Exode 20; 3-17; et que chacun de vous soit baptisé (dans l`eau, Matthieu 3; 16) au nom de Jésus-Christ (Act.2; 38) sans la sanctification, personne ne verra le Seigneur (Hébreux 12; 14) mais, si cette personne vient à être malade: qu`elle appelle les anciens (croyants) de l`Église, et qu`ils prient sur elle (pour sa guérison) en l`oignant d`huile au nom du Seigneur (Jacques 5; 14) la prière de la foi sauvera (guérira) le malade qui ne peut être encore une fois sauvé puisqu`il l`est dejà (s`il a respecté) l`engagement de sa conscience envers Dieu (1 Pierre 3; 21) la prière le relèvera de sa maladie, et s`il (si ?) a commis des péchés, l`Avocat auprès du Père est toujours prêt à pardonner (1 Jean 2; 1).
L`Épître (lettre) de Jacques à l`Église, concerne toute personne adulte, baptisée, et obéissante à la Parole du Testament de Christ; Nous avons donc affaire ici à des lettres qui concerne tout croyant baptisé selon la règle établie par Pierre le jour de la Pentecôte (Actes 2; 38) Elle est adressée aux 12 tribus dispersées (Jac.1; 1) puisque depuis la Pentecôte il n`y a plus ni Juif ni Grec, etc. etc. (Galates 3; 28) On lui amenait (à Jésus) tous ceux qui souffraient de maladies, et de douleurs de divers genres, des démoniaques, des lunatiques, des paralytiques; et il les guérissait (Matthieu 4; 24) Pourquoi ? Une grande foule le suivit: Voyant cela, Jésus monta sur la montagne des Oliviers (Mtt.5; 1) s`assis, et ouvrant la bouche, il enseigna (vs.2) le chemin du réel bonheur (vs.3-16).
À suivre
La force qui produit en nous le vouloir selon Dieu, vient de son Esprit
veritebible@gmail.com

Les Choses cachées de Dieu (suite 5)

20 avril 2014

Ignace serait le premier écrivain chrétien se voyant successeur (le suivant) aux écrits des apôtres et des révélations de Jésus à Jean, dont ses écrits nous sont parvenus, et qui insistent fortement sur la loyauté à l’évêque de la ville, assisté par les presbytres (prêtres) et les diacres. Les écrits antérieurs mentionnent en effet soit les évêques soit les presbytres, et donnent l’impression qu’il y avait plusieurs évêques par communauté. Ignace insiste aussi sur la valeur de l’Eucharistie, et l’appelle un « médicament pour la vie éternelle ». (Jean 6; 56: Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang) Déjà, nous découvrons au cours du 2* siècle, la valeur perdue des Paroles du Christ, qui mentionnent: C`est l`esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Mes paroles sont esprit et vie (Jn.6; 63) les vrais adorateurs adoreront le Père (Ésaïe 9; 5) ¨ Dieu ¨ en esprit et en vérité (Jn.4; 23) et non dans une matière quelconque, car la Parole est Dieu (Jn.1; 1) Mais Ignace voulait montrer que l’Église romaine avait primauté sur les autres Églises, car elle présidait à l’amour (Jean 3; 16) par un changement de la Foi Évangélique (Hébreux 11; 1) en la foi rituelle romaine.
Ignace est convaincu qu`un évêque est celui qui a autorité apostolique sur une Église chrétienne particulière. Les évêques assument à ce titre la succession des apôtres qui les ont établis à la tête d’une communauté chrétienne d’un territoire défini.Chaque évêque d’aujourd’hui a été ordonné par un ou plusieurs évêques issus d’une chaîne d’ordonnateurs qui, théoriquement, remonte dans le temps jusqu’à un des apôtres du Christ, (Pierre) c’est ce qu’on appelle la succession apostolique (Mtt.16; 18).
Un Concile au début du 2* siècle déterminera que la crucifixion, la mise au tombeau et la Résurrection sont les ultimes (finales et suprêmes) étapes de la passion (Amour intense) du Christ envers nous, selon Rome, qui pourtant oublie, que c`est l`obéissance et la foi à ses Paroles (Testament) qui font éviter le Jugement, et passer de la mort à la vie (Jean 5: 24)…..suite à cet Amour intense.
Car Dieu (le Père) a tellement aimé le monde, qu`il a donné son Fils unique (sa Parole) afin que quiconque croit en lui (elle) ne périsse point, mais qu`il ait la vie éternelle (Jn.3; 16).
Si les quatre Évangiles indiquent que le lieu de ce sublime sacrifice se situait (hors des murs) (près d’une route) et (proche de la ville (Jérusalem) (Jn 19:20) au Golgotha, appelé aussi (Lieu du Crâne) Mt.27; 33, Mc.15; 22, Luc 23; 22 et Jn.19; 17), renfermant un jardin (Jn.19:41) avec un sépulcre (tombeau) neuf (Mtt.27; 60) qui se situait non loin de là, c`est pour que le lecteur biblique croit aux prophéties concernant Christ, le Oint (Ésaïe 62; 6, Ps.122, Ézé.36; 37-38, Mtt.6; 10) le Sauveur (2 Samuel 22; 2-3) le Conseiller de Dieu (Ésaïe 11; 2) Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix (És.9; 2) qui fera connaître le sentier de la vie pour parvenir aux délices éternelles (Psaumes 16; 11).
Le christianisme,tout en reconnaissant dans le Temple Mosaïque un lieu saint pour la nation Juive, ne formulera pas de revendication sur ce lieu. Au contraire, la Tradition catholique et orthodoxe y verront un (centre du monde chrétien) dont Jérusalem n’est plus le Temple, mais bien un point matérialisé, appelé (Compas: Direction) ou (Omphalos: Nombril).
À l’heure actuelle c`est la tombe du Christ qui est vénérée par de nombreux croyants, qui malheureusement ignorent complètement Ses Stes-Écritures, Son Testament (Chemin, Vérité, et Vie).
Ce lieu où le corps de Jésus de Nazareth a été enseveli avant qu’il ressuscite, est aujourd’hui enfermé dans un édicule (construction en marbre) (Église du Saint-Sépulcre) à mi-chemin entre le Golgotha et la chapelle de la Tombe, devenu un lieu touristique religieux, alors que chaque baptisé devrait être immergé (1 Pierre 3; 21) à l`exemple du Christ: (Marc 1; 9-10) et ainsi par la sanctification enseignée par les Paroles du Christ, devenir le Temple de l’Esprit St. afin que sa présence dans l`esprit de l`être humain, le préserve de tout péché, et le rende semblale à l`image du Fils de Dieu, premier-né entre plusieurs frères (Romains 8; 29).
Mais pour les catholiques et les orthodoxes, l`Image de Christ est dans l’Eucharistie, alors que les Protestants insistent sur la déclaration de Jésus à la Samaritaine: l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père (…) Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; aucun endroit spécifique, et aucun objet quelconque, car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité (Jean 4:21-24) mais la plupart des protestants identifie quand même le calvaire de Gordon comme étant le lieu où a été crucifié Jésus.
L’Eucharistie est  » source et sommet de toute la vie chrétienne  » (LG 11).  » Les autres sacrements ainsi que tous les ministères ecclésiaux et les tâches apostoliques sont tous liés à l’Eucharistie et ordonnés en elle. Car la sainte Eucharistie contient tout le trésor spirituel de l’Église, c’est-à-dire le Christ lui-même, notre Pâque  » (PO 5).
La communion de vie avec Dieu et l’unité du peuple de Dieu, par lesquelles l’Église est elle-même, l’Eucharistie, les signifie et les réalise. En elle se trouve le sommet à la fois de l’action par laquelle, dans le Christ, Dieu sanctifie le monde, et le culte, et que l’Esprit Saint rend les hommes au Christ, qui par lui, les rend au Père  » (CdR, instr.  » Eucharisticum mysterium  » 6). Enfin, que par la célébration eucharistique nous nous unissons déjà à la liturgie du ciel et nous anticipons la vie éternelle quand Dieu sera tout en tous (cf. 1 Co 15, 28). Bref, l’Eucharistie est le résumé et la somme de la foi romaine.
Comment se fait-il que Luc ait écrit à Théophile: Après avoir fait des recherches exactes sur toutes les (choses divines) depuis leur origine, il m`a semblé bon de te les exposer par écrit d`une manière suivie, afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus (Luc 1; 3) puis ensuite, que Luc est pu erroner en écrivant le livre des actes en mentionnant que le Très-Haut n`habite pas dans ce qui est fait de main d`homme (Actes 7; 48) que devient l’ enseignement (sur la Foi) de l`Église romaine concernant la conversion d`une substance en une autre (transubstantiation) lorsque ses prêtres prononcent les mots (magiques) de la consécration du pain et du vin devenant selon eux, vraiment le corps et le sang du Christ ? Est-ce que cette chose était cachée de Dieu ? Il ne semble pas, puisque…..dans les derniers temps la connaissance augmente (Dan.12; 4) et qu`il y a maintenant, révélations (Actes 17; 11)
À suivre
La Bible est la Lumière puissante de Dieu
marc9gibeault@outlook.com

Les Choses cachées de Dieu ? (suite 4)

14 avril 2014

Les Choses cachées de Dieu ?

Quand le Fils de l`homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? (Luc 18; 8)
Voyez quel amour le Père nou a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes (1 Jn.3; 1)

Si le monde ne nous connaît pas, c`est qu`il ne l`a pas connu.
Nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n`a pas encore été manifesté (vs.2) mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui (Christ) parce que nous le verrons tel qu`il est; Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même (Jésus) est pur (vs.3).

Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce, nous avons tout pleinement en lui, dont la circoncision (de l`esprit humain) Colossiens 2; 13) ne se fait pas par la main d`un homme, mais par l`Esprit de Christ (Col. 2; 11).

Vous êtes morts au péché, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu (Col.3; 3) c`est en espérance que nous sommes sauvés. Or l`espérance qu`on voit n`est plus espérance: ce qu`on voit, peut-on l`espérer encore ? (Rom.8; 24) Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l`attendons avec persévérance (vs.25).

Les manuscrits de l’Antiquité ainsi que la Bible, n’ont jamais passionné les foules. Ainsi personne ne s’est ¨ému ¨ à part quelques rares érudits lorsqu’au dix-huitième siècle on exhuma des laves du Vésuve des centaines de manuscrits grecs et latins qui constituaient la bibliothèque d’une riche famille d’Herculanum, ou encore lorsqu’on découvrit au siècle dernier, dans la Guéniza (entrepôt) d’une synagogue du Vieux-Caire des milliers de textes en majorité hébreux, ou encore, plus près de nous, lorsque des Bédouins trouvèrent, en 1945, à Nag Hammadi en Haute-Egypte, des jarres contenant des manuscrits ¨gnostiques ¨ écrits en copte.

Les choses changèrent du tout au tout lorsque, en 1947, les médias annoncèrent à grand fracas la découverte de manuscrits hébreux dans une grotte creusée dans l’escarpement rocheux dominant la côte nord-ouest de la Mer Morte, à la hauteur des ruines de QUMRAN (Khirbet Qumrän).
On assista dès le début à un véritable engouement médiatique pour ces découvertes, qui est allée en s’amplifiant au point que, vers 1960, on comptait déjà par centaines les livres et les articles traitant de ce sujet.

On a retrouvé à Qumrân des fragments de tous les livres bibliques de l’Ancien Testament, à l’exception du livre d’Esther. L’absence du livre d’Esther de la bibliothèque de Qumrân est fort probablement une coïncidence statistique puisque certains livres bibliques n’y sont représentés que par quelques fragments (2 manuscrits pour les livres de Josué, des Proverbes, des Lamentations et de Qohélêt (Prêcheur) 1 seul fragment pour Esdras, Néhémie et les Chroniques). Le livre d’Esther était fort probablement présent dans l’ancienne bibliothèque de Qumrân, mais n’a pas survécut à l’épreuve du temps. Son absence du corpus de Qumrân ne signifie vraisemblablement pas que ce livre était rejeté par la communauté de Qumrân.

La question des origines du christianisme est problématique en soi, selon qu’on se réfère à la théologie dogmatique de telle ou telle Église ou aux diverses écoles d’historiens; Jésus-Christ est considéré comme l’unique Sauveur. Pourtant, si la conscience de cette réalité ne fait aucun doute, la formulation ne va pas sans tâtonnements. Dès le début du 2* siècle, les Pères de l’Église Romaine fondent alors leur réflexion nouvelle sur les textes anciens de la Bible, regardés comme un ensemble cohérent dont les différentes parties se complètent. Durant plusieurs siècles, l’alternance des opinions et des doctrines amène les théologiens à définir avec une précision de plus en plus raffinée le dogme de l’Église Romaine.

Les Pères de l’Eglise depuis Hermas (140-154) par une lettre ¨ le Pasteur ¨ aux évêques, se revêtiront des responsabilités pastorales particulières des choses cachées de Dieu, qui, par leur prédication et leurs écrits, influenceront le développement de la doctrine (enseignement) Romaine chrétienne, et non sur les Écrits des prophètes et des apôtres, ainsi que sur la formation du comportement chrétien (sanctification) parce qu’ils unissaient en eux les caractéristiques constantes de la sainteté de vie, de la sagesse de l`esprit dans l`homme, et de la volonté du Créateur en toutes choses..
Le Fragment de Muratori est une compilation écrite vers 170 après J-C qui constitue le tout premier canon du Nouveau Testament. Il identifie Hermas, l’auteur du « Pasteur », comme le frère de Pie I*, évêque de Rome, formant la liste des papes.

Hermas rédigea ¨ Le Pasteur ¨ tout au début de l`époque de l`Église Romaine, dans la ville de Rome, alors que l’évêque Pie 1, son frère, occupait le siège de l’église dans la cité de Rome. Et par conséquent on devrait en effet le lire ; mais il ne peut être lu publiquement dans les Assemblées car il ne fait partie ni des Prophètes, dont le nombre est complet, ni des Apôtres car il leur est postérieur.
Ignace d’Antioche, 3* évêque d`Antioche après Pierre et Evode en 68, serait né vers l`an 35 de notre ère, d’origine syrienne, et mort (martyr) probablement en 107 ou 113, sera reconnu lui aussi comme Père de l`Église, ayant été disciple direct des apôtres Pierre et Jean il est surtout connu pour ses lettres apostoliques, associant le martyre pour la Foi aux grains de blé moulus qui s`inclue au pain de l’Eucharistie.

Ses 7 lettres développeront une première théologie eucharistique, qui le feront ranger parmi les Pères apostoliques de la première génération de ¨ Pères de l’Église ¨.
C’est un saint pour l’Église catholique, qui le fêtera le 17 octobre (pendant longtemps le 1er février), et pour les Églises Orthodoxes et catholiques orientales, elles le fêteront le 20 Décembre.
Dans les derniers temps la connaissance augmentera (Dan.12; 4) maintenant il y a des révélations (Actes 17; 11)

À suivre

La Bible est la Lumière puissante de Dieu
marc9gibeault@outlook.com

Bonne Année 2013

30 décembre 2012
 Bonne année 2013, et merci au Seigneur que nous voyons encore ce jour et les autres à venir, dont nous espérons tous qu`ils sauront apporter des réponses à certaines personnes qui se posent des questions sur l`avenir de nos peuples actuels, soit dans la prochaine décennie, ou le millénaire à venir ?
Souvent nous nous faisons dire que personne ne connaît le futur, et c`est vrai dans un certain sens, mais combien oublie que nous avons un Livre parmi nous depuis près de 2000 ans, renfermant des prophéties sur l`avenir, et l`avenir le plus important à connaître.
C`est donc dans ce Livre que nous faisons des recherches, et c`est avec grand plaisir et dévouement que nous nous empressons de vous les faire découvrir tout en vous laissant libre arbitre de juger par vous même ce que vous pouvez en retirer de bien dans votre vie quotidienne.
En attendant d`être lu dans les prochaines semaines,
Encore une foi; Bonne et Heureuse Année, à tous nos lecteurs et lectrices.
Guy Gibeau
Qué. Canada
12345...21